LE SECRET DE LA SOLITUDE DE L’AIGLE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE SECRET DE LA SOLITUDE DE L’AIGLE

11 Avril 2015 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LE SECRET DE LA SOLITUDE DE L’AIGLE

LE SECRET DE LA SOLITUDE DE L’AIGLE

‘‘Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude; voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver. Ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude’’ (Esaïe 35.6 ; 43.19).

‘‘Je ne me suis point assis dans l’assemblée des moqueurs, afin de m’y réjouir; Mais à cause de ta puissance, je me suis assis solitaire, Car tu me remplissais de fureur. Levez-vous, montez contre une nation tranquille, En sécurité dans sa demeure, dit l’Eternel; Elle n’a ni portes, ni barres, Elle habite solitaire’’ (Jérémie 15.17 ; 49.31).

En général l’aigle est un grand solitaire sauf quand il a trouvé une partenaire.

La solitude dans une position spirituelle bien loin de la foule sera la seule possibilité pour nous de nous séparer de : tout royaume, forteresse, système, style de vie, coutumes, raisonnement, habitudes, mentalité, compagnie et les choses semblables qui constituent les vrais ennemis de notre percée vers le surnaturel. Mais pour y parvenir, il faut le savoir et par ailleurs, payer le prix bien élevé.

Beaucoup d’oiseaux volent en groupe, mais l’aigle est la rare espèce qui ne vole pas en groupe, préférant évoluer seul. La compagnie de l’aigle ne l’est qu’avec sa compagne. Tout véritable chrétien qui se réclame de ce nom doit se comporter comme l’aigle. Il doit connaître, aimer et vivre des moments de solitude selon les circonstances dans lesquelles Dieu voudra le lui imposer. Passer plus de temps avec Dieu qu’avec certains hommes est préférable. Cette attitude forme à la discipline du Christ qui aimait se retrouver seul avec son Père Céleste après avoir accompli la tâche journalière qui lui était échue. Toutefois que Dieu voudrait faire quelque chose d´exceptionnel avec nous, il nous mettra dans la position de naziréens en nous séparant des gens qui nous encombrent, ce, afin de nous préparer, nous façonner, nous équiper pour nous permettre d’atteindre notre destinée par l’accomplissement de ce qu’il nous réserve (Nombres 6). Alors que la face du monde était corrompue, les fils de Dieu s’étant prostitués avec les filles des hommes avec qui ils ont produit une race méchante dans le but de dérouter le plan divin de la naissance du fils promis dans Genèse 3.15 (le Messie), Noé, seul fut averti par révélation de la destruction de la terre par le déluge. Pour entrer dans le plan divin, il reçut mission de construire l’arche. Connaissant ce qui arriverait par la suite, il se mit au travail pendant que les autres se moquaient de lui. Abraham seul, se sépara de la maison de son père pour aller où Dieu lui indiqua et par lui, le peuple d’Israël existe aujourd’hui. Pour maîtriser le programme prophétique du monde, Israël reste l’unique boussole du temps de la fin. Elisée dut abandonner la charge de chef d’entreprise, potentiel héritier de la famille pour entrer dans le plan de Dieu, remplaçant plus tard l’éminent Prophète Elie. Pour aller loin, évoluer au-delà de l´ordinaire, entrer dans le surnaturel et atteindre les sommets incontestables de la spiritualité, il faut apprendre souvent à rester seul. Le secret demeure dans la capacité de sortir de la foule, la décision et le courage d´aller à l´encontre d´une pensée populaire et majoritaire. Refuser la célébrité, la popularité, l’adulation, la position de grandeur et les vestibules du prestige et de la gloire humaine, sera déjà un atout sans précédent pour bénéficier du lieu secret où seul avec Dieu, on en sort avec un visage glorieux comme celui de Moïse à sa descente de la montagne.

C’est dans la solitude en présence de Dieu que plusieurs hommes et femmes de Dieu ont bénéficié d’une onction particulière pour l’exercice d’un ministère bien particulier dans son caractère et sa nature.

Dans la marche du ministère, il arrivera toujours que notre épouse, notre famille, nos proches, les nôtres à divers niveaux ne pourront pas comprendre où Dieu veut nous mener, vers quel succès Dieu veut nous propulser, mais dans nos cœurs, soumettons-nous à la conviction du Saint-Esprit et serrons fortement la vision dans notre cœur pour courir avec elle vers son accomplissement. En ce moment-là, nos prises de décision, notre position semblent ridicules, difficilement explicables et totalement inacceptable. L’unique solution à cet instant-là est le secret de la présence de Dieu dans les prières. Alors, des directives précises venant de Dieu nous encourageront à nous séparer de toute futilités, familiarités et opposions, voire les ruses très subtiles de Satan pour ralentir notre destinée. Il ne s’agit pas comme penseront les autres, d’une forme d’excommunication des autres. Il s’agirait simplement de l’adoption d’une position spirituelle pour atteindre un objectif précis bien qu’étant physiquement avec les frères.

Le refus de choisir la solitude à certains moments de la vie, nous conduira forcément à adopter la compagnie de la multitude. Or ne l’oublions jamais, la masse n’a jamais été un endroit ni un climat favorable à celui qui veut exceller et faire des exploits avec Dieu. Les Prophète Elie, Daniel, Jean Baptiste, l’Apôtre Jean et bien d’autres ont su en leur temps, bénéficier de la solitude pour faire des exploits avec Dieu ou recevoir des révélations qui nous servent de lumière aujourd’hui sur le chemin vers le finish de l’Eglise. Sommes-nous de ceux qui sollicitent les appréciations de la masse pour ses compliments, ses bruits au point d’oublier nos failles, faiblesses et médiocrité ?

Retenons : Si nous voulons vivre le projet de Dieu (projet de bonheur et de paix), il nous faut savoir sortir de la foule, de la zone de confort, nous détacher de l’opulence de nos suffisances personnelles et de l'opinion que les autres font de nous, pour avancer sur le chemin qu'il nous trace. Nous devons toujours le retenir, que Dieu sait mieux que quiconque ce qui est bon pour nous.

Partager cet article

Commenter cet article