etudes bibliques - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

Articles avec #etudes bibliques tag

LOI ET LIBERTE

12 Septembre 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

LOI ET LIBERTE

Loi et Liberté

A. La loi de Dieu

Il y a pas mal de confusion à ce sujet. Pour être au clair, nous avons à saisir 5 points :

1. La loi exprime la volonté de Dieu.

a) Le mot loi est utilisé pour indiquer:

- l'AT entier ou en partie (Rom 3.19; Mat 5.17);
- le Pentateuque (Luc 24.44);
- la loi donnée par Moïse (Rom 5.13);
- toute l'Ecriture (Jac 2.8).

La loi est donc l'expression des exigences de Dieu (Rom 3.20; Gal 3.13).
b) La loi nous lie par le fait que Dieu, en tant que Créateur, a le droit d'imposer sa volonté à ses créatures (Gen 2.16). Elle est sainte, juste, bonne, spirituelle et royale (Rom 7.12-14; Jac 2.8).
c) Les dix commandements sont un résumé de toute la loi en ce qu'ils nous indiquent comment nous comporter envers Dieu et les hommes (Ex 20.1-17). Ils ont été exprimés d'une manière succincte par notre Seigneur Jésus-Christ (Mat 22.34-40).

2. La loi doit être mise en pratique, ce qui est impossible.

- Dieu exige que nous observions toute sa loi parfaitement (Jac 2.10-11; Gal 3.10), et ceci de bon coeur (Rom 6.17).
- Mais nous en sommes incapables, étant tous des pécheurs déchus de sa grâce, ayant tous transgressés cette loi et étant tous coupables devant Dieu (Rom 8.7; 3.9,19).

3. La loi, loin de communiquer la vie, condamne à la mort.

- Ne pas observer la loi parfaitement entraîne malédiction et condamnation à mon (Gal 3.10; Rom 7.10; 2 Cor 3.6).
- La loi elle-même n'est pas en cause, mais bien notre nature pécheresse qui ne peut ni ne veut se plier à la loi divine (Rom 7.10-13). La loi nous montre notre péché mais ne peut nous faire accéder à la vie éternelle (Rom 3.19-20; Gal 3.21).
- Personne ne peut donc se prétendre justifié sur la base de son observation de la loi (Rom 3.20-22.28; Gal 2.16: 3.11).

4. La loi nous montre notre besoin du Sauveur Jésus-Christ.

- La loi nous rend conscients de notre péché et du coeur tordu que nous avons (Rom 3.20: 7.7).
- Laissés à nous-mêmes, nous ne pouvons jamais mériter l'approba­tion de Dieu. Nous avons besoin de quelqu'un en dehors de nous-mêmes pour nous procurer la justice qui nous permettra d'obtenir la faveur de Dieu (Rom 3.10-28; Phil 3.8-9).
- Nous découvrons alors avec joie qu'un autre s'est chargé de la pénalité due à notre péché (Gal 3.13).
- Rencontrer Christ et, par lui, être réconciliés avec Dieu nous libère de l'obligation de mériter l'approbation de Dieu en observant toute la loi (Rom 10.1-4).

5. La loi de Dieu est la règle de vie du chrétien.

- Nous ne pouvons obtenir le salut en observant la loi. Cependant, ce qui est juste reste juste. La loi est dès lors inscrite dans le cœur de tout croyant (Héb 8.10; Jér 31.31-34), et il ne la ressent pas comme un fardeau (1 Jean 5.3); au contraire, il y prend plaisir (Rom 7.22).
- Le chrétien comprend que la loi est bonne et qu'elle met en garde contre tout ce qui contredit l'enseignement de l'Evangile (1 Tim 1.8-11).
- Pécher, c'est transgresser la loi; or le chrétien a été sauvé afin de ne plus pécher (Rom 6.11-23). Etant donné qu'il aime Dieu, il s'emploie à observer les commandements de Dieu ce qui doit caractériser tout chrétien authentique (1 Jean 5.1-3).

B. La liberté du chrétien

Quelques jalons:
a) Concernant mon comportement de tous les jours: En tant que chrétien, puis-je faire ceci ou cela, aller ici ou là ?

b) Les convictions de seconde main ne sont pas valables. Il y a trop de chrétiens qui ne font que se conformer aux tabous et traditions que d'autres observent. Cette manière de faire est fustigée par la Bible: Marc 7.9,13; Rom 14.3-4; Col 2.20-23; Gal 4.9-11; 4.31-5.1.

c) Nous sommes des fils redevables à Dieu seul, et aucunement des esclaves. Seul Dieu a le droit de nous dire comment nous devons vivre, personne d'autre (Rom 14.4-5). Christ est mort pour nous affranchir et personne n'a le droit de nous obliger à observer d'autres lois que celles que Dieu nous demande dans sa Parole (Gal 5.1).

d) En tant que chrétiens, nous jouissons donc d'une très grande liberté. Le fait que nous pouvons en abuser n'est pas une raison pour que nous en soyons privés ou en privions autrui. Tous les dons de Dieu peuvent être dangereux quand ils sont en de fausses mains.

En résume: en tant que chrétiens, nous pouvons vivre exactement comme nous l'entendons.
SOUS RESERVE QUE

1. nous ne désobéissions point à l'Ecriture.
Elle nous ordonne de faire certaines choses, alors qu'elle en interdit d'autres. Observer la loi ne peut nous sauver, comme nous l'avons vu. Mais le fait d'être libérés de la loi en tant que moyen de salut ne change rien au fait que la loi est juste. La Bible entière est nécessaire pour apprécier ce qui est bon ou mauvais (2 Tim 3.16-17).

2. nous nous soumettions aux autorités légales.
Nous avons à nous soumettre à notre gouvernement, pour autant qu'il ne viole pas la loi divine et se restreint au domaine qui lui est propre, ne s'ingère donc pas dans ce qui concerne la famille ou l'Eglise et ne m'empêche pas de marcher avec Dieu (Rom 13.1-7).

3. nous éliminions tout ce qui gêne la vie chrétienne.
Il y a des choses qui ne sont pas mauvaises en elles-mêmes tout en nuisant à mon développement spirituel, choses qui peuvent affaiblir ma foi, refroidir mon zèle, me rendre plus vulnérable à la tentation jusqu'à m'y asservir. Il me faut les éliminer de ma vie (1 Cor 6.12).

4. nous ne soyons pas une occasion de chute pour d'autres.
Il y a des chrétiens faibles pour lesquels nous devons avoir des égards particuliers (Rom 15.1; 1 Cor 8.9). Tenons compte du manque de connaissance de ceux qui sont plus faibles que nous, de ceux qui n'ont pas encore saisi qu'ils peuvent jouir de tous les dons de Dieu sans avoir de scrupules.

Nous ne devons en aucun cas les mépriser ou les faire agir contre leur conscience, ce qui leur ferait commettre un péché, car tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché (Rom 14.23). Cela n'exclut pas une mise en garde quand elle est nécessaire, fût-ce au risque de blesser leurs sentiments.

Eux à leur tour ne doivent pas insinuer que nous serions moins sincères dans notre marche avec le Seigneur parce que nous agissons avec une liberté qu'ils n'ont pas. Que les uns et les autres méditent Rom 14.9-12, dont l'argument se résume par cette constatation: chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.

5. nous n'empêchions en rien la diffusion de l'Evangile.
Il est vrai que nous sommes libres. Mais nous sommes prêts à renoncer à certaines libertés si par là nous pouvons promouvoir l'Evangélisation (1 Cor 9.19: 10.33). Nous ne sommes pas liés par une culture particulière, mais en l'étudiant à fond, nous serons en mesure de promouvoir la diffusion de l'Evangile.

6. nous fassions tout ce qui peut édifier le Corps de Christ.
Nous ne sommes pas seulement des individus libres mais en même temps aussi des membres d'un Corps. En tant que tels, nous avons à rechercher le bénéfice des autres membres (Gal 5.13; Rom 13.10). Notre souci n'est pas d'abord de jouir de quelque chose, mais de nous demander en quoi cela pourrait aider ou au contraire nuire au prochain (1 Cor 9.22-23).

7. nous fassions tout en vue d'honorer Dieu.
C'est finalement à cela que doit servir notre liberté (1 Cor 10.31). Nous l'exerçons de telle manière à ce que notre comportement tende systématiquement à glorifier notre Père qui est dans les cieux. Quoi que nous fassions, nous devons pouvoir le faire à la gloire de Dieu.

Les paroles de Jésus dans Jean 8.36 doivent être comprises à la lumière de ce qui précède:

Si donc le Fils vous rend libres,
Vous serez réellement lib
res.

Adaptation d'une esquisse de
Stuart OLYOTT
par Jean-Pierre SCHNEIDER

Lien : http://www.promesses.org/arts/84p3-6f.html

Voir les commentaires

T'AIMES-TU ENCORE TANT ?

26 Août 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

T'AIMES-TU ENCORE TANT ?

T'AIMES-TU ENCORE TANT ?

T'aimes-tu encore tellement que la croix de Christ n'a pour toi qu'une valeur et signification symbolique ?

Comment la portes-tu ta croix ? En as-tu réduit les dimensions au gré de ta volonté juste pour ne pas connaître comme dit l'Apôtre Paul "La communion des souffrances de Christ, en devenant conforme à lui dans sa mort ? "

Ou es-tu ce religieux qui porte un simulacre de croix au cou pour tromper soi-même et les autres à ta propre condamnation ?

T'aimes-tu encore tant que tu repousses l'humilité pour te battre de toutes tes forces et de toutes manières afin de conserver jalousement ton moi, ton égocentrisme ? Certainement, ton ‘‘moi’’ t'ayant élevé au rang d’une divinité.

O ! Pauvre croix, ton époque est dévolue. Laisse-moi vivre ma foi à ma façon ! Tu fus bonne pour Jésus ; moi, souffrir, non ! Je m'aime et continuerai de m'aimer !

Tu t'aimes encore tant que tes désirs sont nombreux :

- désir d'être estimé

- désir d'être recherché

- désir d'être loué

- désir d'être préféré à d'autres

- désir d'avoir de l'influence

- désir d'approbation

- désir de paraître

- désir d'autorité

Tu t'aimes encore tant que des craintes assujettissent ton cœur :

- la crainte de l'humiliation

- la crainte du mépris

- la crainte des moqueries

- la crainte du ridicule

- la crainte de la contradiction

- la crainte d'être repoussé

- la crainte du blâme

- la crainte des injures

- la crainte des calomnies

Accepte mon frère, offrir ton moi maintenant sur l'autel en sacrifice à Dieu. (Rom. 12.1-2).

Peux-tu sincèrement faire cette prière ?

O Jésus, accorde-moi la grâce de désirer

- que les autres soient plus aimés que moi,

- que les autres soient préférés en toutes choses,

- que les autres soient plus estimés que moi,

- qu'aux yeux du monde les autres croissent et que je diminue,

- que les autres soient loués et que je passe inaperçu,

- que les autres deviennent plus saints que moi,

Pourvu que je sois aussi saint que tu l'attends de moi, Seigneur.

Dr André CHOUBEU

Voir les commentaires

SOUFFRIR POUR CHRIST

10 Février 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

SOUFFRIR POUR CHRIST

 Mt 5.11-12 :

‘‘Heureux serez–vous, lorsqu’on vous insultera, qu’on vous persécutera et qu’on répandra sur vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez–vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés’’.

 Marc 10.28-31 :

‘‘Pierre se mit à lui dire : Voici que nous avons tout quitté et que nous t’avons suivi. Jésus répondit : En vérité, je vous le dis, il n’est personne qui ait quitté, à cause de moi et de l’Évangile, maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou terres, et qui ne reçoive au centuple, présentement dans ce temps ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions et, dans le siècle à venir, la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers’’.

Effectivement, tous ceux qui sont arrivés à la dernière classe n'ont plus peur ni de leur vie, ni de la mort, car ils ont tout offert à Dieu. C'est ainsi qu'ils ont pour la plupart, comme leur Maître posé le fondement de notre foi par leur sang :

-  Esaïe fut scié dans une bille de bois,

- Jérémie fut mis à mort,

- Jean Baptiste fut décapité,

- Jésus le chef de l'église fut crucifié

- Jacques frère de Jean fut décapité

- Etienne fut lapidé,

- Matthieu fut mis à mort en Ethiopie,

- Marc fut traîné dans la rue jusqu'à la mort,

- Luc fut pendu

- Pierre fut crucifié la tête en bas,

- Simon le Cananite fut crucifié,

- André fut attaché à une croix en X jusqu’à ce que mort s’en suive,

- Jacques fut jeté à terre du haut du temple et frappé à mort,

- Philippe fut crucifié et lapidé,

- Barthélemy (Nathanaël) fut écorché vif,

- Thomas fut transpercé de lances

- Paul fut décapité. 

Frères, êtes-vous aussi prêts à mourir pour Christ ?Souffrance-de-Christ.jpg 

Car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui (Philippiens 1:29)

Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal (1 Pierre 3:17)

Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques–uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie (Apocalypse 2:10)

Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort (Apocalypse 2:11)

Dr. CHOUBEU Andre

 

 

Voir les commentaires

L'avènement de Christ

9 Février 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

Jesus-Christ-copie-1.jpg

H. Lüscher

SA PREMIÈRE VENUE

«Personne ne vit jamais Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l'a fait connaître» (Jean 1.18). Jésus-Christ est venu sur la terre pour nous apprendre à connaître Dieu. Il y a une quantité étonnante de prophéties dans la Bible. Un certain nombre concerne l'avènement du Fils de Dieu sur la terre. Plusieurs siècles avant la naissance du Messie, les prophètes annoncèrent sa venue et sa vie ici-bas, ses souffrances et sa mort. L'accomplissement de ces prophéties est une preuve irréfutable de l'inspiration divine des Ecritures. Jésus-Christ est venu montrer à l'homme un chemin ouvert qui mène à Dieu, une entrée gratuite au paradis céleste, par la repentance et la foi en son NOM. Ainsi, l'apôtre Pierre affirme que les prophètes de l'Ancien Testament ont rendu témoignage des souffrances et de la mort de Christ (1 Pi.1, 11). 
Voici quelques citations: 

Prophétie

 

Accomplissement

-Es. 7,14

Il est né d'une vierge

-Matth. 1,22-25;

   

Luc 2, 5-7

-Mich. 5,2

Il est né à Bethléhem

-Luc 2,5-7

-Es. 11, 2

Il est oint de l'Esprit

-Actes 10, 38

-Zach. 9. 9

Il est trahi par un ami

-Matth. 26, 20-25

-Ps. 34, 20

Ses os ne sont pas rompus

-Jean 19, 36

-Ps. 22, 16

Ses mains et ses pieds sont percés

-Jean 19, 18

-Es. 53

Ses souffrances et sa mort

-1 Pi. 2, 21-24

SON RETOUR

Les prophéties relatives à sa première venue ont été littéralement accomplies. Nous sommes donc en droit de penser que son retour, annoncé par les Ecritures, s'accomplira aussi littéralement. C'est la seule interprétation logique et rationnelle des textes sacrés. Ce sont «les gloires qui suivront les souffrances de Christ» (1 Pi. 1, 11), annoncées en partie par les prophètes de l'Ancien Testament.

1. SON RETOUR EN GRACE

Prophétie

 

Jean 14, 2

Il viendra chercher les siens

1 Thess. 4, 16

Il viendra lui-même

1 Thess. 4, 16

Il ressuscitera les morts en Christ

1 Cor. 15, 51-52

Il ressuscitera les morts en Christ

1 Thess. 4, 17

Il enlèvera les vivants en Christ

Phil. 3, 20-21

Il transformera nos corps

1 Thess. 4, 17

Nous serons toujours avec le Seigneur

Apoc. 5

Nous l'adorerons à jamais sans entraves

Cette première phase de son retour est un «mystère» (1 Cor. 15, 51), qui n'a pas été révélé aux prophètes de l'Ancien Testament. Cela concerne l'Eglise de Christ qui est aussi appelée «mystère» (Eph. 3, 3). Elle est née à Pentecôte et sera enlevée lors du retour de Christ «en grâce».

2. SON RETOUR EN GLOIRE

Prophétie Ancien Testament

 

Prophétie Nouveau Testament

Zach.14,3

Il apparaîtra

Actes 1, 11

Zach. 12, 10

Il apparaîtra visiblement,

Apoc. l.7

 

officiellement

 

Dan. 7, 14

Il apparaîtra en gloire

Tite 2, 13

Zach. 6, 13; Ps. 132, 11

Il s'assiéra sur son trône

Matth. 25, 31

Es. 63, 1-6

Il jugera les nations

Matth. 25, 32

Ps. 47, 8-9

La terre le servira

Apoc. l. 5

Es. 11, 9-10

Il régnera sur les nations

Apoc. 21, 21

L'apparition publique et glorieuse du Messie, seconde phase de son retour, était en revanche déjà annoncée par les prophètes de l'Ancien Testament. Les Israëlites pieux de l'Ancien Testament attendaient un royaume terrestre de justice et de paix, gouverné par le Messie. Il y aura ainsi un jugement sévère pour les incrédules, puis un changement important dans les relations de Dieu avec les hommes sur la terre, et avec le peuple d'Israël en particulier. 

Ces prophéties nous offrent ainsi une perspective des événements qui vont arriver bientôt. Lecteur, Jésus revient! Etes-vous prêt?

Lien :  http://www.promesses.org/arts/3p59-60f.html

 

Voir les commentaires

LE TEMPLE DE LA VÉRITÉ (LES BÉATITUDES)

2 Février 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

LE TEMPLE DE LA VERITE

Sermon-sur-la-Montagne.jpg

  Le livre de Matthieu présente Jésus comme le Roi que le peuple Juif attendait. En suivant attentivement l’évolution de l’Ecriture Sainte telle que le révèle sa progression dans les chapitres, nous découvrirons aisément ce qui suit :

-      Mt 1.1-17 : La généalogie du Roi

-      Mt 1.18-25 : La naissance du Roi

-      Mt 2.1-12 : Adoration et hommage au Roi

-      Mt 2.13-18 : Dieu assure la sécurité du Roi

-      Mt 2.19-23 : La mort de l’ennemi du Roi

-      Mt 3.1-12 : Le précurseur du Roi

-      Mt 3.13-17 : Intronisation du Roi

-      Mt 4.1-11 : Victoire du Roi sur l’épreuve

-      Mt 4.12-25 : Les premiers actes royaux

Luc 4.12 :    Choix de l’équipe gouvernementale

-      Mt 5.1-7.24 : La promulgation de la charte du Royaume

 Charte, loi, constitution sont les mots clés pour définir le discours sur la montagne. Tout Roi doit définir les axes de son action gouvernementale. Ainsi, le royaume sur lequel Jésus est désormais appelé à régner de manière souveraine doit être régi par un ensemble de loi. De ce pas, ne saurait être reconnu comme citoyen d’une nation, que celui-là seul qui marche selon les lois de la nation. Si nous nous appelons citoyen du ciel, examinons attentivement cette première partie de la charte du royaume et plus tard, la suite. 

Les huit marches qui conduisent au temple de la vérité sont : 

Béatitude

Passage de l’AT

Passage du NT

Valeur opposée du monde

Récompense de Dieu

Comment développer cette attitude

 

Conscience de la pauvreté spirituelle

 

Esaïe 57.15

Mt 5.3

Fierté et indépendance personnelle

 

Le royaume des cieux

 

Jacques 4.7-10

Acceptation des temps des pleures

 

Esaïe 61.1-2

Mt 5.4

Bonheur à tout prix

La consolation

2Cor 1.4

Psaumes 51

Jacques 4.7-10

Douceur

Psaume 37.5-11

Mt 5.5

Puissance

La terre

Mt 11.27-30

 

Aspiration à la justice

Esaïe 11.4-5 

Esaïe 42.1-4

 

Mt 5.6

Satisfaction des besoins personnels

La satiété

Jean 16.5.5-11

Philip 3.7-11

 

Bonté

 

Psaume 41.2

 

Mt 5.7

Démonstration de force sans compassion

 

La bonté

 

Eph 5.1-2

 

Pureté du cœur

Psaume 24.3-4

Psaume 51.12

Mt 5.8

Acceptation de tromperie

La possibilité de voir Dieu

1 Jean 3.1-3

 

Recherche de la paix

 

Esaïe 57.18-19

Esaïe 60.17

 

Mt 5.9

Quête d’une paix personnelle ignorant l’environnement

 

Le titre de fils de Dieu

Rom 12.9-21

Héb 12.10-11

Engagement jusqu'à la persécution

 

Esaïe 52.13  Esaïe 53.12

 

Mt 5.10

Faiblesse de l’engagement

 

Le royaume des cieux

 

2 Tim 3.12

 Questions :

 Es-tu conscient de ta misère, manquement, limitation, le poids de tes fautes sur les autres ?

Quand viennent les difficultés comment réagis-tu ? (1 Pierre 1.6-11 ; 4.1-2 Jacques 1.2-3)

Comment réagis-tu ou plutôt, quel est l’état de ton cœur face a ton péché, celui d’un autre ?

Comment réagis-tu quand ton ennemi a péché ou qu’il lui arrive un malheur ?

As-tu l’habitude de t’imaginer à la place de celui à qui tu poses une mauvaise action, adresses des paroles choquantes, fais une indifférence ou prononces des commérages ?

Lorsque tu reconnais une faute dans ta vie et que tu l’entendes dire par un autre, comment réagis-tu ?

L’occasion t’ai donnée d’exploiter la faiblesse de quelqu’un qui t’a offensé, que fais-tu ?

Ton cœur est-il porté à l’hypocrisie, sournoiserie, ruse ou recherche de la paix ?

Si l’amour fraternel consiste à pourvoir aux besoins de l’autre et l’aimer, qu’est-ce que la charité ? _____________________________________ Cette charité est-elle en toi ?

Ton cœur est-il un coffre fort où sont enfermés les autres ? Combien de personnes y as-tu enfermées ?

As-tu des secrets et péchés cachés que tu ne veux dévoiler ? Es-tu conscient que ces choses détruisent ta communion avec Dieu. Avec les autres et ôtent ta paix et ta joie ?

Fais-tu des efforts pour rechercher la paix avec les autres ? Peux-tu en payer le prix ?

Recherchez la paix avec tous et la sanctification, nul __________________________ (Heb. 12.14)

Quelle est ta position par rapport à Hébreux 12.15-17 ?

Question importante :

1)    Es-tu vraiment fils du royaume parce que tu en gardes les lois ?

2)    Si Jésus venait à l’ instant, où irais-tu : au ciel au en enfer ?

 Les colonnes sont les grands principes doctrinaux

 

   1. L'influence positive de Christ en nous

        (Mt 5:13-16)

   2. La loi éternelle : Y a-t-il païen plus juste que nous ? (Mt 5:17-20)

   3. La maîtrise de soi est-elle notre partage ?

       Violence, haine, vengeance ? (Mt 5:21-22)

   4. La réconciliation nous préoccupe-t-elle ?

       Quelle fossé entre nous ? (Mt 5:23-26)

   5. La pureté intérieure véritable en nous ?

       Cœur noir et charge ? (Mt 5:27-30)

   6. Le mariage sacré et vraiment honoré ?

       Infidélité, violence conjugale ? (Mt 5:31,32)

   7. Le contrôle de la parole gardant notre langue de tout mal ? (Mt 5:33-37)

   8. Ne pas résister a la violence en fuyant le mal et accepter injustice ? (Mt 5:38-40)

   9. Le service illimité envers les autres ?

       De manière désintéressé ? (Mt 5:41)

  10. La bienveillance envers les autres sans discrimination ? (Mt 5:42)

  11. L'amour universel de tous les membres du Corps de Christ ? (Mt 5:43-47)

  12. La norme divine dans notre vie entière ?

       L’éthique dans notre vie entière ? (Mt 5:48)

  13. Donner nos dimes, offrandes, dons avec libéralité ? (Mt 6:1-4)

  14. La prière est-elle notre quotidien ?

       Et comment prions-nous ? (Mt 6:5-15) 

  15. Le jeûne fréquent ou jamais ?

       Affection de la chair ? (Mt 6:16-18)

  16. Les investissements célestes, semant dans l’œuvre de Dieu, quand, comment et combien ? (Mt 6:19-21)

  17. La vision spirituelle de notre ministère, vie, famille et activité ? (Mt 6:22-23)

  18. Le service total pour Dieu sans partialité, compétition, paresse, etc. (Mt 6:24)

  19. La confiance totale en Dieu (Mt 6:25-32)

  20. La primauté du royaume de Dieu sur toute autre chose ? (Mt 6:33)

  21. La charité ardente sans hypocrisie ?

         (Mt 7:1-5)

  22. La dispensation de la vérité à temps et contre temps ? (Mt 7:6)

  23. La bienveillance divine envers nous est-elle réelle ? (Mt 7:7-11)

  24. La règle d'or est-elle notre partage ?

         (Mt 7:12)

  25. Le chemin étroit, celui de la croix est-il le notre ? (Mt 7:13-14)

  26. Le fruit, test-clé de la vie est-il en nous ?

          (Mt 7:15-20)

  27. L'obéissance, fondement solide, Christ, le Roc séculaire est-il notre base ? (Mt 7:21-27)

Dr Andre CHOUBEU

 

Voir les commentaires

« SI QUELQU'UN »

25 Janvier 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

« SI QUELQU'UN »

Willy Ferrazzini

L'invitation universelle, les demandes, voire surtout les droits du Seigneur Jésus-Christ sont compréhensivement révélés dans les phrases bibliques qui commencent par cette expression : « SI QUELQU'UN », qui se trouve dans l'Evangile de Jean. Voyez plutôt:

LA VIE ETERNELLE:

« Je suis le pain vivant. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement » (Jean 6:51). C'est avec l'autorité divine que la vie terrestre ou éternelle a affaire. Elle est la bénédiction positive de l'Evangile.

LA SECRETE CONNAISSANCE:

« Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu... » (Jean 7:17). Les secrets de la volonté de Dieu se trouvent chez ceux qui le craignent !

LES SATISFACTIONS:

« Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à Moi, et qu'il boive » (Jean 7:37). Désirer Christ, c'est désirer toutes choses. Il est LUI, le pourvoyeur de tous nos besoins.

LE SALUT:

« Si quelqu'un entre par MOI, il sera sauvé il entrera, il sortira !... »(Jean 10:9). Avec Jésus-Christ entrent dans le cœur de celui qui le reçoit toutes les bénédictions divines, les plus bienfaisantes, corporelles et spirituelles.

LA MARCHE CHRETIENNE:

« Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne bronche pas !... » (Jean 11:9). Marcher dans la lumière, c'est l'âme de la droiture. Or, a dit Jésus, il ne bronche pas parce qu'il voit la lumière et cette lumière, c'est Jésus Lui-même !...

SERVIR JESUS-CHRIST:

« Si quelqu'un me sert, qu'il me suive » (Jean 12:26). Le chemin pour le service est simple et efficace, il ressemble à un chemin d'autrefois, qu'importe, il exige cependant de suivre consciencieusement le Maître.

HONORER DIEU:

« Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera !... » (Jean 12:26). Ce qui a été fait pour Jésus-Christ est reconnu acceptable par Dieu le Père. C'est comme si le service avait été accompli par le Fils bien-aimé de Dieu.

LE JUGEMENT:

« Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde pas, ce n'est pas MOI qui le juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour !... » (Jean 12:47-48). La façon dont l'homme traite le Christ et sa Parole se trouve être la base, le fondement même du jugement de cet homme. Ce que personne au monde ne saurait évincer.384839 302253683142252 100000728670125 1005070 831586471 n 

Lien :  http://www.promesses.org/arts/66p102-103f.html

Voir les commentaires

Cordages d'Amour

25 Janvier 2013 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

Cordages d'Amour

Osée 11:4

Willy Ferrazzini

LA VIE DE CHRIST ILLUSTRE SON AMOUR: Observons combien de fois il est dit: « Il fut ému de compassion » (Matth. 9:36; 14:14; 15:32; 20:34; Marc 1:41 ; 5:19; Luc 7:19). Sa vie, comme le soleil, brille pour le bénéfice de son ministère.

LA CROIX DE CHRIST DEPLOIE SON AMOUR: Il s'est donné Lui-même (Galates 2:20 ; Eph. 5:2-25). Pensons à tout ce qu'Il a dû abandonner; pourquoi et pour qui il s'est donné lui-même et aussi ce que ce don a produit.

LA GRACE DE CHRIST CONFIRME SON AMOUR: Les croyants sont bénis par le déploiement de cet Amour, étant détachés, mis au large (Apocalypse 1:5); et rien ne peut nous séparer de cet Amour. Voyez les sept effets qui ordinairement peuvent nous séparer dans Romains 8:35 ; et ensuite les dix créatures qui cherchent à diviser le peuple de Dieu.

LA VERITE DE CHRIST AFFIRME SON AMOUR: Les mots de vérité à eux seuls assurent la continuité de son Amour (Jean 13:1) et aussi la mesure et la manière d'agir. Jean 15:9-12: « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon Amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son Amour ».

LES AMIS DE CHRIST TEMOIGNENT DE SON AMOUR: Le Seigneur témoigne un Amour tout particulier dans son affection pour les siens (Jean 4:15-16). Il a été merveilleusement sympathique dans son service (Jean 11:35), confiant dans ses amitiés, manifestant une communion fraternelle des plus douces.

L'ESPRIT DE CHRIST PARTAGE SON AMOUR: Romains 5:1 Il conduit, par des voies sublimes au salut, les plus réfractaires. Il partage cet amour qui finit par se montrer parfaitement sanctifié. Il est le secret de l'Amour qui se sacrifie pour le service des disciples qui ne ménageront pas leurs forces pour continuer son œuvre.

CHRIST FAIT AU TRAVERS DES SIENS LA DEMONSTRATION DE SON AMOUR: (2 Cor. 5:14) Cette puissance contraignante de son Amour, et la force qui fait mouvoir le service sanctifié et l'humble sacrifice à la gloire du Dieu Tout-Puissant. Que le Dieu du Ciel soit béni pour l'Amour répandu dans le cœur des croyants sur la terre. Lien : http://www.promesses.org/arts/66p100f.html

Voir les commentaires

TU AS ABANDONNE TON PREMIER AMOUR

23 Octobre 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

14683122-un-homme-caucasien-couple-et-une-femme-pointant-a-.jpg

C. H. M.

Qu'est-ce que tout cela sinon un avertissement pour les enfants de Dieu à revenir à leur point de départ, c'est-à-dire au premier mouvement de leur cœur vers Dieu. Quelqu'un pourrait dire que l'amour éprouvé est bien au-dessus d'un premier amour. Admettons-le; mais ne trouvons-nous pas dans notre propre histoire spirituelle que lorsque nous avons commencé à suivre Jésus, il y avait en nous une simplicité, un zèle, une fraîcheur, une ferveur de dévouement que malheureusement nous ne possédons plus? Nous sommes devenus indifférents et quelques peu sceptiques; le monde nous gagne peu à peu et dévore notre spiritualité; le vieil homme prend aisément le dessus, d'une façon ou de l'autre, et tue la sensibilité spirituelle, suffoque notre ardeur et offusque notre vision.

Est-ce peut-être le cas pour l'un de nos lecteurs? Si oui, serait-ce une grâce pour lui d'être ramené d'où il est parti? Sans doute, vous pouvez être assuré que le Seigneur use de patience à votre égard, que Son amour est immuable; mais rappelez-vous qu'il attend une réponse de votre part. C'est pourquoi, cher ami, si pour un moment vous vous êtes laissé séduire par le monde, que votre cœur retourne aussitôt à Lui. N'hésitez pas, ne retardez pas, jetez-vous aux pieds du Seigneur qui vous aime - dites Lui tout - faites que votre cœur se tourne vers Lui et qu'il soit pour Lui seul. Ceci est le ressort secret de tout vrai service. Si Christ n'a pas l'affection de votre cœur, Il n'a pas besoin du travail de vos mains. Il ne dit pas: «Mon fils, donne-moi ton argent, ton temps, tes talents, tes énergies, ta plume, ta langue, ta tête.» Toutes ces choses n'arrivent pas à satisfaire Son cœur. Quand le cœur est donné à Jésus tout est en règle. Hors du cœur sont les issues de la vie; et si Christ a sa place légitime dans le cœur, la marche dans ce monde sera comme elle doit être pour Lui.


L'ÉVANGILE MIS EN PRATIQUE 
: Mes frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce ,qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui a bonne réputation, tout ce qui est vertueux et digne de louange, que tout cela occupe vos pensées. Phil. 4, 8 

Lien : www.promesses.org

Voir les commentaires

CONFESSION POSITIVE DE LA PAROLE DE DIEU

22 Octobre 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

images--5--copie-1.jpg

 Par la grâce de Dieu le Tout Puissant,  JE SUIS

1.  Un enfant de Dieu (Rom 8.16)

2. Racheté de la main de l'adversaire (Ps 107.2)

3. Pardonné (Ephésiens 1.7 ; 1 Jean 1.9)

4. Sauvé par grâce, par le moyen de la foi (Rom 5.1)

5. Lavé, sanctifié, justifié au nom du Seigneur Jésus (1Cor 6.11)

6. Une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées (2 Cor 5.17)

7. Participant de la nature divine (2 Pierre 1.4)

8. Racheté de la malédiction de la loi (Gal 3.13)

9. Délivré du pouvoir des ténèbres (Col 1.13-14)

10. Conduit par l'Esprit de Dieu (Rom 8.14)

11. Gardé par des anges dans toutes mes voies (Ps 91.11)

12. Mis à l'abri de tous les besoins en Jésus Christ (Phil 4.19)

13. Libre de tous soucis, car Dieu prend soin de moi (Phil 4.6-7

14. Fortifié  dans le Seigneur et par sa force toute puissante (souveraine) (Ephésiens 6.10)

15. Héritier de Dieu et cohéritier de Christ (Rom 8.17)

16. Héritier de la bénédiction d'Abraham (Gal 3.13-14)

17. Observant et mettant en pratique les commandements de l'Eternel par conséquent, je suis béni à mon arrivée et béni à mon départ, béni dans toutes mes entreprises et dans tout le travail de mes mains, béni en mes enfants (Deut 28.1-13)

18. Béni de toutes sortes de bénédictions (Eph 1.13 ; 2 Pierre 1.3)

19. Guéri par les meurtrissures de Jésus Christ (1 Pierre 2.24)

20. Plus que vainqueur par Christ celui qui m'aime (Rom  8.37)

21. Transformé par le renouvellement de l'intelligence (Rom 12.2)

22. La justice de Dieu en Christ (2 Cor 5.21)

23. Ouvrier avec Dieu et imitateur de Christ (1 Cor 3.9 ; Eph 5.1)

24. Je renverse les raisonnements et toute hauteur qui se lève contre la connaissance de Dieu et j'amène toute pensée captive à l'obéissance de Christ (2 Cor 10.5)

25. Je marche par la foi et non par la vue (2 Cor 5.7)

26. Je triomphe à cause du sang de l'Agneau (Apoc 12.11)

27. Je vaincs le diable en tout temps car Celui qui est en moi est plus fort que celui qui est dans le monde (1 Jean 4.4)

28. J'ai le pouvoir sur toute la puissance de l'ennemi et rien ne peut me nuire (Luc 10.19)

29. J'établis la Parole de Dieu sur la terre (Mat 16.19)

30. Je suis toujours en haut, jamais en bas (Deut 28.13)

31. Je suis le sel de la terre et la lumière du monde (Mt 5.13-14)

32. Je puis tout par Celui qui me fortifie (Phil 4.13)

                                      images--4-.jpg

Voir les commentaires

OUVERTURE SUR L'AU-DELA

30 Septembre 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

551024 402325483158254 85243562 n

Prof. A. Lamorte, Dr en théologie, Dr ès lettres

I. LE LENDEMAIN DE LA MORT

La mort (du grec Thanatos) est la dislocation de la personne humaine, dislocation provisoire (jusqu'à la résurrection). Cette séparation entre l'âme et le corps constitue une terrible épreuve au sens physique et par sa seule perspective, au cours de la vie. Cette brisure de la personne est une mystérieuse absurdité, tel est le salaire du péché (Rom. 6.23).

Que sera le lendemain de la mort? Non pas l'anéantissement, mais une survie: survie pour la vie éternelle de félicité ou pour le châtiment (Math. 25.46).

Le «comment» de cette survie 
a) Faut-il accepter la doctrine romaine du purgatoire (lieu de souffrances où les âmes des justes achèvent d'expier leurs péchés avant d'entrer dans le Ciel)? Cette doctrine est contraire à la doctrine de rédemption parfaite par Christ, car elle suppose une expiation méritoire de notre part. 
Le Nouveau Testament est muet sur le purgatoire. 
b) Faut-il croire au sommeil des âmes après la mort, dans l'attente de la résurrection? 
Cette doctrine trouve son point d'appui dans: 1) Dans les passages de l'Ancien Testament relatifs au séjour des morts (Scheol.); et 2) Dans les passages du Nouveau Testament où les morts sont évoqués comme des êtres qui dorment (Actes 7.60; I Thess. 4.13-14; Jean 11.11). 
Mais

1) Jésus a magnifiquement redressé la doctrine du Scheol en proclamant: «Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra quand même il serait mort» (Jean 11.25).

2) Quant aux allusions au sommeil, elles ne peuvent être que des images s'appliquant au corps qui attend dans la poussière le jour du réveil de la résurrection. Car Jésus affirme que l'âme croyante ne connaîtra jamais la mort (Jean 11.26). Or l'âme non rachetée ne connaîtra pas davantage l'anéantissement.

Après la mort, c'est le paradis pour le racheté. le paradis (séjour des âmes) n'est pas encore le Ciel (séjour des ressuscités). C'est au paradis que, aussitôt après sa mort, devait être le brigand repentant (Luc 23.43). Le paradis est fait de la présence bénie du Christ «aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis»).

Après la mort, c'est l'enfer, le châtiment pour les rebelles (Matt. 25.46). Sous les figures de la flamme (Luc 16, 24), du feu qui ne s'éteint point (Matt. 3.12; 25.41) de la géhenne (Matt. 18.9; 5.22), des ténèbres du dehors (Matt. 25.30), de la seconde mort ou de l'étang de feu (Apoc. 21.8), l'enfer se révèle d'un réalisme tragique, effroyable et sans limite. Car, «après la mort suit le jugement» (Hébreux 9.27). Le récit de Lazare et du mauvais riche est particulièrement suggestif à cet égard (Luc 16.22-23). Le châtiment est éternel (Matt. 25, 46). 
C'est donc ici-bas que se décide notre sort éternel. Quel appel à la décision sans délai! Demain, peut-être, il sera trop tard (Hébreux 3.13-15).

Lien : www.promesses.org

 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>