Le blog de Dr André CHOUBEU - - Enseignements bibliques - Etudes bibliques - Conseils bibliques - Cours de Formation en théologie - Réponses aux questions bibliques
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

Articles récents

L’APPROPRIATION DES BENEDICTIONS PERDUES

30 Août 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

L’APPROPRIATION DES BENEDICTIONS PERDUES  

Introduction :0617.jpg

De plus en plus la marche aussi bien que les actions de la foi authentique manquent parmi le peuple de Dieu. L’intelligence a totalement pris la place de l’intuition en sorte que la direction divine n’est plus le propre de plusieurs. Les yeux, les sentiments, les émotions, la convoitise des yeux, de la chair et de la vue sont les principes directeurs de la vie de plusieurs. L’exemple des actes de foi d’Abraham pour la conquête de Canaan des les premiers jours de son arrivée  dans ce territoire étranger nous inspire et nous interpellent.

Lorsqu’Abraham arriva au pays de Canaan, il reçut la visitation de Dieu qui lui rappela l’accomplissement de sa promesse par le don de la terre à lui et à sa descendance. Il dut d’abord détruire en lui l’autel de la désobéissance sur lequel il avait sacrifié depuis des années demeurant loin de la bénédiction de Dieu. Il s’était dès soumis à son père dès la réception de la révélation divine pour le départ sur Canaan. Ainsi, il perdit bien des années en route jusqu’au jour, où la mort de son père le détacha enfin de ce lien d’insoumission à la volonté parfaite de Dieu. 

Arrivé, à Canaan, il traversa le pays jusqu’à Sichem (épaule), jusqu’au chêne de Moré (qui enseigne, fertile). Après la confession pour ôter le fardeau qui pesait sur ses épaules, Abraham a certainement détruit l’autel idolâtre des Cananéens pour bâtir un autel saint à l’Eternel.

L’histoire des deux autels bâtis par Gédéon, nous donne une illustration qui nous conduira à mieux saisir la portée et l’importance de sacrifier de manière sainte sur un autel saint. En effet, après sa rencontre avec Dieu, Gédéon avec précipitation et dans un zèle charnel, bâtit, un autel à l’Eternel. Cet autel ne plus point à Dieu. Dans la nuit, Dieu lui demanda de renverser l’autel qu’avait érigé son père en faveur de Baal, et après quoi, il lui bâtirait un autel sur lequel le sacrifice sera agréé. Dans les maisons que nous habitons, sur les terrains que nous occupons, des autels invisibles avaient été bâti en l’honneur de Satan, des sacrifices divers y ont été faits. Le premier autel de Gédéon plaçait l’Eternel au même rang que Baal Juges 6.24-25). Or l’Eternel ne peut donner sa gloire à un autre, ni son honneur aux idoles. 

Ces autels invisibles, ces sanctuaires, ces signes cabalistiques, ces pentagrammes, ces divinités territoriales doivent être par la foi au nom de Jésus Christ renversés, détrônés et chassés. 

1.   Bâtir un autel saint à l’Eternel : Rebâtir par la foi un autel saint à Dieu en invoquant le nom de Jésus Christ. Elie le prophète bâtit un autel à Dieu en plaçant douze pierres qui représentent les douze tributs d’Israël avant d’offrir le sacrifice (1 Rois 18). 

1er autel d’Abraham (Genèse 12.6-7) : Autel d’appropriation : 

Abraham est arrivé là où devait avoir lieu sa bénédiction. Il confesse la possession du lieu. Il s’acquiert par la foi de la promesse de Dieu et dès lors, le pays est devenu le sien et celui de sa descendance à perpétuité. Gédéon le fit aussi (Juges 6.25-26).

Dans nos vies, nous avons encore des mauvaises plantes qui n’ont pas été plantés par Dieu  et les déraciner : « Tout arbre que mon Père céleste n’a pas Lui-même planté sera arraché (déraciné) » (Mt 15.13). Le zèle amer, la mauvaise onction, la puissance qui n’est pas de Dieu, la rébellion, la paresse, les luttes d’influences, la manipulation, la domination, l’intimidation, les faux enseignements, les fausses prophéties, les fausses doctrines et pratiques, l’évangile de la prospérité … Si une personne a épousé une femme qui était consacrée au diable, aux esprits, il faut détruire les autels où elle avait été consacrée, prophétiser sur ces méchants esprits, l’arracher et la consacrer à Dieu. Ceux qui sont nés dans les foyers polygames sont voués à l’esprit de ruse, d’hypocrisie, de violence, de la malice, de la dissimulation. Les notables ont l’esprit d’orgueil, de trahison, du trafic d’influence, la suffisance. 

Ceux qui dans leur passé s’étaient attachés pratiques occultes dans les sectes ont dressé des autels secret, observé des rites initiatiques et autres qui s’ils ne sont pas brisé, constituent des handicaps qui sans cesse perturberont leur vie spirituelle.

Ici, nous considérons attentivement dans nos vies, tout ce qui y existe en opposition à la pensée de Dieu. 

Les déraciner : dans le ministère, de nos vies, de nos ministères, de l’église, de nos maisons, de la vie des Serviteurs de Dieu, de la vie des frères et sœurs, de nos enfants, de nos maris, de nos épouses, dans notre quartier, de notre pays. 

2ème autel d’autel d’Abraham: Autel de consécration : 

« Puis il leva son camp pour se rendre dans la région montagneuse à l’Est de Béthel ; il établit son campement entre Béthel, à l’Ouest et Aï, à l’Est. Il y construisit un autre autel à l’Eternel et le pria. Ensuite, Abraham repartit vers le Sud, d’étape en étapes, il régna le Néguev ». (Gen 12.8-9)

Abraham s’étant approprié par la foi du territoire qui lui appartenant de par la promesse de Dieu, en devint par propriétaire. Il est entré en présence de Dieu à Béthel (maison de Dieu) et a prié. N’est-il pas écrit : « Ma maison s’appellera maison de prière » ? 

Abraham pria pour adresser tous ses besoins à Dieu qui l’exauça. Il alla jusqu’au désert du Néguev en régnant comme propriétaire des lieux. La bénédiction l’accompagna et le désert devint une bénédiction. Ici, nous prophétisons sur notre possession, ordonnant ce que nous désirons et cela s’accomplira : « Alors, l’Eternel me dit prophétise à l’adresse de l’Esprit : Prophétise et dis à l’Esprit : « Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel : l’Esprit, vient des quatre coins du ciel et souffle sur tous ces morts pour qu’ils revivent ». 

Prophétie sur : nos bénédictions volées, le Ministère, nos ministères, nos vies, nos enfants, les mauvais caractères dans la vie des nôtres. 

3ème Autel d’Abraham : l’Autel d’Adoration 

« Lève-toi, parcours le pays en long et en large, car je te le donnerai. Alors Abraham déplaça son campement et vint se fixer près des chênes de Mamré aux environ d’Hébron et il bâtit là un autel à l’Eternel » (Genese 13.17-18).

Après le retour béni du pays d’Egypte, Abraham devient uni, en communion avec Dieu en s’installant à Hébron (Union, liaison, communion). Ainsi, il est fixé dans la vigueur, la prospérité ce que signifie Mamré (village). 

Que faire maintenant pour se repositionner par rapport à Dieu ? 

Identification du mal : Retourner aux origines et relever tous les aspects où nous avons été par nos parents impliqués dans la malédiction. Recenser les fausses alliances, les fausses fondations, les dettes, le pardon non accordé ou refusé

Faire la restitution au possible des objets ou choses que l’on détient injustement

Dénoncer et renoncer ces pratiques : Après les avoirs recensés, on considère leur négativité dans les vies, et on les refuse.

Confesser : Puisque nous sommes nés dans le péché, confessés un à un ces péchés. Révoquer et se délier de ses péchés et leurs conséquences : Prière autocrate pour détruire l’impact de ses péchés dans nos vies et dans la vie des générations à venir.

Destruction des autels étrangers : « Une terre ne devra jamais être vendue à titre définitif car le pays m’appartient et vous êtes chez moi des étrangers et des émigrés. Dans tout le pays que vous aurez en possession, vous garantirez le droit de rachat des terres » Lévitique 25.23-24). « La terre et ses richesses appartiennent à l’Eternel. L’univers est à Lui avec ceux qui l’habitent (Psaumes 24.1). Voici, à l’Eternel, ton Dieu, appartiennent les cieux et les cieux des cieux, la terre et tout ce qu’elle renferme » (Deutéronome 10.14).

Les premiers habitants ont toujours souillé la terre ou le lieu sur lequel ils ont vécu. Plusieurs maisons, propriétés ou héritages qui nous ont été légués par nos ancêtres, les premiers occupants, ont souvent été le théâtre des pratiques occultes diversifiées, des meurtres, des scandales sexuels, rites, rituels, orgies à caractères mystiques et bien d’autres.

 Chaque village a un nom, une histoire, une signification qui constituent sa fondation

Dr. André CHOUBEU

 

Voir les commentaires

LE GOUVERNEMENT DU MONDE DES TÉNÈBRES

29 Août 2012 , Rédigé par La Bonne Nouvelle Enseignement Biblique

LE GOUVERNEMENT DU MONDE DES TÉNÈBRES

LE GOUVERNEMENT DU MONDE DES TÉNÈBRES
http://www.123siteweb.fr/Dr-Choubeu/116589870

Voir les commentaires

LE SCHEMA DU COMBA SPIRITUEL SELON EPHESIENS 6.12 ...

29 Août 2012 , Rédigé par La Bonne Nouvelle Enseignement Biblique

LE SCHEMA DU COMBA SPIRITUEL SELON EPHESIENS 6.12
...

LE SCHEMA DU COMBA SPIRITUEL SELON EPHESIENS 6.12
http://dr-choubeu.over-blog.com/

Voir les commentaires

L’IMPACT DU NOM D’ORIGINE

26 Août 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

L’IMPACT DU NOM D’ORIGINE 

La signification du nom personnel, du village ou de la tribut a toujours été un point essentiel sur lequel Satan et ses mauvais esprits s’appuient pour faire des réclamations dans nos vies. Que signifie notre nom et à quelle circonstance nous l’a-t-on donné ? Ces choses peuvent infecter ou influencer notre vie. Chaque nom a une signification et peut jouer dans la vie d’un individu. Celui dont le nom signifie ‘vaurien’ ne vaudra rien dans sa vie. Satan s’appuiera sur la signification de son nom pour faire des réclamations dans sa vie.

Définition : Le mot nom en hébreux a une variante très significative. shêm (shame) qui tire son origine sans doute de shâmayim  shâmeh (shaw-mah'-yim, shaw-meh') et de śûm  śîym (soom, seem) exprime une idée exact de perception et de position, une appellation comme une marque ou mémorial d’une individualité, impliquant l’honneur, l’autorité, le caractère se reflétant à l’origine céleste que l’intéressé est sensé revêtir. Cette application de nom (śûm  śîym) a un impact profond dans son aspect littéral (c’est-à-dire exact), figuré (c’est-à-dire symbolique, métaphysique), par déduction et concerne ou apporte la sagesse, la charge, la considération, la détermination, la distinction, la disposition la prédisposition dans l’appel du nom.

 255356_356055081136502_466083710_n.jpgQuelques noms bibliques et leurs influences sur les personnes qui les portaient :

-         Abel : signifie « souffle, vapeur ». conséquence : brièveté de sa vie (Gen 4.2)

-         Abijam : appelé Abija dans le livre de Chroniques et Abia dans Matthieu 1.7, Abijam signifie « la mère est mon père ».

Selon 1 Rois 15.1, la mère d’Abijam s’appelait « Maaca », ce qui veut dire « oppression ». Elle était la fille d’Absalom, cet homme fils du roi David qui se révolta contre son père au point de coucher avec les femmes de son père en public. Le père d’Abijam était « Roboam » qui veut dire « qui agrandi le peuple ». Roboam par alliance de mariage, épousa l’esprit d’oppression par le lien de nom de sa femme et oppressa ainsi  le peuple qui, au lieu de s’agrandir fut plutôt divisé.

Abijam a poursuivi le combat d’oppression contre les 10 tributs d’Israël qui étaient en désaccord avec Dieu et fit périr 50.000 hommes.

-         Acan : signification « trouble ou bien il a causé du trouble ». A la prise de Jéricho, il a convoité et pris pour lui un vêtement irakien, un lingot d’or et l’a caché dans un trou creusé au milieu de sa tente. Cela causa la défaite du peuple de Dieu (Josué 7.1-26).

-         Acor : signification « affliction, tourment ». Ce lieu est l’endroit où Acan et les siens furent brûlés et lapidés (Josué 7.24-26).

-         Agar : signification « émigration, fuite ». Cette esclave de Sara devenue concubine d’Abraham sur imposition de sa maîtresse, devint insoumise, arrogante et ceci causa sa fuite (Genese 16.6) ; plus tard, elle émigra (Genese 21.14).

-         Amassa : signification « fardeau ». Bien que fils de la demie sœur de David nommée Abigaël, il fut chef de l’Armée d’Absalom contre son oncle (roi David). Après la mort d’Absalom, son oncle David, roi d’Israël le pardonna et fit de lui Général d’Armée. Mais quand Schéba se mit à la tête de la rébellion contre David, Amassa reçu l’ordre de tenir l’armée prête en trois jours plus tard. Il fut en retard (1 Rois 2.5, 35).              

-         Azmaveth : signification du nom « la mort est forte ». Le village qui porte se nom est situé à proximité de Jérusalem, près de Guibéa. 42 personnes seulement de ses habitants revinrent de la captivité babylonienne (Esdras 2.24).

-         Baara : signification « stupidité ». Ce nom désigne la femme de Schacharim qui fut renvoyée probablement à cause de la stupidité (1 Chron 8.8).

-         Delila : signification « coquette ». Elle entraîna par sa beauté la chute et la perte de Samson (Juges 16).

-         Balaam : signification de nom « dévorant ». La cupidité de ce prophète l’a poussé à la voracité au point d’être où l’amour du gain l’a poussé à taire volontairement la voix de Dieu, méprisé les avertissements de l’âne qui a parlé ainsi que de l’ange qui lui est apparu (Nbres 22 à 24 ; Josué 13.22). 

-         Barabbas : signification « fils d’un père ». Certainement bâtard, manquant d’encadrement, il est devenu voleur de grand chemin. Il provoqua un soulèvement à la faveur duquel il commit un meurtre (Mt 27.16, 17,20-21).

-         Caïn : signification  « possession, acquisition ». Son état possessif manifesté par la jalousie, la colère, l’insensibilité aux exhortations à combattre le péché, criminel et menteur eut aussi pour conséquence, le non effet de la prise en compte du jugement de Dieu prononcé contre lui.  Au lieu de reconnaître son mal et se repentir, il regarda plutôt la grandeur du jugement, la crainte du châtiment (Genese 4).

-         Ekron : signification « extermination ». La Bible retrace de nombreuses exterminations dont cette ville a été victime (Josué 13.3 ; 1 Samuel 6.16-17).

-         Gomorrhe : signification « submersion ». Cette ville fut submergée dans la perversité et fut submergée par le feu divin de jugement descendu du ciel pour l’anéantir, autre manifestation de la submersion (Genèse 10.19 ; 18.20 ; 19.24-28).

-         Guéhazi : signification « vallée de la vision ». Ce nom exprime la limitation de la vision à cause de la position entre deux montagnes. Cette vision limitée l’a poussé à ne pas voir de a même manière qu’Elisée et pour conséquence, fut frappé de lèpre. Alors que Elisée regardait vers les choses éternelles, se souciant de la volonté de Dieu, les soucis du siècle présent étaient sa préoccupation et il menti, dissimula les choses qu’Elisée refusa, mais qu’il prit en cachette de Naaman (2 Rois 5.14-27).

-         Hénoc (Enoch) : signification « initié, consacré ». Il marcha avec Dieu en consacré, initié des choses de Dieu et fut enlevé (Genese 5.18-24).

-         Ijjon (Ijon) : signification « ville fortifié, ruine ». Cette ville fortifiée d Nephtali fut emparé par Ben Hadad, roi de Syrie à l’instigation d’Asa. Plus tard, Tiglath-Pileser déporta ses habitants et causa ainsi sa ruine (1 Rois 15.20 ; 2 Rois 15.29 ; 1Chron 16.4).

-         Nabal : signification « fou, impie, méchant ». Il se comporta comme l’indique son nom (1 SAM 25.25) et mourut frappé par Dieu (1 SAM 253-39).

La liste serait indéfinie si nous poursuivons l’étude de la conséquence de la signification et l’impact positif ou négatif du nom sur ceux qui les portent.

Dr André CHOUBEU

Voir les commentaires

LE SCHEMA DU COMBA SPIRITUEL SELON EPHESIENS 6.12

26 Août 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

 

Je reprends ici le tableau illustrant le combat spirituel que j’ai pris à la page 51 de mon livre intitulé ‘‘Les Lois de Malédictions causées par les Fausses Fondations’’ :

Tableau d’Ephésiens 6.12.

Par sa conversion, le croyant libéré des dominations est emporté spirituellement et assis en Christ dans les lieux célestes

        Le croyant lors de sa conversion est élevé et assis en Christ dans les lieux célestes (Eph 1.20). La haine du diable se déclenche donc contre lui par toutes sortes de subterfuges et stratégies pour le renverser et faire de lui un rétrograde (Mt 13 ; 1 Pierre 5.9 ; Job 1.6-11 ; 2.1-5,7 ; Zach 3.1-2). Il peut aussi passer par un instrument humain pour accuser ou utiliser les circonstances (1Chron 21.1) 

Esprits méchant dans les lieux célestes 

Lorsque le croyant est affaibli dans le combat et qu’une flèche de        l’ennemi l’a atteint, il perd la bonne conscience et l’œil spirituel commence à s’assombrir. Il ne perçoit plus les choses avec la simplicité et le même amour qu’avant. Son zèle pour Christ et l’œuvre de Dieu commence à tarir. Il devient dégoûté de certaines choses qu’il faisait hier avec joie. Le vent devient contraire à sa marche dans la foi (Marc 6.48a), Jésus devient pour eux comme un fantôme (Marc 6.49). Il regrette le monde avec ses délices qui commence à le séduire à nouveau (Jacques 1.13-15). L’amour pour Christ refroidit (Apoc 2.1-5). Son chandelier est ôté de sa place. Il tombe alors entre les mains des Princes de ténèbres.      

Apres la défaite spirituelle, la victime est renvoyée aux princes de ce monde de ténèbres

Princes de monde de ténèbres

Psaumes 73.2-14 ; Mal 3.1.6-14 ; 7-10,13-15 ; Eph 5.3-18)

Les Princes de monde de ténèbres multiplient les actions pour refroidir le peu de zèle du croyant qui désormais n’est plus scotché au Saint-Esprit pour rester dans l’environnement de Dieu par sa connexion à la saine Parole. Il devient l’analyste devant l’Eternel et commence non seulement à douter de certaines bonnes attitudes d’hier, mais à se poser la question d’une interprétation équivoque, juste dans le sens de favoriser son adhésion au péché.

Sa position fait de lui un chien qui est tombé dans un piège et n’a plus confiance en personne. Il croit finalement en lui-même et entre dans la suffisance. Les raisonnements, les préjugés, les fausses conceptions, les critiques font de lui un adepte de Janes et Jambrès qui par leur faux enseignement, s’opposèrent à Moïse dans le désert. Spirituellement vaincu dans le combat spirituel par les hordes sataniques envoyés pour détruire sa foi, le croyant amorcé tombe entre les mains des autorités pour accomplir les œuvres de la chair.

Apres la défaite spirituelle, la victime est renvoyée aux Autorités

Autorités

 Les autorités soumettent le croyant spirituellement vaincu à partager les mauvaises compagnies (1 Cor 15.33-34). Il se plaît à la compagnie des méchants et s’allie à la révolte d’Absalom (2Sam 15.1-6) pour contester la vérité et exciter ceux qui chancelle ou hésitent à partager leur débordement de débauche. Il coure partout où il y a un mécontent pour le consolider dans sa mauvaise position. La conscience presque effritée ne le juge plus et s’accomplie sans problème dans sa vie, les œuvres de Galates 5.19-21 ; Rom 1.19-32 ; 2.17-24) 

Apres la défaite spirituelle suivante, il est renvoyé aux dominations

Dominations

Il a oublié la purification de ses anciens péchés (2Pierre 1.9)

Comme le chien, il est retourné à ses vomissures (2Pierre 2.19-21-22)

A la conversion, le croyant est libéré de l’emprise démoniaque, monte s’asseoir en Christ dans les lieux célestes (Eph 1.20)

Retour a la case départ

Un retour à Dieu par sa miséricorde est possible, mais il faut une prise de conscience réelle de son état (Luc 15.11-20).

Conclusion : Que celui qui se croit debout prenne garde de tomber. Qui est sur de lui-même de parvenir.

Nous avons tous besoin de la grâce de Dieu pour maintenir et continuer jusqu’au finish

 Dr Andre CHOUBEU

65818 ABDEM4GTI24KBZJOY44KQT8KVBEVZU 65818 abdem4gti24kbzjo

Voir les commentaires

ENTRER DANS UNE NOUVELLE ÈRE

26 Août 2012 , Rédigé par La Bonne Nouvelle Enseignement Biblique

ENTRER DANS UNE NOUVELLE ÈRE

ENTRER DANS UNE NOUVELLE ÈRE
http://dr-choubeu.over-blog.com/

Voir les commentaires

ENTRER DANS LA NOUVELLE ERE

25 Août 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

ENTRER DANS LA NOUVELLE ERE 

Matthieu 18.1-4 ; Luc 18.17,25 ; Psaumes 84.5-7 

 Introduction :

 L’expérience et le constat que nous ont amené à réaliser que la foi que plusieurs frères et sœurs en Christ confessent et professent est extrêmement religieuse parce que fondée sur la tradition, la routine, la réminiscence d’un passé négatif. Le positif du passé de ces derniers ne remonte en surface que pour manifester l’orgueil de la chair, la convoitise des yeux ou de la vie.

La marche authentique avec Dieu par la foi vers la glorieuse destination du finish de l’Eglise consiste à être comme l’assemblée sous Moise qui était strictement soumise aux injonctions de la nuée ou de la colonne de feu dans ses déplacements. Chaque nouvel arrêt pour un nouveau campement dans le désert pendant les quarante années de leur pérégrination était une nouvelle expérience, une nouvelle disposition pour plus de dépendance au Saint-Esprit pendant une période déterminée de formation et de transformation. Ces précieux acquis étaient le gage certain d’un futur dont Dieu seul détient le secret conforme a ses divins desseins glorieux ainsi exprimés : ‘‘Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance’’ (Jérémie 29.110. 

Puisse les lignes suivantes d’un enseignement du Congress WBN que j’ai conclues, nous conduire a un vrai formatage de nos pensées pour que Dieu dans notre esprit et intellect inscrire un nouveau programme pour la manifestation de ses exploits pendant une nouvelle dispensation qu’il nous offre gracieusement. 

Les étapes pour vivre une nouvelle ère :

(1)· Déshabillage des attentes auxquelles nous étions habitués dans le mouvement passé; C’est naturel d’avoir le mental, la Psychologie, l’émotionnel, le Spirituel attachés sur ce que Dieu avait fait qui était un grand succès. Néanmoins, nous avons besoin de parvenir à une nouvelle place en Dieu.

  • Quelque chose de nouveau doit avoir lieu à l'intérieur. Cette nouveauté nous ne l'avons jamais vu auparavant..
  • Nous ne voulons pas que la chose nouvelle soit contaminée par notre sens de familiarité.- Esaïe 48:6-7 ............... "Pour que tu ne dises, oui si je le savais"
  • Cela n’est pas fondé sur les expériences du passé. 
  • Nous ne pouvons pas rester sur le passé ou la mémoire du passé.  Nous déposons toute chose et rejetons consciemment les compétences et mémoires antérieures sur comment les choses ont. Ceci est la seule manière que nous pouvons vivre dans le nouveau. 

(2)·  Une délivrance complète de la domination de l’identité reçue de l’ancienne migration;

  • Tout ce que nous avions perçu comme notre identité et positionnement avant cette nouvelle ère doit être tenu faiblement. Dieu veut que nous puissions déposer toute chose, pour Lui laisser nous repositionner, ré-commissionner, nous restructurer et nous rendre assorti pour une nouvelle saison.

Jean Baptiste est une leçon pour nous tous - Matthieu 11:1-12 

(3)·   Un Shift radical pour embrasser la nouveauté sur tous les plans.

  • Nécessité d'agir d'une manière différente sur la base de la nouvelle saison que nous avons en Dieu
  • Nous ne pouvons pas dépendre de la manne dans la terre promise car il y avait un nouveau sens de responsabilité. (Il y avait un shift émotionnel, psychologique et interne que les enfants d'Israël avaient eu besoin de négocier lorsque la manne s'arrêta). Ce changement-secousses devrait amener les gens à un nouveau lieu d'apprentissage pour vivre dans un environnement différent. Comment planifier à l'avance, comment planter, comment récolter, comment stocker et comment faire beaucoup de choses différemment des jours de ramassage de la manne (Josué 5.8-12). 

(4)· Effacer tout déchet sur notre ardoise spirituelle et l’écriture intégrée de l’ancien ordre. (Essuyer l’ardoise complètement et laisses Dieu te récrire)  

Certaines choses ont été inscrits sur notre liste interne par nos expériences, notre environnement, notre culture, notre compréhension de la vie et de nos philosophies.

pour entrer dans une nouvelle ère, nous devons les essuyer tous et nous présenter devant Dieu d’une nouvelle manière, Lui demandant de nous récrire et nous remodeler pour convenir à son Architecture (Luc 1.34-38).

(5)· Chercher à ce que Dieu parle d’une nouvelle façon et qu’il fasse faire ‘à la foi un grand bond’ vers un nouveau niveau.

 Faire un "BOND DE FOI" comme Abraham devrait être notre réponse adéquate aux discours de Dieu / Paroles vers nous dans une nouvelle ère (Genèse 12.1-4).

Pour plaire à Dieu dans une nouvelle Ere, nous devons nous permettre de retourner à notre commencement quand nous ne savions encore rien du tout. C’est cela l’état être comme un nouveau-né (Matthieu 18.1-4).

(La voix de dieu ne doit pas être contamine par notre attente, mais elle doit nous marquer et nous configurer lorsque nous l’entendons & la voix de dieu doit atterrir dans la nouveauté en nous. Nous devons permettre à la Voix de Dieu de  nous dire comment être une fois de plus).

 (6)· Le renouvellement de notre attitude de «suiveurs» et en renonçant à la compétence supposée.

Jésus dit à Simon et son frère "Andrew suivez-moi et je ferai de vous .......... ". Nous devons prendre la posture d'un apprenant. Nous devons tous suivre l'Esprit Saint qui nous conduit plus loin dans la façon de marcher avec Dieu dans une nouvelle ère. Nous n'avons jamais été et marché comme ça auparavant.

(7)· Trouvez une toute nouvelle «énergie» pour un voyage tout neuf et ne pas tomber dans le piège de départ sur l'épuisement persistant de la dernière poussée. (Aucun sens d'épuisement, aucun sens de permettez que l'on se repose un peu, aucun sens de «Nous avons besoin de temps pour récupérer et nous reposer un peu" Parce que nous vivons de la vie déjà livré de Christ en nous, nous avons une force nouvelle, un turbo interne et une nouvelle ENERGIE pour persévérer et aller plus loin dans les desseins de Dieu)-

Josué 14.11 «11  Je suis encore vigoureux comme au jour où Moïse m’envoya ; j’ai autant de force que j’en avais alors, soit pour combattre, soit pour sortir et pour entrer."”

I Rois 19.4-8 “………Lèves-toi et mange car le voyage est encore long pour toi”

(8)· Forte attente d'explosions renouvelées de la révélation et la compréhension nouvelle de la Parole de Dieu.

(Attentes!!! Attentes!!! Attentes!!! C’est le mot. L’Attente met une demande sur le Saint-Esprit. Le Seigneur continuera à exploser plus de révélations et de nous donner une compréhension fraiche si nous gardons ce sens d’attente). Luc  10.17-24

(9)· L’Espérance et la capacité acquise de vivre différemment dans le contexte d’un monde naturel qui change rapidement, dans lequel nous vivons.

(Le monde des Congrès est un monde où nous avons tous appris à mettre nos cœurs en pèlerinage, nous sommes flexibles et adaptables Nous comprenons que la vie pour nous, c'est comme se tenir sur une plate-forme mobile et visant  un objet en mouvement.) Luc 4.16-27.

(10)· Commencer à vivre dans la puissance d'un monde post transactionnel.    

(Ceci est une nouvelle dimension de puissance Divine libérée vers nous pour que nous vivions dans un monde port Transactionnel, pour marcher avec Dieu comme Enoch l’a fait. Cette puissance de filiation et de partenariat devient l’atmosphère particulière de nos vies). Genèse I.26-28 ; Psaumes 8.4-8 ; Luc 4.18-21 sont quelques versets qui décrivent les principales caractéristiques de notre monde post transactionnel. 

 Conclusion :

 La nature humaine a tendance à l’immobilisme, au statut quo, à l’affection des expériences du passe auxquelles on attache et tire une grande gloire. Mais curieusement, de moins en moins, on projette sa pensée et sa foi au futur avec Dieu et en Dieu.

La réalité dans cette merveilleuse avancée avec Dieu et par Dieu consiste non a regarder le présent, mais le glorieux future de notre destinée en Christ. Cette attitude nous évite les soucis, les inquiétudes car l’amour de Dieu pour nous est certain et ses bontés se renouvellent chaque matin : ‘‘Les bontés de l'Éternel ne sont pas épuisés, Ses compassions ne sont pas à leur terme;  Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande ! L'Éternel est mon partage, dit mon âme; C'est pourquoi je veux espérer en lui’’ (Lamentations 3.22-24).

 Combien de fois nous nous sommes nous inquiètes au point de vouloir craquer, nous suicider et avons miraculeusement réalisé une surprenante et inespérée intervention de Dieu ? En avions-nous tiré des leçons et nous sommes-nous repenti ?

 Revenons qui Dieu es temps et des circonstances et accrochons nous par la foi en Lui et dans ses promesses certaines pour nous et alors s’accomplira constamment pour nous cette parole éternelle de Dieu : ‘‘Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte’’ (Psaumes 34.5).

Afin de ne pas sombrer dans l’orgueil de nos mérites au point d’échouer parce que nous ne voyons pas demain, souvenons-nous toujours : ‘‘Et le roi d'Israël répondit: Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose !’’ (1 Rois 20.11).

Cet enseignement dont j’ai fait l’introduction et la conclusion est du Congress WBN

Dr André CHOUBEU379168_140462322732399_1803147384_n.jpg

Voir les commentaires

Equilibre spirituel - Les ruses du Diable

24 Août 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

Equilibre spirituel - Les ruses du Diable

R. H. Guignard
. Adapté de Christian Sanity du Dr. A. T. Scofield 
Editions Oliphants

Pendant ces dernières décennies, la personne et l'œuvre du Saint-Esprit ont été à l'avant-garde de l'étude de la doctrine chrétienne. Il y a là, en effet, un enseignement qu'attaque l'ennemi de nos âmes, car ce dernier simule l'énergie et le travail du Saint-Esprit. 
Dans le spiritisme (lequel n'est pas uniquement du charlatanisme), il y a bien des raisons de croire que des esprits mauvais se font passer pour des amis disparus, mais ils parlent aussi comme possédant l'autorité de l'Esprit de Dieu. Non seulement cela, dans tout culte mystique, dans les centres de guérisons psychiatriques, la Science chrétienne, l'enseignement de la Nouvelle théologie, les religions de l'Est adaptées à la pensée occidentale, la Bible est abondamment citée, elle sert de référence et elle est honorée, du moins en apparence. Un unique point n'est jamais touché: il n'est jamais confessé que 

«Jésus est venu en chair»

Or, Jean (1 Jean 4, 2) nous signale qu'il s'agit de l'épreuve qu'aucun esprit mauvais ne peut soutenir, c'est-à-dire la révélation de notre divin Sauveur, en forme humaine, lors de sa naissance, de sa mort, de sa résurrection. Les opérations des mauvais esprits sont très variées, adaptées aux différentes mentalités ou à la qualité de la foi; elles ont un point commun - le déni de la personne et de l'œuvre du Fils de Dieu. Il y a des raisons de croire que, mise à part la tendance à pécher et à s'égarer, on constate parmi les chrétiens religieux certaines tentations spéciales, lesquelles sont absolument étrangères à la pensée du christianisme. Il est à remarquer combien, sous le couvert de la religion, il y a d'inimitié, de luttes, de jalousie, de colère, de factions, de divisions, d'hérésies, d'envie, de malice, d'hypocrisie et même de haine (voir Galates 5, 19). Mais on est aussi amené à penser que l'ennemi est à l'origine de ces maux, comme il sème l'ivraie parmi le bon grain. Il semble que ses pièges sont étudiés pour toutes les étapes de l'existence des chrétiens!

Le chrétien tiède, nonchalant, celui qui n'est pas «engagé» dans la lutte, ne donnera pas beaucoup de trouble à l'ennemi. Le chrétien éveillé, à l'intelligence ouverte, acceptera avec feu les nouvelles idées, foncera dans la voie décrite par un livre reçu ou acheté par hasard et sera capable d'avaler, sans y prendre garde, les dernières nouveautés de la théologie. Le chrétien doctrinal, froid de coeur, sera la proie d'hérésies variées, consistant généralement en vérités qui, sous prétexte d'être étudiées à fond, deviennent des motifs de disputes et de division. Le chrétien avide d'émotions, à la recherche d'une vie chrétienne supérieure, impatient d'arriver aux sommets, est très susceptible de tomber dans un des nombreux pièges tendus sur son chemin. Il lui est presque inutile de songer à être «capable de tenir ferme contre les embûches du diable» (Eph. 6, 10-18), à moins qu'il obéisse à la lettre aux directives données par l'apôtre. Toute l'armure de Dieu est nécessaire, sans oublier l'épée de l'Esprit, qui est la Parole de Dieu. Et sans oublier l'esprit de prière!

Le danger commence lors de la marche en avant et de la recherche d'une vie spirituelle profitable. Les grands rassemblements ont leur valeur, mais ils présentent aussi quelques dangers, si l'on n'y prend garde. Il y a d'abord dans toute nombreuse assemblée une puissance hypnotique considérable, indéniable et indépendante des prédicateurs. C'est tout spécialement le cas dans les rencontres religieuses. L'influence hypnotique est intensifiée par :

- les chants doux, monotones, répétés plusieurs fois, les auditeurs ayant les yeux fermés et la tête penchée; 
- les prières prolongées; 
- les harangues prononcées par des prédicateurs passionnés. 
Cependant, il est possible qu'il ne se trouve aucun mal à cela. Dieu peut, s'Il le veut, utiliser à sa gloire l'influence qui se dégage de la foule, tout comme il peut utiliser la tranquillité de la chambre haute, la paix de la retraite. Il s'agit seulement de ceci: Prendre garde de ne pas agir sur la base d'une émotion passagère, éphémère. Nous sommes des êtres émotionnables à divers degrés. Dieu peut se servir de nos sentiments, de notre intelligence pour nous amener à lui. Veillons sur notre émotion. Les manifestations de puissance surnaturelle (la conversion en est une) peuvent bouleverser notre équilibre mental. Et, nous devons le répéter, là où Dieu commence une grande œuvre, quelle qu'elle soit, l'ennemi copie et corrompt!

Ayant des yeux et ne..

A notre époque, on ne doit pas admettre à priori que des prédicateurs soient «de Dieu», même si ce sont des hommes justes, menant une vie pure, versés dans la connaissance de la Bible. D'après II Cor. 11, 13-15, Satan est un «ange de lumière»; ses serviteurs sont des «ministres de la justice»; ils dénoncent avec vigueur toute immoralité. Il est vain de chercher Satan dans les bas-fonds de la ville, alors qu'il peut parler du haut de la chaire et prêcher une saine morale!

Un jour, le Dr Scofield prenait un repas en compagnie d'un éminent théologien (moderniste). Ce dernier se vantait d'avoir pu et su laisser de côté les doctrines sur la chute de l'homme, le besoin d'un Sauveur, la rédemption par le sang, etc.! Mais, en même temps, il était agréablement surpris de constater que ses livres étaient achetés et lus par un public chrétien orthodoxe (donc fidèle à la Parole), alors que ces personnes ne s'étaient jamais aperçues que les doctrines fondamentales indiquées ci-dessus ne se trouvaient jamais dans lesdits livres!

Ayant des oreilles et n'...

D'autre part, il y a grand danger à fonder des doctrines ou tout au moins à baser une ligne de conduite sur des révélations, des «voix» (soit-disant de l'Esprit), au lieu de se baser sur la Parole de Dieu. Celle-ci donne à l'homme tout ce dont il a besoin. De telles «voix» ont été la source d'innombrables erreurs, de péchés affligeants, d'immoralité. Se vider de soi-même, annihiler toute faculté de raisonnement, de pensée, n'est pas de Dieu. Dieu ne le demande pas de ses enfants. L'apôtre Paul, parlant aux Philippiens, disait: «Que votre amour aille toujours grandissant; qu'il gagne en clairvoyance (textuellement en super-connaissance) et en tact. Que vous fassiez preuve de discernement». Dieu bénit et sanctifie les dons de compréhension, d'équilibre mental qu'il a impartis à l'homme. Il ne les abolit pas. 
On vous conseillera: «Laissez-vous aller; détendez-vous; soyez passif; ne pensez plus!» Or, vous ne savez quel esprit viendra prendre la place! Il faut, au contraire garder un sain jugement, combiné avec humilité, révérence et soumission à la volonté de Dieu.

La doctrine concernant la personne et l'œuvre de Jésus-Christ est très importante. Il est toujours indiqué d'y revenir. Si, apparemment, un élément surnaturel est en jeu, il faut agir selon I Jean 4, 1-2, soit mettre à l'épreuve la personne intéressée, l'esprit qui dirige cette personne.*) Ne vous hâtez pas de juger une manifestation inhabituelle comme étant de Dieu ou du Méchant. Il est fort probable qu'il ne s'agisse que d'excitation naturelle. Réservez votre décision et n'intervenez qu'après un certain laps de temps. Ne jugez pas ce que vous ne comprenez pas, en parlant mal d'un homme; vous pourriez attribuer des œuvres de l'Esprit à une puissance satanique.

Etudiez la Parole de Dieu, adhérez de tout cœur à cette Parole, c'est la meilleure assurance. Priez pour être conduit par l'Esprit et demandez, selon l'exemple de prière de Jésus, d'être «délivré du Malin». C'est une pétition trop souvent oubliée! 
Précisez vos prières. Demandez à Dieu ses dons les meilleurs, selon ses promesses. Demandez aussi la faveur de ne rien recevoir du Malin. La volonté du Père est toujours à respecter: «Que ta volonté soit faite et non point la nôtre». Dieu est libre, par l'oeuvre du Saint-Esprit, de faire part de ses bénédictions à qui il veut. Mais il ne protège pas toujours ses enfants contre leur propre folie!

*) Voir dans ce même cahier l'étude «Les deux esprits» de F. F. Bruce.

 Lien : www.promesses.org

 

Voir les commentaires

LA PROMESSE DE L'ESPRIT (1)

24 Août 2012 , Rédigé par La Bonne Nouvelle Enseignement Biblique

LA PROMESSE DE L'ESPRIT (1)

LA PROMESSE DE L'ESPRIT (1)
http://www.123siteweb.fr/Dr-Choubeu/1165...
La promesse de l'Esprit (1) Frank Horton Il s'agit d'un sujet de la plus grande importance, et cela pour plusieurs raisons. Tout d'abord, nous souffrons de la pauvreté
spirituelle de l'Eglise de Jésus-Christ en général, et de nos assemblées…

Voir les commentaires

La promesse de l'Esprit (2)

24 Août 2012 , Rédigé par La Bonne Nouvelle Enseignement Biblique

La promesse de l'Esprit (2)

La promesse de l'Esprit (2)
http://www.123siteweb.fr/Dr-Choubeu/1165...
La promesse de l'Esprit (2) Frank Horton Les disciples de Jésus sont terrassés par les mauvaises nouvelles qu'ils viennent d'apprendre
- trahison de Judas, départ du Seigneur, reniement de Pierre - et les questions angoissantes se multiplient dans leur esprit. C…

1 sur 1Choisissez une m

Voir les commentaires