LES TROIS PROPOSISIONS DE COMPROMIS DE PHARAON - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LES TROIS PROPOSISIONS DE COMPROMIS DE PHARAON

16 Février 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

LES TROIS PROPOSISIONS DE COMPROMIS DE PHARAON

 

Dans le comportement de Pharaon sur les trois compromis qu’il propose à Moïse, nous pouvons aisément ressortir la stratégie de Satan dans le combat spirituel auxquels les chrétiens sont encore exposés : 

1) Offrez le sacrifice dans le pays (Ex. 8.21) : Demeurez en Egypte, suggère Pharaon à Moïse ; autrement dit, allez très bien à l’église, mais demeurez dans le monde quant à votre conduite. Soyez libres de vivre votre vie sans vous mettre sous le joug d’esclavage de limitation, de la séparation d’avec le monde. Vous pouvez vivre en chrétien, mais sans restriction dans votre comportement. Continuez à vivre comme avant même sans réelle repentance, mais seulement, soyez présents à tout le programme de votre église locale. Ne tenez guère compte de l’éthique ou de l’esthétique, saisissez toute occasion qui vous semble favorable pour vous lancer dans le plaisir. En effet, tout est bon pourvu que vous y tiriez votre compte ; y sentir bon quoi ! Cette suggestion en fin de compte aboutit à la conformité au siècle présent (Ps 50.9-17 ; 2 Cor 6.14-18 ; Gal 1.4). 

2) Vous ne vous éloignerez pas (Ex. 8.24) : Pharaon fait semblant de modifier sa première proposition en l’atténuant, cependant très subtilement, il dit la même chose, mais voilant le précipice placé juste devant le croyant. Cette stratégie est bien connue de Satan qui ne veut pas la profondeur spirituelle du chrétien. Une superficialité en effet, faciliterait sa récupération dans les arènes du monde des ténèbres (la mondanité) sans réelle difficulté.  Il ne faut pas aller loin ! Comme on pouvait dire : 1) mène ta vie chrétienne sans réel sacrifice ; 2) fais juste comme les autres, vivant le juste milieu ; 3) même si tu ne lis pas ta Bible dans une méditation personnelle, tu écouteras tout de même la prédication du dimanche ; 4) Etude biblique, réunion d’église, programme hebdomadaire, on peut s’en passer pourvu que la présence de dimanche au culte soit traditionnelle ; 5) Vous, les hommes, vous pouvez même être des efféminés, c’est pas un problème car la foi est dans le cœur et non sur l’apparence extérieure ; 6) femmes, soyez bien sexy dans l’église ; etc. Cette belle méthode réussie pourtant fort bien à Satan aujourd’hui ! Pas d’excès de prière, pas de profondeur dans la spiritualité, pas d’étude biblique personnelle, pas de prière personnelle, pas de moment d’intimité avec Dieu, beaucoup d’occupation, toujours BUSY (B=being) U (under) S (satan) Y (yock) soit : Being Under Satan’s Yock. Dans ce siècle de la vitesse comme il se dit, tout est rapide, si rapide qu’il y a le temps pour tout, sauf pour Dieu. Se contenter juste de la forme, mais pas de fond (1 Sam 15.3,9,13-15, 19-23). 

3) Allez, vous les hommes (Exode 10.8-11) : pour offrir des sacrifices et que vos enfants restent en Egypte. C’est ici, la plus subtile des propositions de Pharaon. Ce modèle est aujourd’hui le piège des familles chrétiennes. Parce que beaucoup de parents veulent plaire à leurs enfants, ils cèdent facilement à leur pression et livrent les enfants à la mode et aux mœurs du présent siècle. Que de scandale parmi les enfants chrétiens dans leur conduite dévergondée, dans leurs mœurs corrompues, dans leur habillement sans pudeur, dans la perversion sexuelle et autre. Que d’anarchie parmi les épouses chrétiennes qui loin de la soumission, revêtent le manteau de l’émancipation. Les programmes TV immoraux, les émissions diaboliques, les chaines pornographiques, homosexuels et que sais-je sont les éducateurs des enfants à la honte des parents très occupés à d’autres choses moins importantes. La maison, le milieu éducatif, la rue et la vie sociale n’offre plus l’éthique attendue pour une harmonie avec Dieu et les autres. Scandale et abomination aux yeux de Dieu trois fois Saint. Pour libérer Israël, Dieu devait briser sur leur tête, le joug des traditions, des mœurs païennes de l’Egypte, de l’idolâtrie criminelle, le style de vie incompatible à l’éthique divine. Quitter l’Egypte pour Israël devait impliquer une séparation d’avec le système du monde et du mal dans son entité pour vivre une vie d’appartenance totale au Dieu libérateur de son peuple.

Conclusion :

Nous devons être toujours très vigilants car toutes les propositions de Satan cachent toujours quelques non dit. Avons-nous fait des compromis que recommande fortement la théologie libérale pour éviter le radicalisme en vivant le  juste milieu des choses. Quels compromis avons-nous fait avec le monde pour alléger le poids de notre croix. Le chemin étroit et resserré doit rester notre portion si nous voulons plaire non au monde, mais à notre Dieu.

 

Dr André CHOUBEU220px-RamsesIIEgypt.jpg

 

Partager cet article

Commenter cet article