LES SECTES - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LES SECTES

1 Février 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

                                Images-des-sectes.jpgLES SECTES 

Introduction : 

Nous sommes de plus en plus face à la montée vertigineuse des sectes pernicieuse tant dans le monde que dans les églises. Il vaut vraiment la peine d’en parler. Qu’est-ce qu’une secte, comment la reconnaitre, comment se manifeste-t-elle ? Que Dieu donne le discernement à son Eglise pour ne pas tomber dans l’apostasie (1 Jean 4.1-3). Nous parlerons plus tard de l’apostasie en détail dans la série d’étude sur le retour de Jésus-Christ. 

Définition : « La secte, dite religieuse, est un mouvement qui, d’une manière ou d’une autre, ne donne pas à Jésus-Christ la place centrale  qui lui revient » (« Parlons sectes » de Gérard Dagon, édit. Barnabas ; page 13)

Le Dictionnaire Encarta 2009 définit la secte comme étant « Groupement fermé d'adeptes d'une doctrine religieuse qui se caractérise par la soumission absolue à un chef charismatique, par un endoctrinement et un prosélytisme intensifs.

‘‘Alors, on appellera le dirigeant Gourou’’. 

Toute nouvelle doctrine comparativement à la base des principes initiaux de la Parole de Dieu conduira forcément ses adeptes à s’adhérer peut-être inconsciemment, mais véritablement à une secte. 

Mise en garde de Dieu contre les sectes : 

Nombreux sont les avertissements bibliques pour protéger l’Eglise contre les sectes :

Matthieu 7.22-23 : miracles et signes

Matthieu 15.3-6 : l’autorité absolue de l’Ecriture même face aux traditions

   Rom 16.17 : mise en garde

 2 Cor 11.13-15 : Satan à l’origine de cela, se déguise en ange de lumière

Gal 1.8-9 : un autre évangile annoncé par les sectes

Gal 2.4 : rendent les gens esclaves de leur système

Gal 4.17 : faux zèle

Eph 4.14 : ne pas être entraîné à tout vent de doctrine. Edification.

Phil 3.2 : attention aux mauvais ouvriers et faux docteurs

 1 Tim 4.1-3 : temps difficiles, multiplication de sectes

1 Tim 6.20-21 : rester attaché à la foi chrétienne historique : l’Ecriture

2 Tim 3.5-9 : les faux docteurs sous une apparence de piété

Tite 1.10-11 : les vains discoureurs séducteurs

1 Jean 2.22-23 :  Quiconque nie le Père et le Fils est déjà de l’antichrist

Jude :  l’abandon de la foi enseignée une fois pour toute 

Quelques caractéristiques des sectes : 

Jésus-Christ n’est pas le seul Sauveur : En dehors de la foi, il faut ajouter autre chose pour avoir le salut

L’Ecriture plus une autre autorité : Les livres du leader de la secte ont plus d’autorité que la Bible. Au lieu de dire il est écrit, on entendra dire : Frère Branham ou tel autre a dit :

Se considèrent comme seule véritable église : En dehors de notre milieu, diront les adeptes ou le leader, Dieu n’est nul par ailleurs. On prêche non Christ qui sauve, mais le milieu : ‘‘viens dans notre église et tu serviras le vrai Dieu’’ a-t-on souvent entendu les adeptes de ces sectes dire aux frères. Certaines sectes vont jusqu’à rebaptiser tous les frères qui quittent une communauté chrétienne pour les rejoindre.

Exclusivisme : Certaines attitudes dogmatiques du milieu passent pour être des marques d’approbation divine et quiconque ne fait pas comme eux, n’a pas Dieu.

Ont un gourou ou un chef : L’obéissance au chef dépasse celle due à Dieu.

Dans certains milieux, lorsque le leader entre, des éloges comparables à une sorte d’adulation (adoration, culte, vénération) est faite au préalable à son endroit avec toutes les appréciations de ses qualités, mérites parfois même mensongers. Et lorsqu’il entre dans l’église, soit on déroule un tapis rouge devant lui, soit on l’ovationne. Il est même arrivé que lors d’une convention dans une église, on ait arrêté l’adoration pour que le leader entouré des gardes de corps entre dans l’église sous des acclamations supérieures à celle que l’on donne à Christ.

Dictature, autoritaire : Il n’est pas permis de leur parler, de les approcher ; ils ne saluent pas leurs adeptes avec les mains. Ils sont infaillibles et aucune observation sous quelque forme que ce soit ne doit jamais leur être faite.

Légaliste : Les Gourous décrètent des lois à tout moment et ce, même allant à l’encontre des Saintes Ecritures. Ils ont non le ministère de la réconciliation, mais de la loi et du jugement pour ne pas dire de la mort. Lorsqu’un frère ou une sœur découvrira la fausseté de leur pratiques, principes et doctrines et les dénonce ou les quitte, des prières sous forme d’incantations sont faite pour réclamer sa mort. « Seigneur, tue-le, que sa route soit glissante, qu’il échoue en tout, etc. » lanceront-ils à l’endroit du frère parti, désormais à leur yeux dissident, rétrograde, et que sais-je encore ! 

 La Bible est l'objet d'une tentative de récupération de la part d'un certain nombre de sectes. Ce qui sème le trouble et la confusion chez bon nombre de gens. L'Évangile de Jean est un chef-d'œuvre de spiritualité chrétienne. Cependant, c'est aussi le livre le plus prisé des sectes ! Comment expliquer ce paradoxe ? Se réclamer de la Bible n'est pas suffisant car, ce n'est pas la preuve absolue de l'authenticité d'une croyance ou d'une doctrine. Certaines sectes insistent fortement sur le fait que les Écritures sont au centre de leurs pratiques spirituelles. Mais tout dépend de l'interprétation qu'elles en donnent et de la position qu'occupe la Bible dans leur doctrine. C'est le cas des mormons. Pour eux, la Bible est un livre excellent. Mais dans la vie religieuse des adeptes, elle (la Bible) n'occupe qu'une place secondaire. Les mormons affirment que Jésus est né à Jérusalem. Or la Bible atteste que Christ a vu le jour à Bethlehem. Cette fausse interprétation découle de ce que la Bible n'a pas pour eux la valeur ni la place qu'elle devrait avoir. On peut faire dire n'importe quoi à la Bible. Sans tomber dans la facilité, les sectes ont cette fâcheuse tendance à manipuler les textes bibliques. Ainsi, certaines sectes ésotériques comme la Rose-croix, Amorc ou le Martinisme, enseignent que Jésus aurait été un initié et qu'il aurait été au Tibet pour parfaire sa connaissance initiatique ! D'autres mouvements, comme la Théosophie et certaines associations du Nouvel Âge, considèrent que le Christ aurait été un "être cosmique" doué de pouvoirs surnaturels. Certains pensent, comme les témoins de Jéhovah ou la Science Chrétienne, que Jésus n'est qu'un "homme divin" ou bien un "guérisseur". Pire, une secte "athée", les disciples de Raël en l'occurrence, croit que Jésus serait l'envoyé d'extra-terrestres, etc. 

 N'importe quel texte, biblique ou non, peut être l'objet de théories contestables, voire douteuses. L'interprétation polémique résulte des présupposés philosophiques de ceux qui le manipulent. Des à priori, des présupposés faux, font qu'un même récit peut être interprété de façon contradictoire. Ces divergences sont courantes aujourd'hui, tant la pluralité des opinions est à la mode dans notre société. Ainsi, la divinité de Christ serait réduite à néant et tout le plan de Dieu pour le salut des hommes anéanti par certaines fausses doctrines. Les sectes ajoutent toujours quelque chose à la Bible. La plus grande tentation de l'homme est de se placer au-dessus de Dieu et de sa Parole. Dans l'esprit des fondateurs de sectes, qui ne sont que des faux prophètes, seules leurs idées, souvent bizarres, sont dignes de foi. Pour de nombreuses sectes, la Bible et les écrits des sectaires sont mis sur le même pied. La Bible est rabaissée tandis que des écrits humains sont revalorisés. Ainsi, les maîtres à penser "spirituels" n'hésitent pas à ajouter leurs écrits à la Bible. Quelqu’un dira : ‘‘La Bible dit, mais moi, je dis ceci’’. Plusieurs fondateurs de sectes n'ont pas le moindre scrupule à considérer leurs écrits comme égaux ou supérieurs à la Bible. Ajouter quelque chose à la Bible est une infidélité à Dieu. Ce "plus" n'est qu'une parole humaine ajoutée à la Parole de Dieu. De ce fait, le texte biblique perd ainsi sa saveur et son authenticité au profit d'une tradition humaine.  Si nous considérons attentivement les églises, nous verrons que tellement des paroles contraires à la Parole de Dieu ont été ajoutées dans nos doctrines et pratiques quotidiennes alors que la vie juive était réglée par les Ecritures saintes. Dieu met pourtant en garde son peuple par trois avertissements solennels au début, au milieu et à la fin de Bible contre toute falsification, entendons ajouts, mauvaise interprétation ou retranchement de quelque chose à la Parole de Dieu qui est complète en elle-même :

1)   Mise en garde au début de la Bible : « Vous n’ajouterez rien à la parole que j’institue pour vous, et vous n’en retrancherez rien ; vous observerez les commandements du Seigneur, votre Dieu, tels que je les institue pour vous » (Deut. 4.2)

2)   Mise en garde au milieu de la Bible : « Tout ce que je vous ordonne, vous veillerez à le mettre en pratique. Tu n’y ajouteras rien et tu n’en retrancheras rien » (Deutéronome 12.32) 

« N’ajoute rien à ses paroles, de peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur » (Proverbes 30.6)

3)   Mise en garde à la fin de la Bible : « Moi, je l’atteste à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre » (Apocalypse 22.18) 

 Certaines sectes déforment l'enseignement de la Bible. Elles déforment ou retranchent des textes, même des livres entiers de la Bible ! Des gourous décident de leur propre chef quels textes sont dignes et ceux qui ne le sont pas. Cette façon de procéder est malheureusement courante. Il est évident que le respect dû à Dieu et à sa Parole n'existe plus. La Bible, par la bouche de l'apôtre Pierre, avertit solennellement ceux qui ou tordent le sens de la Parole de Dieu et dont l'avenir sera une ruine spirituelle. Pour apporter une légitimation de la véracité de la Bible, il est important de prendre du recul et de tourner notre attention vers le Dieu Créateur, Sauveur et Seigneur. Car notre destinée, comme celle du monde, dépend du vrai Dieu, révélé en Jésus-Christ. Le Christ lui-même a déclaré à Dieu, son Père : "Ta Parole est la vérité ". Cette Parole libère l'homme de l'esclavage du péché et de la mort spirituelle tandis que l'enseignement des sectes asservit ses adeptes au seul profit du gourou. Oh ! que des esclaves encore qu’ils ne l’étaient dans le monde sont dans l’église placés sous de puissants geôliers territoriaux qu’on appelle Révérend, Bishop, etc. 

 Le conditionnement psychique et spirituel des sectes atténue, jusqu'à l'abolir, la liberté de l'adepte. La Bible, Parole vivante de Dieu, affranchit l'homme et le rend responsable dans le quotidien de sa vie. Seule la vérité de Jésus-Christ, Parole incarnée et de la Bible, Parole inspirée, peut donner à toute créature le plus grand trésor qui soit : une vie totalement nouvelle à l'image de notre Sauveur et Seigneur, Jésus-Christ. 

Classification des sectes : 

On peut classer les sectes en 4 catégories (selon Gérard Dagon, livre déjà cité plus haut, pp 20 –21) : 

  1. 1.   Sectes bibliques fermées

- refus de collaboration avec toute autre église 

- particularités, excentricités ou extrémismes parfois 

  1. 2.   Sectes semi bibliques

Au lieu de « la foi seule, Christ seul, l’Ecriture seule » elles ajoutent : la Bible et les énoncés du fondateur ; la foi et les pratiques particulières. « Fondamentalement, il n’y a aucune différence entre l’attitude religieuse d’un Catholique romain,  d’un Témoin de Jéhovah ou d’un Mormon : ni les uns ni les autres ne voient dans les écrits canoniques de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament la seule infaillible règle de foi et de vie chrétienne » (G. Dagon page 21). 

  1. 3.   Sectes non-bibliques

Doctrine exclusive des idées d’un fondateur ou prophète contemporain. Bible dépassée (Mouvement du Graal, Alliance Universelle de Georges Roux, Culte Antoiniste, etc) 

  1. 4.   Sectes non doctrinales

Essentiel de leur message : amour malgré différences de doctrines (Moonistes ; éventuellement le Nouvel Age qui serait plutôt à classer sous le syncrétisme, le pluralisme religieux).

 

              Dans ces églises, on prêche l’amour, même si cela n’est pas dans le sens divin.                   On ne prêche jamais sur la croix, le  péché, le retour de Jésus Christ, l’enfer.             

Que faire pour éviter de tomber dans les sectes ?

 

              Pour rester dans la pensée exacte des Ecritures et reconnaître les sectes, les points fondamentaux suivants serviront de repère :

  1. L’Ecriture seule (inerrance et autorité absolue des Ecritures Saintes (39 livres de l'Ancien Testament et 29 du Nouveau Testament).
  2. Le Dieu de la Bible seul (Dieu Père, Fils et Saint-Esprit).
  3. Christ seul (Jésus-Christ, Fils de Dieu, vrai homme et vrai Dieu, mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification)
  4. La foi seule
  5. La grâce seule 

Quelques textes à propos des sectes : Matthieu 15.6-9,13 ; Luc 11.52 ; Apocalypse. 14.10,11 ; 15.1 ; 16.1 ; 19.20 ; 20.10,15 ; 21.27 ; Lév. 26.18,24,25,28,37 ; Psaumes 69:28  

Conclusion : 

Puisque le vainqueur sera habillé de vêtements blancs et que Dieu n’effacera jamais son nom du livre de la vie (Apocalypse 3.5), craignons de tomber dans l’endurcissement par refus de la vérité car il est écrit : ‘‘…ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.  Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés » (2 Thess 2.10-12). Notre milieu est-il une secte ? Côtoyons-nous une secte ? Pratiquons-nous les enseignements d’une secte ? Il est temps de décider de notre avenir avec Christ.

Dr André CHOUBEU

BP 9042 DOUALA (Cameroun) Tél. (237) 77 75 71 60 / 99 58 65 05

 

Partager cet article

Commenter cet article