LE MYSTICISME / ÉSOTÉRISME OU SPIRITUALISME CHRÉTIEN - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE MYSTICISME / ÉSOTÉRISME OU SPIRITUALISME CHRÉTIEN

28 Avril 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

Le mysticisme ou ésotérisme Chrétien (Colossiens 2.8)

Introduction :

Plus l’Eglise s’avance vers le final, plus de loups ravisseurs qu’a si bien prophétisé l’Apôtre dans Actes 20.2-30 en ces termes : ‘‘Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n'épargneront pas le troupeau, et qu'il s'élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux’’.

Ces choses sont aujourd’hui si manifestes que même les païens en parlent. Ces nombreux loups s’insurgent de tous les noms et titres usant des subterfuges pour troubler la bergerie, pillant jusqu’aux pauvres brebis, les entraînant dans les rêveries mensongères pour leur ruine.  Il devient urgent voir impératif non seulement de préserver l’intégrité des Ecritures pour vivre dans la saine doctrine, mais de les combattre avec véhémence.

Un homme bien connu a dit : ‘‘Ce dont nous avons le plus besoin aujourd’hui, est d’hommes, non des hommes dont on achète la conscience, mais des hommes qui intègres, craignant Dieu ; des hommes qui appellent le péché par son nom, des hommes qui combattraient pour la justice, même si leur vie en dépendant ; des hommes qui sont aussi fidèle à la Parole de Dieu et aux principes de Dieu que la boussole l’est au pôle’’.

Mes recherches sur le Catharisme ressort ce qui suit :

« SELON NOTRE FOI ». C’est de ce même Pain qu’il est écrit, selon notre foi, dans l’Évangile selon saint Matthieu :
« Pendant qu’ils soupaient, Jésus prit du pain (c’est-à-dire : les préceptes spirituels de la loi et des prophètes) ;
II le bénit (c’est-à-dire : loua ces préceptes et les confirma) ;
Le rompit (c’est-à-dire : les expliqua spirituellement) ;
Le donna à ses disciples (c’est-à-dire : les leur enseigna pour qu’ils les observent spirituellement) ;
Et il leur dit : Prenez (c’est-à-dire : enseignez-les) ;
Mangez (c’est-à-dire : prêchez-les à tous) ».

Et lorsque le Christ dit : « Prenez et mangez ceci est mon corps qui va être donné pour vous », cela veut dire : « ces préceptes spirituels des anciennes écritures sont mon corps : c’est pour vous qu’ils seront livrés (c’est-à-dire : transmis) au peuple. Et lorsqu’il dit : « Cette coupe est la Nouvelle Alliance (le Nouveau Testament) scellée par mon sang, faites ceci en mémoire de moi toutes tes fois que vous boirez ce sang », c’est du Pain supersubstantiel qu’il s’agit ici (c’est-à-dire la Loi du Christ qui a été donnée à tous les peuples).

« LE VERBE EST LA « CHAIR DU CHRIST » : « ET LE VERBE SE FIT CHAIR »… Il est intéressant de lire ces confirmations dans l’Évangile de Philippe : «Qu’est-ce que la Chair du Christ ? C’est la Parole, c’est le Verbe (Logos), c’est l’Évangile ! Qu’est-ce que le Sang du Christ ? C’est l’Esprit-Saint (Paraklétos). Celui qui accueille le Verbe et l’Esprit, celui-là a vraiment reçu une nourriture, une boisson, un vêtement (spirituels), l’Esprit (Pneuma) anime la chair. Dans la chair il y a aussi cette Lumière qu’est le Verbe. » (Philippe, 59,105).

Cet extrait d’interprétation orthodoxe des Ecritures Saintes nous conduit à comprendre que l’inertie contre l’hérésie aura pour conséquence de nombreux cas de perdition pour lesquels nous auront à rendre compte au tribunal de Dieu. Des contrefaçons, des interprétations hors contexte qui fournissent des prétextes, des  onctions sans sanctification qui produisent des frustrations sont le propres de plusieurs. Puisse Dieu nous aider à reconsidérer nos voies et à les reformer pour ôter l’interdit dans le lieu très saint pour vivre une réformation profonde de nos pensées, actes, caractères et comportements.

Plusieurs aspects lorsqu’on les considère, sont à l’origine de ce mysticisme :

  1. 1.   L’expérience personnelle

Chaque croyant en raison de sa destinée en Christ, vit ou traverse des situations expérimentales propres à lui seul pour l’atteinte des objectifs de Dieu qui justifient le but de sa création (Eph 2.10).

-         Le ministère de Bishop par Benson Idahousa

Il se dit que cet homme de Dieu qui a marqué l’histoire de l’Eglise en Afrique et laisse son empreinte dans le cheminement prophétique de l’Eglise vers le final s’était implantée à Benin City au Nigeria. L’œuvre ne progressait pas à cause du Catholicisme Romain qui avait une très forte emprise sur la population. Pendant ces nombreuses prières, le Seigneur lui demanda de s’identifier aux dirigeants catholiques par son habillement et le titre dont ils portent. L’obéissance à la voix de Die porta du fruit et le témoignage est aujourd’hui indéniable tant dans cette localité que dans le Nigeria, voire ne Afrique.

Malheureusement, plusieurs portent ce titre par exhibitionnisme, soif de pouvoir et célébrité.

-         Les jeûnes de 40, 21, 3 jours, etc… comme les autre l’ont fait. L’histoire de chaque jeûne biblique répond à une volonté parfaite du Seigneur. Ne dit-on p as aujour’hui qu’il faut jeûner trois jours à sec pour chasser les démons ? Qu’est-ce qui est demandé par les Ecritures Saintes : la foi dans une vie sanctifiée ou le jeûne ?

2.  Le sang de Jésus

Bibliquement, le sang de Jésus intervient exclusivement pour le salut de l’homme, ce depuis Genèse 3.21 (L'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit) jusqu’à Jean 19.34 (mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau) en passant par Exode 12.7 (On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera).

Nous comprenons clairement ici que toute autre forme d’usage de sans de Jésus en dehors de la rédemption est une forme de magie qui ne dit pas son nom. Dans Exode 12.7, le sang de l’Agneau (Jésus) était appliqué sur les linteaux des portes des maisons pour protéger non la maison, mais pour sauver la vie ses habitants qui ont la foi en la puissance qui est dans le sang de Jésus, en les protégeant contre l’ange de la mort.

La maison quant à elle peut être protégée par la grâce de Dieu qui est dans la vie de ses habitants qui croient au bénéfice du salut qui vient du sang de l’Agneau.

Lorsque nos plongeons nous-mêmes, les porcheries, les roues de voitures, les nourritures que nous allons manger et autres objets dans le sang de Jésus traduit simplement une confusion qui témoigne nos actions hors des principes de Dieu.

3.  Les offrandes dangereuses

Les offrandes dangereuses sont qualifiées de celles qui nous ont coûtés chères à l’exemple de celles de la veuve, diront les auteurs de cette doctrine que ne reconnaît pas la Bible. Même si l’on a péché, diront les acteurs de cette hérésie, l’offrande dangereuse relâche le pardon de Dieu. Nous retrouvons là, la doctrine des indulgences. De ce pas, même si l’on vole, Dieu agréera pourtant il est dit :

‘‘Tu n'apporteras point dans la maison de l'Éternel, ton Dieu, le salaire d'une prostituée ni le prix d'un chien, pour l'accomplissement d'un vœu quelconque; car l'un et l'autre sont en abomination à l'Éternel, ton Dieu’’ (Deut 23.18). 

  1. La confession :

-         La confession des péchés : l’exemple d’Acan dans la confession ressort la volonté de Dieu dans le système de dépouillement (Josué 7.20).

Jacques 5.6 : ‘‘ Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace’’.

Des confessions non détaillées, confuses et dans la masse laissent

-         La confession de foi :

5.  Le sacerdoce dans le péché :

Les pasteurs vivent dans la sainte l’immoralité pour disent-ils ne pas permettre aux sœurs de se prostituer avec les païens

Le brigandage au détriment des fidèles sous la prétention d’octroie de bénédiction de prospérité

La violence contre les épouses est légitimée par des textes hors contextes

  1. L’immoralité vestimentaire parce que la foi est intérieure, oubliant que l’extérieur reflète l’intérieur de même que le baptême doit être le témoignage extérieur de la foi intérieure

7.  Les prières de délivrance aux pratiques obscures :

-         Boire le sang de Jésus

-         Ordonner la mort de Satan et des démons

-         Lancer des bombes spirituelles (boum)

-         Saisir Satan par la queue et le fouetter ou l’égorger

-         Proférer des insultes à Satan (Jude 9)

-         Verser de liquide par terre sur lequel on se tient qualifiant cela de sang de Jésus. Sorcellerie ou acte de foi ?

-         Faire des cercles dans lesquels on place la personne à délivrer (pratique occulte)

-         Ordonner la mort des parents ou voisins sorciers alors que Dieu ne veut pas la mort u méchant, mais sa repentance384839 302253683142252 100000728670125 1005070 831586471 n 

  1. Oindre d’huile devient une idolâtrie
  2. LE camp de concentration spirituel (le fait de s’infliger des tortures pour être avec Dieu ou pour maîtriser la chair). L'auto-flagellation psychologique autrefois pratiqué par les trappiste refait surface.
    1.  Attitude des Prophètes de Baal

-         Des imitations honteuses loin du naturel de chacun que le Saint-Esprit doit utiliser

-         Des gesticulations et l’excès de bruits oubliant que c’est dans le calme que l’on trouvera l’Eternel (1 Rois 19)

 

Conclusion :

La déviation est plus profonde que jamais imaginé.

Il est temps de revenir sur des bases de la saine parole de Dieu telle qu’elle est reconnue et exprimée au ciel pour le Royaume de Dieu.

Puissions-nous, être les premiers d’une génération de vrais serviteurs de Dieu consacrés, non pour grossir le nombre des mécréants ou des impies au col blanc, mais de vrais ministres de l’Evangile qui sont prêts s’il le faut, à inaugurer le sentier de la réforme par leur sang !

L’heure est à la qualitativité et non de la quantitativité m’a dit mon père dans la foi il y a quatre ans. Puisse Dieu nous aider !

Dr André CHOUBEU

 

Partager cet article

Commenter cet article