LE CHEMIN DU BRISEMENT - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE CHEMIN DU BRISEMENT

9 Janvier 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LE CHEMIN DU BRISEMENTle-christ-portant-sa-croix---francesco-zaganelli.jpg

 

(Esaïe 62.8-10 ; 27.4-5 ; 48.10-11 ; Deutéronome 8.2-3 ; Psaumes 105.16-45 ; Rom 8.28)

 

Introduction :

Dans le côté positif de l’adversité se trouve une ressource spirituelle de grande valeur pour voir la nature de Christ se manifestée en nous. A peine venons-nous d’embrasser le chemin de Dieu, que très vite, nous sommes fasciner par les miracles, la puissance, la manifestation des dons de puissance. Fasse à ces choses, notre tapioca comme on le dit si bien en africain gonfle (nous devenons orgueilleux) et nous croyons être parvenus aux sommités. Aussitôt, nous nous estimons meilleurs que les autres, les seuls aimés de Dieu. Dans le fond, c’est la grâce de Dieu qui agit en nous et non que la nature de Christ, but final de Dieu pour nous comme à se manifester. C’est en effet, cette nature de Christ là, qui est le but final du salut car sans elle, les desseins de Dieu en nous ne peuvent être véritablement atteints.

 

Le chemin de la régénération ou de la restauration introduit el croyant dans le Royaume de Dieu qui est personnel avant qu'il ne soit public, subjectif avant d’être objectif, individuel avant d’être corporatif ou collectif. Il ne s'agit ici pas de l'application d'un ensemble de codes externes, faire ceci et ne faites pas cela, mais consiste à avoir un ensemble de valeurs célestes, et consiste en l'alignement de votre vie à ces valeurs célestes au point d’une transformation délibérée, progressive, et vrai. C'est la règle non contestée et le gouvernement de Dieu qui est d'abord mis en place dans nos cœurs, puis il se déplace vers l'extérieur apportant ainsi un impact réel dans toutes les échelles de la société.

Il s'agit d'un mode de vie complet vécu dans l'obéissance à Dieu. Les lois de Dieu dans Son Royaume, et si nous sommes des citoyens de ce royaume de Dieu, les lois de Royaume prévaudront et régiront notre propre cœur, notre vie, nos portefeuilles, nos relations, nos préférences. Il règne sur tout. C'est le Royaume de Dieu. Il possède notre cœur et contrôle nos passions. Le Royaume de Dieu est le système d’opérations ou la réalité fonctionnelle et active du monde à venir.

Le Royaume de Dieu doit être interne. Les changements externes doivent être le reflet de la transformation intérieure, car en alignant nos cœurs de l’intérieur, Les règles de vies externes sont influencées et changées[1].

Il nous devient donc évident de comprendre qu’en résumé, le Royaume de Dieu n’est rien d’autre que la nature de Christ qui doit habiter et se manifester en nous et à travers nous pour impacter le monde afin que s’accomplisse ce qui est dit par Romains ‘‘la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement en attendant la manifestant des fils de Dieu’’. Nous entendons ici, la manifestation de la nature divine en Christ dans la vie des sauvés afin que tout soit comme au début de la création dans l’harmonie du jardin d’Eden.

 

Définition : La régénération ou « palingenesia » en grec, communément appelée « nouvelle naissance est le changement de nature que produit en l’homme le Saint-Esprit qui communique à ce dernier, une nature nouvelle. La justification change le statut de pécheur que le coupable avait devant Dieu, mais la régénération transforme son être moral et spirituel. La justification intervient à cause de la culpabilité ; la génération est rendue nécessaire à cause de la corruption.

La restauration implique la réparation, le rétablissement, la remise en bon état ou en ordre ce qui avait été déséquilibré.

 

Processus : le chemin de la restauration qui suit la régénération est une méthode exclusivement divine et souvent mal comprise. Elle est essentiellement due :

 

 * non à cause des œuvres : Job 9:20 15:14 25:4 Ps 143:2 Esa 57:12 Lu 10:27-29 ; Ro 3:20,28 4:5 9:11,16,30 11:6 Ga 2:16 3:16-21 Eph 2:4,8,9 ; 2Ti 1:9

* mais selon sa miséricorde : 4 Ps 62:12 86:5,15 130:7 Mic 7:18 Lu 1:50,54,72,78 ; Eph 1:6,7 Heb 4:16 1Pe 1:3 2:10

* de la régénération : Jean 3:3-5 1Co 6:11 Eph 5:26 1Pe 3:21

* le renouvellement : Ps 51:10 Ro 12:2 Eph 4:23 Col 3:10 Heb 6:6

 

Pour atteindre ses objectifs, Dieu agit comme dans Jérémie 18.1-6 dans le but d’atteindre les trois aspects du travail du potier :

  1. Modèlement : le modèle est la forme extérieure, la structure, la construction, l’apparence. Notre modèle s’affiche alors par notre caractère, notre comportement et notre conduite. Ceci introduit notre manque d’intégrité, la duplicité, la malice etc.…
  2. Tourner le tour : Lorsque le potier mélange l’argile au tour et tourne, il y a une espèce de malaxation qui vise à l’accommodation de l’argile qui est appelé à former un seul corps en vue de la forme qui lui est réservée. Cet aspect fait appel aux circonstances de la vie (agitation, trouble, perturbation, difficultés…) qui permettent qu’on soit façonné.
  3. Processus du potier : Ce processus et la façon dont le potier procède pour toucher l’argile. Dieu touche notre vie, manipule, maintient et dirige le pot vers lui pour que notre vie soit façonnée à sa façon et bien près de lui. 

Méthodes diverses :

  1. Voie de rejet : Joseph passe par le rejet pour devenir Premier Ministre.
  2. Voie de la perte : Dieu peut vouloir que nous perdions une chose afin de nous introduire dans l’excellence de ses dons pour nous. Paul a considéré tout le privilège du passé comme une perte à cause de l’excellence de la connaissance de Christ (Phil 3.7-9). Si nous ne perdons pas nos vieilles attitudes, nous ne pouvons entrer dans les nouvelles.

-      Ruth perd son mari pour épouser Boaz.

-      Anne perd son mari pour devenir intercesseuse en vue du salut.

-      Moïse perdit sa position de roi d’Egypte pour devenir libérateur d’Israël

  1. Voie de l’incompréhension : Dieu permet aussi que nous soyons incompris, puis rejeter pour entrer dans les bénédictions divines.

-      Noé incompris, fabriqua l’arche selon le plan, le modèle et le temps de Dieu en vue de son salut et de celui de sa famille.

-      Christ, incompris, fut crucifié pour notre salut et entra dans sa gloire

-      Jean incompris, fut jeté dans l’île de Patmos après avoir échappé à l’huile bouillante et reçu la révélation divine d’Apocalypse pour l’église.

  1. Voie de l’humiliation : Dieu permet parfois (Eccl 7.21-22) que nous soyons humiliés pour changer de caractère

-      Jacob chez son oncle Laban

-      David chassé par Absalom

  1. Voie d’accusation, de mépris, d’insultes : Dieu permet ces choses pour nous apprendre à rechercher sa face, devenir humble, savoir pardonner et compter sur lui seul. Cette méthode nous aidera aussi à voir nos fautes pour pouvoir nous repentir.

-      Joseph accusé passa de chez Potiphar à la prison de l’Egypte en vue de son accession au poste de la primature.

-      Jésus subit ces atrocités en vue d’accomplissement de la prophétie d’Esaïe 53

-      Job insulté par ses amis reconnu ses iniquités et se remis à Dieu (Jos 42).

 

Conclusion : Pour parvenir à ce niveau élevé d’intimité avec Dieu il faut être élève obéissant inscrit  à l’Ecole de Dieu. Les voies de Dieu sont toujours meilleures car dit-il : « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance » (Jér 29.11).

Les voies de Dieu sont les méthodes divines par lesquelles il nous forme dans son école en vue de nous faire entrer dans ses desseins rédemptifs pour nous. Le prophète Esaïe dans ses propos nous aide à comprendre que le chemin de régénération quipasse par le brisement total en ces termes : ‘‘Il n'y a point en moi de colère; mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble, à moins qu'on ne me prenne pour refuge, qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse la paix avec moi’’ (Esaïe 27.4-5). Poursuivant la description de ce merveilleux, mais très difficile parcours car contraire à nos aspiration charnelle, le Prophète dit encore : ‘‘Je t'ai mis au creuset, mais non pour retirer de l'argent; Je t'ai éprouvé dans la fournaise de l'adversité. C'est pour l'amour de moi, pour l'amour de moi, que je veux agir; car comment mon nom serait-il profané? Je ne donnerai pas ma gloire à un autre’’ (Esaïe 48.10-11).

 

Laissons donc Dieu nous mouler, nous façonner au lieu de passer notre séjour terrestre au comptoir des réclamations, des murmures, des critiques, des comparaisons, des jugements, des plaintes diverses infondés.

 

Un jour, un frère fit cette prière poussé par l’Esprit Saint : « Seigneur, tu m’as secoué, secoué, j’ai murmuré, mais je n’ai pas compris que tu m’aimais. Tu voulais faire tomber les branches mortes pour que je rajeunisse, mais je voulais m’attacher toujours à mes vieilles méthodes. Je me repens, Seigneur, je me soumets Seigneur, je suis vaincu, je me livre, fais de moi ce que tu veux. Je te supplie, Seigneur, accepte-moi tel que je suis ». Puissions-nous dès ce pas, être comme ce frère, en rejetant l’attachement criminel et cruel à notre nature charnelle à laquelle nous attachons encore tant de valeur. ‘‘C'est déjà certes un défaut chez vous que d'avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller?’’ (1 Cor 6.7).

 

Dr André CHOUBEU



[1] Cette expression détaillée de ce qu’est le royaume de Dieu vient du site http://www.portedunordglobale.org

 

 

Partager cet article

Commenter cet article