Le blog de Dr André CHOUBEU

LA MENTALITE D’ESCLAVE

14 Février 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LA MENTALITE D’ESCLAVE

 

Introduction : Nous étions sous la loi jusqu'à la venue de Christ, et un héritier est sous tutelle tant qu'il n'a pas l'âge de raison. Mais Christ nous a libérés de la loi, ainsi, nous ne sommes plus esclaves mais fils. Par les Saintes Ecritures, Dieu rappelle la bonne volonté du peuple Juif envers lui, et de son amour ainsi que son plan de salut envers eux, et montre que nous sommes fils d'Abraham par la femme libre.

Plusieurs ont cru et même ont mis des années dans l’église tout en demeurant esclaves. Ils n’ont jamais été affranchis de la loi. Ces légalistes sont imbus d’eux-mêmes, près à juger, à se justifier, à s’imposer, mais sont encore esclaves. L’Apôtre Jean dépeint un légaliste nommé Diotrèphe en ces termes : ‘‘J'ai écrit quelques mots à l'Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. C'est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu'il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l'Église’’ (3Jean 1.9-10).

Puisse Dieu nous aider à être : ‘‘Tous, et la vérité elle-même, rendent un bon témoignage à Démétrius; nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai’’ (3Jean 1.12).  

Définition et contexte :

Esclavage : Etat, condition d’esclave ; dépendance. Vol ou vente d’un être humain interdit.

-          Païens achetés pour la vie (Lév. 25.44–46)

-          Hébreux vendu pour six ans (Exode 21.2)

-          Vendu par les parents (Exode 21.7)

-          Vendu pour vol (Exode 22.3)

-          Vendu pour dette (Mathieu 18.25)

-          Prisonnier de guerre (Deut. 20.14 ; 2 Rois 5.2 ; 2 Chroniques 28.8,10). 

Esclave : Qui est de condition non libre, qui est sous la puissance absolue de quelqu’un ; qui subit la domination de quelque chose.

-          Joseph vendu comme esclave (Genèse 37.28–36)

-          Les Israélites (Exode 1.13–14)

-          Les gabaonites (Josué 9.23)

-          Les Cananéens (1 Rois 9.21) 

La marque de l’esclave : ‘‘Si l’esclave dit: J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre,  alors son maître le conduira devant Dieu, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l’oreille avec un poinçon, et l’esclave sera pour toujours à son service’’ (Ex 21.5-6). 

Divers types d’esclavage :

- Esclave par les paroles : Qu’il en soit donc selon vos paroles! Celui sur qui se trouvera la coupe sera mon esclave; et vous, vous serez innocents (Genèse 44.10).

- Esclave à la place d’un autre :Permets donc, je te prie, à ton serviteur de rester à la place de l’enfant, comme esclave de mon seigneur; et que l’enfant remonte avec ses frères (Genèse 44.33).

- Le manque de l’autorité du croyant rend esclave : Et l’insensé sera l’esclave de l’homme sage (Prov 11.29).  

- Esclave du péché : En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché (Jean 8.34-35).

ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui (2 Pierre 2.19).

- Esclave par ignorance :Or, aussi longtemps que l’héritier est enfant, je dis qu’il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout ; Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu (Galates 4.1-7).

Israël est-il un esclave acheté, ou né dans la maison? Pourquoi donc devient-il une proie ? (Jérémie 2.14)

-  Deux sorte d’esclaves dans l’église : Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre (Galates 4.22).

Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse (Galates 4.23).

- Manque de compassion : Si ton frère devient pauvre près de toi, et qu’il se vende à toi, tu ne lui imposeras point le travail d’un esclave (Lévitique 25.39).

- le refus de pardon : Tu ne livreras point à son maître un esclave qui se réfugiera chez toi, après l’avoir quitté (Deutéronome 23.15).                   

Esclave de Dieu au service de Sa Majesté divine :

Mt 20.27 : et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.

Marc 10.44 : et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours.

1 Corinthiens 7.22 : Car l’esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur; de même, l’homme libre qui a été appelé est un esclave de Christ.

Galates 4:31 : C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre. 

La position d’esclave conduit à l’une ou l’autre des sortes d’obéissance qui est en abomination à Dieu : 

Il y a trois types d’obéissances :

1. L’obéissance de l’esclavage : c’est l’obéissance où on craint les conséquences, c’est l’obéissance de contrainte. Elle n’est pas bonne.

2. L’obéissance du serviteur : C’est une obéissance qui nous met en position de travailler pour être récompenser. (si souvent poussé par le moi). Si quelqu’un a l’obéissance d’un serviteur, le jour où la pression est forte, il agira en boudant, en murmurant, en critiquant, tombant ainsi dans le piège du diable.

3. L’obéissance du fils : C’est l’obéissance par amour. Nous devons cultiver cet aspect d’obéissance dans nos églises. Nous devons dans notre croissance dans la marche de la foi, réaliser la différence entre enfant de Dieu, serviteur de Dieu, fils de Dieu tout en retenant que notre intimité avec Die peut bien nous pousser à la position d’ami de Die comme Abraham. 

Sort final de l’esclave dans l’église :

Galates 4.30 : Mais que dit l’Ecriture ? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre. 

Conclusion : 1 Cor 7.23 : Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes.

La portée de l’expiation ne se limite pas seulement aux élus, mais l’Ecriture affirme clairement que Christ est mort pour tous les hommes (1 Tim 2.3-6 ; 4.10). L’œuvre de Christ sur la croix revêt trois aspects : la réconciliation qui signifie restaurer ce qui a été brisé (2 Cor 5.16-21 ; Rom 5.11-11 ; Col 1.21-22), la rédemption qui contient l’idée de rachat ou de relâcher parce qu’un paiement a été effectué (Marc 10.45 ; Gal 4.4-5 ; Tite 2.14 ; Gal 3.13-14 ; 1 Pierre 1.18 ; Col 1.13-14 ; Héb 9.15), la propitiation : le péché est une offense à la sainteté de Dieu. La justice de Dieu demande qu’un juste paiement soit effectué pour ce péché ou alors la punition doit être subie. La mort de Christ a rendue la sainteté de Dieu et sa justice propice pour que sa colère soit apaisée (1 Jn 2.2 ; Rom 3.25 ; Héb 2.17).

Les résultats ou bénéfice du salut sont :

1. la justification (Rom 3.21-26 ; 5.21 ; Phil 3.8-9),

2. la régénération (Jn 1.12-13 ; 3.3-8 ; Tite 3.4-7 ; 2 Cor 5.17 ; Rom 6.8-11 ; 1 Jn 5.1 ; 1 Pierre 1.3),

3. la sanctification (2 Pierre 1.9 ; Héb 9.14 ; 1 Cor 1.30 ; Eph 1.4 ; 2 Cor 5.21 ; Rom 1.1 ; 15.16), 4. la liberté de l’esclavage du péché (Rom 6.17-18), de la condamnation du péché (Rom 8.1), de la puissance du péché et la nature pécheresse (Rom 6.6-12),

5. de la punition du péché (Rom 6.23 ; 1 Thess 5.9),  de l’esclavage de la loi (Rom 7.5-6 ; Gal 5.1,18), de la peur de la mort (Héb 2.14-15 ; 1 Cor 15.54-57). Par tout ceci, les croyants sont libres d’être tout ce que Dieu désire qu’ils soient.

6. La vie éternelle en Christ (Jn 17.3 ; 1 Jn 5.10-12),

7. le don du Saint-Esprit

a. baptisé dans le corps de Christ : 1 Cor 12.13 ;

b. identifié avec la mort de Christ : Rom 6.3-5 ;

c. habité de façon permanente : 1 Cor 3.16 ;

d. scellé comme garantie de sa rédemption : Eph 1.13-14 ;

e. doté de dons pour le service et l’édification de l’église : 1 Cor 12.7-11 ; 14.12 ;

f. fortifié pour témoigné pour Christ, travaillé pour Dieu et marcher dans la sainteté : Actes 1.8 ; Col 1.28-29 ; Gal 5.16-18 ,22-25 ;

g. accompli pour la louange, le service, l’adoration et l’action de grâces : Eph 5.18-20 ; Col 3.15-17) ; 

8. Transfert dans le royaume de Dieu (Ph 3.20 ; 1 Pierre 2.11-12 ; Col 1.13 ; Actes 26.18).

9. L’adoption en tant qu’enfant de Dieu (Gal 4.1-7 ; Jn 1.2 ; Rom 8.14-16 ; Héb 4.4-14-16). 10. Etre déclaré cohéritier de Christ (Rom 8.17 ; Col 1.12 ; Apoc 20.4-5).

11. Devenir ami de Dieu (Jn 15.14-15 ; Jacques 2.23 ; 4.4).

12. Etre béni de toute sorte de bénédiction spirituelle (Eph 1.3 ; 2 Pierre 1.2-4).

13. Etre placé ‘‘en Christ’’ et habité par lui (Col 3.3-4 ; Gal 2.20 ; Rom 8.9-11 ; 6.3 ; 12.3-8 ; 1 Cor 12.12-14,17).

14. Sécurité éternelle (Jn 10.25-30 ; Rom 8.31-39 ; 1 Pierre 1.3-5 ; 2 Cor 1.22 ; Eph 4.30).

15. L’assurance du salut (Rom 8.16 ; 1 Jean 5.11-12).

16. Le croyant est destiné à être glorifié et à être rendu conforme à Christ (Phil 3.20-21 ; 1 Cor 15.48-49 ; 2 Cor 3.18 ; Rom 8.28-30 ; 1 Jn 3.2 ; Apoc 22.1-6).Esclave-2.jpg 

Si cette vérité biblique est dans nos vies nous pouvons avec vérité affirmé : ‘‘Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira’’ (Jean 8.31-32).

Dr André CHOUBEU

Tél. +237 79 44 33 33

E-mail : choubeuandre@yahoo.fr

 

Partager cet article

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog