LA CLE DE LA VOCATION - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LA CLE DE LA VOCATION

14 Juin 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU

LA CLE DE LA VOCATION Par Jacques-Daniel Rochat "Les apôtres, s’étant rassemblés auprès de Jésus, lui racontèrent tout ce qu’ils avaient fait et tout ce qu’ils avaient enseigné. Jésus leur dit: Venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. Ils partirent donc dans une barque…" (Marc 6:30-33) Jésus a envoyé ses disciples deux par deux et ils reviennent enthousiastes; miracles, délivrances, évangélisation. L’excitation est à son comble et une foule bruyante les entoure. C’est le stress, l’agenda est plein, les gens attendent, les besoins crient… Quelle mission Seigneur! C’est fantastique, sensationnel, passionnant et ils en oublient de manger. Alors Jésus offre une balade en bateau… Le tumulte reste sur la plage, le bruit s’estompe et, dans l’espace tranquille de la barque, les disciples retrouvent la proximité avec Jésus… Une intimité précieuse que Dieu nous invite à retrouver. Combien d’hommes et de femmes, emportés par leur travail, leur service, et qui auraient besoin de monter dans cette barque pour retrouver le Seigneur et aussi se retrouver eux-mêmes. Cette intimité inviolable est le fondement de notre communion. Elle nous invite à venir à lui pour déposer nos charges, notre fatigue, nos besoins. Dans l’intimité de cette présence, il n’y a plus de fonctions, plus de différences. Inutile donc de se prendre pour le super ministère, pour le responsable, le directeur, le pasteur, l’évangéliste, l’inspiré… Car Christ est au centre, et cette intimité me permet de savourer le privilège de pouvoir être sous son regard, simplement, comme un enfant aimé. Cette intimité me permet aussi de dévoiler mes fautes, de déposer mes haines, de vivre le pardon, d’être pardonné, purifié. C’est guérissant… antidépresseur, reposant, c’est la source! Une vision nouvelle Mais cette intimité m’entraîne aussi à aller plus loin. Ainsi, le Seigneur entraîne ses intimes hors du bateau. Car, sur le bord du monde, une multitude d’hommes et de femmes, de malheureux et de malades attendent. Quand Jésus sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour eux, parce qu’ils étaient comme des brebis qui n’ont point de berger… (Marc 6:34-35). Ainsi, l’intimité avec le maître nous entraîne forcément à partager le même sentiment que Dieu ressent devant les hommes. Sans cette intimité de vision et de passion, nous sommes condamnés à un service égocentrique, à rechercher les avantages, à poursuivre le succès ou le pouvoir. Ainsi l’église devient froide, dure, insensible, elle fait fuir les pauvres et scandalise… L’intimité avec Jésus permet aux disciples de découvrir le centre divin essentiel à tout ministère; l’amour. Cette passion de Dieu pour les hommes est la clé d’un vrai service. Et l’attitude de Jésus donne un nouveau regard aux disciples; ils prennent conscience des personnes qui les entourent, dépassent leur nombril et présentent à Jésus les besoins, la faim de la foule. Mais leur prière d’intercession est limitée par leur vision humaine, ils proposent donc à Jésus de renvoyer la foule (Marc 6:35-37). Une parole d’autorité Jésus donne alors cette étrange réponse: "Donnez-leur vous-mêmes à manger" (v.37). Pour les disciples c’est le choc… Jésus a-t-il disjoncté… ou est-ce la chaleur du soleil? Car l’intimité qu’ils ont développée avec Jésus semble déboucher sur une impasse… Une folie. Dieu, il est vrai, n’est pas très raisonnable et ses amis intimes en ont toujours fait l’expérience. On peut ainsi sans peine imaginer la crispation de Noé découvrant les dimensions du paquebot que Dieu l’invite à construire dans son jardin. Moïse n’était pas non plus très rassuré à l’idée de libérer les esclaves du puissant Pharaon. Que dire encore des projets fous chuchotés amicalement à Gédéon, Jonas, Élie, Néhémie, et tant d’autres. Gageons que tous les héros bibliques ont eu parfois de la peine à avaler leur salive. L’intimité avec Dieu est risquée, terriblement osée… Car elle nous place devant le projet que Dieu a pour nous. Et celui-ci n’est pas limité à notre mesure et à nos capacités car il vient de Dieu et porte son autorité. Ainsi, ses paroles sont puissantes et permettent à celui qui obéit avec foi d’en voir l’accomplissement. Désirer, écouter, et accueillir l’invitation de Dieu est essentiel pour entrer dans notre vocation personnelle et communautaire. Car seul son appel nous permet d’entrer dans les projets qu’il a préparés afin que nous les accomplissions. Ainsi, je crois que Dieu nous invite à nous rapprocher de lui pour vivre une intimité de cœur. Cette communion va mettre en lumière la vocation qu’il a pour nous. Cet appel semblera souvent impossible à réaliser, mais ceux qui entreront dans ces promesses verront que Dieu est devant et que la brèche est faite. Ils ébranleront des puissances et accompliront des œuvres étonnantes. Par cette proximité, Dieu va répandre un Esprit de force et une autorité capables de manifester son amour et sa grandeur. Ceux qui marchent dans le mal grinceront des dents devant la manifestation du royaume de Dieu, mais les cœurs de beaucoup de gens seront touchés par son salut. Démarche pratique: Cette démarche peut se faire soit personnellement ou dans le groupe de prière. Dans ce cas, il est très bénéfique de prier les uns pour les autres afin que la "parole de vocation" soit libérée pour chacun et pour la communauté. 1. Demandez à Dieu de vous aider à développer une intimité avec lui. Pour cela écoutez son invitation qui vous propose d’aller à l’écart "dans la barque" avec lui, même lorsque vous êtes très occupés. 2. Dans l’intimité, demandez à Dieu qu’il vous ouvre les yeux pour voir les personnes qui vous entourent à travers son amour. Essayez de discerner les personnes précises pour lesquelles vous ressentez particulièrement la compassion de Dieu. Ceux que vous devez nourrir? 3. Demandez à Dieu qu’il vous aide à comprendre votre appel. Et aussi les premiers pas à faire pour mettre en marche votre vocation. Priez pour que Dieu éprouve cette pensée, qu’elle se confirme et s’affermisse, et que vous travailliez avec foi à sa réalisation. Tiré du Lien des Cellules de Prière

Partager cet article

Commenter cet article