DECOUVRIR SA DESTINEE DANS LA VISION DU TOUT PISSANT - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

DECOUVRIR SA DESTINEE DANS LA VISION DU TOUT PISSANT

23 Février 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

377041 201721079905500 159928490751426 446654 806050360 n

 

Introduction :

 

De tout temps demeure pour chaque l’homme une problématique préoccupation : ‘‘Marcher avec Dieu’’. Marcher avec Dieu implique, vivre pour Dieu, agir pour glorifier Dieu, faire ce que Dieu veut, penser comme Dieu pense, voir comme Dieu voit, faire comme Dieu aurait fait, etc. Une compréhension profonde du sens exact du mot voir d’impose, car voir est le point de départ sans la clarification de laquelle, la compromission, la corruption, la contrefaçon, la mauvaise compréhension entachera notre marche, nous conduisant à l’égarement ou à la volonté permissive de Dieu.

 

Définition :

Voir :

a) gnorizo (gno-rid’-zo), gnwrizw signifie : faire connaître, déclarer, rappeler, avoir connaissance, manifester, connaître, informer, communiquer. De ceci, une extension permet de comprendre :

1) faire connaître, faire découvrir

.  devenir connu, être reconnu

2) savoir, obtenir la connaissance

    .  dans l’ancien Grec: "gagner un savoir" ou "avoir une complète connaissance de"

 

b) anothen (an’-o-then), anwyen signifie : voir d’en haut, depuis le haut, depuis longtemps, origine, encore ; entendons par ailleurs :

1) depuis le haut, depuis un endroit plus élevé

. ce qui vient des cieux ou de Dieu

2) depuis le début, l’origine, depuis le commencement

 

Vision spirituelle :

Donnée en réponse à la Prière (2Rois 6.17)

Les Afflictions préparent à la vision (Job 42.5 ; Esaïe 29.18)

La Pureté du cœur est essentielle à la vision (Mt 5.8)

Seuls les croyants possèdent la vision (Jean 14.19)

L’Esprit Saint est l’auteur de la vision (Jean 16.14,15).

Utiliser le télescope de la foi (Hébreux 11.27)

Eclaircissement  des yeux  (Acte 26.16-18)  

La vision par l’homme des choses de Dieu ou voir dans la vision du Tout Puissant c’est se placer sur le chemin de la Prédestination divine :

- Actes 4.28 : pour faire tout ce que ta main et tes décisions avaient arrêté d’avance.

- Romains 8.29 : Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour qu’il soit le premier–né d’une multitude de frères.

- Romains 9.11 : les enfants, en effet, n’étaient pas encore nés et ils n’avaient encore fait ni bien ni mal, et pourtant –– afin que demeure le projet de Dieu qui est selon son choix,

- Ephésiens 1.4 : En lui, il nous a choisis avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour,

- Ephésiens 2.10 : voir et accomplir les œuvres que Dieu a préparées pour nous d’avance

- Ephésiens 3.11 : selon le projet éternel qu’il a réalisé en Jésus–Christ, notre Seigneur.

- 1 Pierre 1.20 : Il a été désigné d’avance, avant la fondation du monde, et il s’est manifesté à la fin des temps, à cause de vous

 

Dans un sens général, voir vient de l’hébreu ra’ah, nabhat et du Grec blepô, horaô, etc., est employé dans la Bible au sens propre comme au sens figuré.

Au sens propre, il est mentionné par exemple dans Gen 37.18 ; Deut 3.25 ; Josué 7.21 ; Eccl 11.7 ; Esaïe 29.18 ; Mt 8.24 ; 22.11 ; Jean 1.49 ; Actes 9.9.

Au sens figuré : ‘‘voir la lumière’’ : c’est naître (Job 3.16 ; Ps 49.20).

 L’homme peut voir le bonheur (Ps 34.12), le malheur (Ps 90.15), l’épée et la famine (Jer 5.12), voir la mort et la corruption (Ps 89.49; Lu 2.26; Ac 13.3), c’est connaître ces bonnes et mauvaises fortunes.

Dieu voit les pensées des êtres humains (Mt 9.4; Lu 9.47), le péché (Ps 94.9) ou la souffrance (Ex 3.7)

Voir signifie également s’informer : (Gen. 37.14), Israël commande à Joseph d’aller voir si ses frères et le petit bétail vont bien.

Dieu voit, car "celui qui a formé l’oeil ne regarderait-il pas ? " (Ps 94.9). L’homme ne voit que ce qu’il a devant les yeux tandis que Dieu regarde au cœur (1Sam 16.7). Il voit "dans le secret" (Mt 6.4).

Jésus aussi voit les pensées du coeur (Mt 9.4 ; Lu 9.47).

Voir est souvent employé dans le sens de comprendre : dans 1 Sam. 12.17 Samuel reprend le peuple et lui ordonne de voir (reconnaître) le mal qu’il a fait aux yeux de l’Eternel en demandant un souverain pour régner sur lui. Dans Jean 4.19, la Samaritaine voit (réalise) que Jésus est un prophète. (1 R. 20.7 ; Job 34.32) Ceux qui comprennent le salut le voient (Ex 14.13) ou voient la bonté divine (Ps 34.9) ils verront le royaume de Dieu (Lu 9.27) ou la vie (Jean 3.36). En guérissant physiquement un aveugle-né, Jésus a aussi montré que les chrétiens verraient les réalités eschatologiques (Jean 9)

 

A l’inverse, ceux qui ne sont pas sensibles aux réalités divines sont des aveugles : ils ne voient pas l’oeuvre des mains de Dieu (Esaïe 5.12 ; 6.10 ; Mt 15.14 ; 23.16-19 ; 2Pierre 1.9). Les Israélites de l’Exode ont vu l’intervention de Dieu en leur faveur, mais ils sont restés insensibles à ce qui se passait. Moïse a parlé d’eux comme de personnes ayant des yeux pour voir mais ne voyant pas (Deut 29.2-4 ; Esaïe 6.9 ; Marc 4.12. Plus tard, Jérémie et Ezéchiel ont également condamné l’attitude rebelle du peuple d’Israël (Jer 5.21 ; Eze 12.2 ; Marc. 8.18) - Dans 2 Cor. 5.7, Paul fait la différence entre la vue et la foi ; Hébreux 11.1) : nous ne marchons pas par la vue mais par la foi.

Voir s’applique aussi aux visions des prophètes. Certains hommes de Dieu ont eu des visions, qui étaient des révélations de Dieu :

-  Dans le Temple, Esaïe a vu l’Eternel des armées (Esaïe 6.1-5)

-  A deux reprises, Ezéchiel a vu la gloire de Dieu (Eze 1-3 ; 8-11)

-  A Patmos, Jean a eu une vision similaire (Apoc. 4).

- C’est ce qui explique qu’en Israël, le prophète était parfois appelé "le voyant" (1Sam 9.9 ; Esaïe 30.10)

- Tous les croyants désirent voir Dieu (Job 19.26 ; Ps 11.7 ; 17.15 ; Mt 5.8). Mais si les anges ont pu voir Dieu (Mt 18.10) les hommes ne le peuvent pas encore (seul Jésus l’a contemplé) (Jean 1.18 ; 5.37 ; 6.46 ; 1Tim 6.16 ; 1Jean 4.12). Celui qui voit Jésus a vu le Père (Jean 12.45 ; 14.9). Personne ne peut voir Dieu et continuer à vivre (Ex 19.21 ; 33.20 ; Juges 13.22)

-  Dans le tabernacle, les Lévites n’avaient pas le droit de fixer leurs regards sur les objets saints (Nbres 4.20 ; 1Sam 6.19). Seuls ses serviteurs verront sa face (Apoc 22.4). Ceux qui ont le coeur pur le verront tel qu’il est (Mt 5.8 ; 1Jean 3.2). Ils le verront "face à face" (1Cor 13.12).

-  Sans la sanctification personne ne verra le Seigneur (Heb 12.14). Dieu habite dans une lumière inaccessible (1Tim 6.16), mais il a permis à certains hommes de contempler sa face.

-  Moïse, Aaron et les anciens d’Israël ont vu Dieu sur la montagne (Ex 24.10). Moïse a vu une représentation de lui (Nombres 12.8), alors qu’il désirait vivement voir sa gloire (Ex 33.18-23).

-  A Béthel Jacob a vu en rêve le Seigneur (Genèse 28.12-15). Après son combat avec l’ange au Yabboq, il déclare avoir vu Dieu face à face (Genèse 32.21). Cependant, il s’agit plus d’une rencontre intérieure que d’un contact visuel (Job 42.5). Pour faire le parallèle, Jacob a aussi dit à Esaü qu’il a regardé sa face comme on regarde la face de Dieu (Genèse 33.10).

 

Conclusion :

Voir Dieu est une réalité, mais nous devons remplir les conditions requises pour le voir. Le voir dans ses manifestations, le voir dans sa révélation à notre esprit, le voir dans la marche quotidienne avec Lui. Mais tous, avons-nous expérimenté le parcours de départ que sont les béatitudes (Mt 5.1-12) ? Avons-nous accepté si nous avons commencé par les béatitudes à progresser vers lui en nous conformant aux principes du royaume contenus dans Mt de son chapitre 5 jusqu’à 7 ?

Pensons-y car un jour peut paraître tard !

 

Dr André CHOUBEU

 

Partager cet article

Commenter cet article