AVOIR LA BONNE VISION DE LA MISSION - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

AVOIR LA BONNE VISION DE LA MISSION

16 Janvier 2012 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Etudes Bibliques

2.jpg

 

INTRODUCTION :

 

De plus en plus, l’approche missionnaire perd son éthique au profit du confort personnel alors que la mission est la raison d’être de l’Eglise et par conséquent du croyant dans l’une des manifestations de sa foi. Une mission à quelqu’un confiée est une marque d’estime, de confiance, une délégation de pouvoir pour exercer une autorité au nom d’un autre. Échouer à une mission est un sacrilège, un outrage, une horreur ; ne pas l’effectuer est à la fois une rébellion, une insubordination et voire une trahison. Le savons-nous vraiment ?

 

 Définition :

 

       Mission : Mot dérivé du latin « missio », action d’envoyer.  Le mot Mission selon le dictionnaire petit Robert signifie charge donnée à quelqu’un d’aller accomplir quelque chose ou de faire quelque chose

 

      Vision : façon de voir, de concevoir un ensemble de choses complexes ; image mentale, idée.

 

Une profonde compréhension du mot mission marque un tournant décisif dans la vie du missionnaire face à la tâche qui lui est confiée. Le contraire fait de lui un aventurier en quête des motifs injustes, impures et honteux de Dieu dont il prétend être l’envoyé :

 

-    Commission : Attribution d’une charge, d’une fonction par une autorité :

 

"Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde"  (Mt 28.18-20)

 

"Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné"  (Mc 16.15-16).

 

· Charge : Ce qui pèse sur quelqu’un ; fardeau, obligation fonction dont on a tout le soin, la responsabilité morale de quelqu’un face à quelque chose. Fonction que  l’on donne d’accomplir.

"Pour moi, je n'ai usé d'aucun de ces droits, et ce n'est pas afin de les réclamer en ma faveur que j'écris ainsi; car j'aimerais mieux mourir que de me laisser enlever ce sujet de gloire. Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile!"  (1 Cor  9.15-16)

 

-    Délégation : Acte par lequel une autorité donne à quelqu’un, le droit d’agir à sa place

" Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades"  (Luc 9.1-2).

"Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller"  (Luc 10.1)

-    Mandat :   Pouvoir qu’une personne donne à une autre d’agir en son nom

"Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus  " (Jean 20.21-23)

"Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris " (Mc 16.17-18)

 

-    Ambassadeur : mission, fonction d’un ambassadeur qui est un représentant permanent d’un État auprès d’un État étranger

"Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière" (1 Pierre 2.9).

 

"Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

 

-    La vie du missionnaire :

"Vous savez que je n'ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n'ai pas craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons, annonçant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus Christ. Et maintenant voici, lié par l'Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m'y arrivera; seulement, de ville en ville, l'Esprit Saint m'avertit que des liens et des tribulations m'attendent. Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j'ai reçu du Seigneur Jésus, d'annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu" (Actes 20.20-24)

 

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu " (2 Cor 5.16-21)

" Priez pour moi, afin qu'il me soit donné, quand j'ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l'Évangile, pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j'en parle avec assurance comme je dois en parler" (Eph 6.19-20)

           Au vu de cette définition, la mission est :

 -       Le cœur de Dieu

"J'entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi" (Es 6.8)

-    La raison d’être de la venue de JESUS sur la terre

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3.16)

-    La raison d’être du missionnaire :

 

"Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions "(Eph 2.10)

"Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations"(Jér 1.5)

"Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations"(Jér 1.5)

-    La raison d’être de l’église

 "En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence, nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre " ( Eph 1.7-10)

  

-    Perte de tous les droits au profit de la mission

 

"Quelle est donc ma récompense? C'est d'offrir gratuitement l'Évangile que j'annonce, sans user de mon droit de prédicateur de l'Évangile. Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns. Je fais tout à cause de l'Évangile, afin d'y avoir part"  (1 Cor 9.18-22)

·    Évangéliser, faire des disciples

·    Implanter des églises locales

·    Encourager et fortifier les églises locales existantes

·    Équiper et former des pasteurs et des responsables d’église pour l’œuvre du ministère

·    Accepter avec joie les souffrances pour la cause de Christ 

"Sont-ils ministres de Christ? -Je parle en homme qui extravague. -Je le suis plus encore: par les travaux, bien plus; par les coups, bien plus; par les emprisonnements, bien plus. Souvent en danger de mort, cinq fois j'ai reçu des Juifs quarante coups moins un, trois fois j'ai été battu de verges, une fois j'ai été lapidé, trois fois j'ai fait naufrage, j'ai passé un jour et une nuit dans l'abîme. Fréquemment en voyage, j'ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. J'ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité. Et, sans parler d'autres choses, je suis assiégé chaque jour par les soucis que me donnent toutes les Églises. Qui est faible, que je ne sois faible? Qui vient à tomber, que je ne brûle? S'il faut se glorifier, c'est de ma faiblesse que je me glorifierai! Dieu, qui est le Père du Seigneur Jésus, et qui est béni éternellement, sait que je ne mens point!. A Damas, le gouverneur du roi Arétas faisait garder la ville des Damascéniens, pour se saisir de moi; mais on me descendit par une fenêtre, dans une corbeille, le long de la muraille, et j'échappai de leurs mains" (2 Cor 11.23-33)

·    Être le serviteur des autres à cause de Christ

 

"Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes; c'est Jésus Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de Jésus" (2 Cor 4.5)

  

·    Souffrir les souffrances de Christ

"Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous" ( 2 Cor 4.8-12)

·    Les présents ne sont rien par apport à la gloire à venir

 

"Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir" (2 Cor 4.7-8)

·    Une ambition : combattre le bon combat et achever la course

"J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement" (2 Tim 4.7-8) 

RAPPEL TRES IMPORTANT :

 

Le fondement apostolique de l’église (Actes 1.1-11) tire son origine des desseins rédemptifs de Dieu pour nous :

         - Depuis le commencement des dispensations, Dieu veut habiter avec l’homme et communiquer constamment avec lui :

         1.  Communication chaque soir avec Adam au jardin d’Eden (Gend 3.8)

         2.  Alliance avec Abraham et ses descendants (Gend 17.7)

         3.  Construction du Tabernacle (Exode 15.2)

         4. Salomon construit le temple (2 Chron 5.13-14)

         5. Jésus annonce l’établissement de l’église (Mt 16.16-18)

         6.  Dans l’éternité, la Nouvelle Jérusalem (Apoc 21.3)

 

Demeurer dans le temple pour un service permanent en construisant selon le modèle céleste (Héb 8.5), assure la communication non discontinue permettant de recevoir instructions missionnaires pour avancer sur le fondement apostolique de l’Église. Le mot Église se définit en grec "ek kaleo" signifiant  "appelé hors de". De cette définition ressortent trois concepts clés :

 

        A—  Vocation : "Et ceux qu’il a prédestinés, Il les aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés"  (Rom 8.30)

         B— Séparation : "Vous au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière" (1 Pierre 2.9).

         C— Communion : "Appelés à sortir des ténèbres, à se séparer du monde, nous nous unissons dans la communion en son nom pour bâtir notre foi en Christ" (1 Cor 14.26).

 

LES CONSEQUENCES DE LA rébellion à la mission

 

La mission étant une marque de confiance de celui qui envoie en mission (Dieu), il n’en demeure pas moins que s’opposer à la mission devient une rébellion.

L’envoi en mission dans ses termes implique une injonction d’obéir et non une supplication. Résister, refuser, désobéir à l’ordre missionnaire devient de fait une rébellion contre l’autorité et entraîne de graves conséquences car Jésus dit : "Celui qui vous écoute, m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette; et celui qui me rejette, rejette celui qui m’a envoyé" (Luc 10.16).  N’est-il pas écrit : « Car la rébellion est comme le péché de la sorcellerie (en hébreux : divination) et la résistance, l’entêtement, la persistance est comme l’iniquité et la sorcellerie » (1 Sam 15.23).

Quelques conséquences du manque de la vie de témoignage dans une vie de croyant :

 

1.  Mt 28.18-20 : Perte de la présence de Dieu (Alors, je serai  toujours avec vous).

2.  Mt 24.14 : Ouvrier de l’antichrist (on s’oppose à la venue du Seigneur)

3.  Luc 9.62 : On est rétrograde car on a refroidi dans l’amour

4.  Rom 1.18 : on devient fils de la colère pace qu’on cache la vérité

5.  Mt 25.30 : On est mauvais ouvrier et mérite l’enfer

6.  Jér 48.10 : On est sous la malédiction  car faisant avec négligence l’œuvre de Dieu

7.  Jér 48.10 : on  est sous la malédiction car  s’opposant à la  justice divine

8.  Ez 6 3.16-21 : Meurtrier car coupable mort des méchants

9. Jacques4.17 : On pèche en refusant de faire le bien

10. Apoc. 2.4-5 : On a abandonné le premier amour et mérite d’être  rejeté

11. Apoc 3.15-16 :   -  on est ni  froid, ni bouillant

                               -  on est à vomir

12.  Mt 22.11-12 : On manque de vêtement de justice et sera jeté hors du banquet  des noces de l’Agneau

 

Conclusion :

 

Au delà de cette compréhension peut-on affirmer être tous des missionnaires au réel sens du terme et compréhension selon Dieu dans sa Souveraineté et volonté parfaite ? N’en aimons-nous  pas falsifier le sens au profit de notre léthargie, passivité et laxisme spirituels, Dieu reprenant Job dit :

"Anéantiras-tu jusqu'à ma justice? Me condamneras-tu pour te donner droit? " (Job 40.8)

Au missionnaire indélicat il fut dit : "Celui qui n'avait reçu qu'un talent s'approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné; j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, et que j'amasse où je n'ai pas vanné; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents"  (Mat 25.24-30).

Dr André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article