Jusqu’à quand Seigneur ? - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

Jusqu’à quand Seigneur ?

2 Novembre 2016 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

(1)

“N'abandonnez donc pas votre assurance... Oui, vous avez besoin de persévérance pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi ce qui vous est promis”

Hébreux 10. 35-36

Anne, l’épouse d’Elkanna avait de bonnes raisons de se sentir découragée : “Sa rivale, Pennina, la provoquait pour la pousser à s'irriter de ce que l’Eternel l'avait rendue stérile. Et toutes les années il en allait de même : chaque fois qu'Anne montait à la maison de l'Eternel, Pennina la provoquait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait pas” (1 Samuel 1. 5-7). Elle ne pouvait pas avoir d’enfants, sa rivale, l’autre femme d’Elkanna, se moquait d’elle sans cesse et son mari ne comprenait pas sa souffrance ! (v. 8). Elle ne pouvait rien faire d’autre que crier à Dieu. Peut-être vous trouvez-vous dans une situation similaire ? Etes-vous prêt à jeter l’éponge ? Anne était accablée de douleur, elle pleurait au point de ne pas vouloir manger. Elle était mal comprise, persécutée, déçue et frustrée… Mais notez bien qu’elle continuait à prier et à espérer en Dieu: “Pleine d’amertume, elle adressa une prière au Seigneur en pleurant à chaudes larmes” (v. 10). Avant même d’avoir reçu la réponse à ses prières, elle ose envisager l’avenir en promettant de consacrer à Dieu le garçon dont elle implore la naissance !

“Eternel, maître de l’univers, si Tu consens à regarder la détresse de Ta servante, si Tu Te souviens de moi, si Tu n'oublies pas Ta servante et lui donnes un fils, je le consacrerai à l'Eternel pour toute la durée de sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête” (1 Samuel 1. 11). Si vous vous sentez “stérile” aujourd’hui, frustré de vos échecs, en mal d’espoir, ne laissez pas vos états d’âme et vos émotions vous enfermer dans votre prison. La Bible dit : “N’abandonnez donc pas votre assurance, qui est porteuse d’une grande récompense.” (Hébreux 10.35). La récompense que Dieu accorda à Anne dépassa largement son humble prière: elle donna naissance non pas à un seul garçon, Samuel, mais à 7 enfants au total ! Cette femme qui se décrivait ainsi : “Je suis une femme à l’esprit abattu” dans 1 Samuel 2 nous chante un cantique de louange dans lequel transparaissent une joie et une force étonnants. “Mon coeur se réjouit en l'Eternel, ma force a été relevée par l'Eternel” (1 Samuel 2. 1). Sa Parole pour vous aujourd’hui : persévérez !

Jusqu’à quand Seigneur ? (2)

“Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon.”

Luc 2 : 25

Le trouble dépressif (nous ne parlons pas ici de dépression clinique) est une maladie psychique qui malheureusement peut toucher aussi bien des chrétiens que des non-chrétiens. Dr. Michael Youssef s’est penché là-dessus et l’une de ses conclusions est la suivante : trop de croyants nourrissent des espoirs irréalistes, et se sentent frustrés quand leurs attentes ne se matérialisent pas. Ils attendent trop de leurs églises, de leurs pasteurs, de leurs enfants, de leurs conjoints, et même de leur gouvernement, de l’enseignement dispensé dans les écoles, de leur emploi... etc. Sans sombrer dans le fatalisme, que Dieu condamne car il est l’opposé de la foi, nous devons entretenir des attentes réalistes fondées sur les promesses divines contenues dans Sa Parole. L’exemple de Siméon devrait être une source d’encouragement et d’inspiration. Son attente était simple : avant de mourir il devait voir le Messie. “Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui” (Luc 2. 26). Etait-il différent de vous et de moi ? Non, c’était un homme ordinaire qui vivait à Jérusalem, comme un monsieur Dupont vivant à Paris ou ailleurs. Nous ne savons à peu près rien d’autre de lui !

L’important est ailleurs : il attendait “la consolation d’Israël”, une attente réaliste fondée sur les promesses prophétiques de Dieu. Notez : “il avait été divinement averti par le Saint Esprit qu'il ne mourrait point avant d'avoir vu le Christ du Seigneur” (Luc 2. 27). Autrement dit, il se montrait attentif à la voix du Saint-Esprit . Quand nous recherchons “le plan de paix” et “l’avenir et l’espérance” (Jérémie 29. 11) que le Seigneur veut nous donner, nous devons attendre le coeur serein l’accomplissement de Sa Parole à notre égard. Siméon “le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit : Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon Ta parole” (Luc 2. 28-29). Nous ne savons pas depuis combien de temps Siméon attendait l’accomplissement de la parole que Dieu lui avait transmise. Néanmoins si, comme Siméon, vous basez vos espoirs sur les promesses que Dieu vous a faites à travers Sa Parole, vos attentes seront satisfaites et vous souffrirez moins de troubles dépressifs.

(Tiré de Sa Parole Pour Aujourd’hui)

Source : http://us6.campaign-archive1.com/?u=5bc79ce092&id=c481e449f0&e=838a47046d

 

Partager cet article

Commenter cet article