LE DIACONAT - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE DIACONAT

21 Avril 2016 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LE DIACONAT

Les signes précurseurs de la fin des temps se dessinent de plus en plus, appelant tout véritable enfant de Dieu à plus de responsabilité. A la lumière d’Apocalypse 13, Satan par le système du mal enveloppera le monde, apportant une fausse sécurité, plongeant le politique, la religion, la morale, les finances et tout autre domaine de la vie active à son contrôle total afin de mieux faire asseoir sa domination mondiale. Plus que par le passé, l’esprit de l’antéchrist comme aime si bien le dire Jean dans le premier de ses Epîtres est déjà au milieu de nous. Ne constatons-nous pas que toute la révélation de 2 Tim. 3.1-5 est en plein dans nos milieux chrétiens ? Cessons de jouer à la farce avec Dieu et reprenons conscience pour agir, parler et faire selon les méthodes de Dieu : « Moïse en fut divinement averti lorsqu'il allait construire le tabernacle: Aie soin, lui fut-il dit, de faire tout d'après le modèle qui t'a été montré sur la montagne » (Hébreux 8.5).

A l’heure de la fin où l’amour d’un grand nombre refroidi, Satan se déguisant en ange de lumière pénètre dans l’église pour la falsification de Parole de Dieu au profit d’un formalisme religieux désagréable à Dieu, il devient nécessaire si non impératif de revenir sur la base de l’enseignement de l’église primitive afin d’ôter la confusion qui règne dans les milieux chrétiens.

Il n’est plus de secret pour personne, les diacres aujourd’hui s’élèvent au-dessus du Pasteur local et même du ministère spécifique pour prendre une autorité et se réclamer au même titre que les cinq ministères. Ainsi, passant des choses matérielles, ils vont jusqu’à exiger le ministère spirituel tels la prédication, l’enseignement et la direction d’une église locale.

Dans le souci de faire mieux, nous sommes retournés aux sources des Ecritures Saintes. Nous croyons par-là apporter notre contribution pour l’harmonie dans l’église locale de manière à glorifier Dieu dans l'exercice de ce ministère.

Définition :

Du grec diakonos, signifiant chez les écrivains classiques : domestique, subordonné, messager. Mt 20.26 traduit ce mot dans ce sens pour le différencier de Mt 20.27 ; 23.11 ; Jean 2.5,9 ; Rom 13.4 ; 15.8 ; 1 Cor 3.5 ; 2 Cor 6.4 etc. où il est utilisé pour serviteur afin de lui éviter le sens de doulos qui signifie esclave.

Champ d’application du ministère :

Le diacre est un frère en Christ exerçant les fonctions auxiliaires (complémentaires) dans l’église locale Phil 1.1 ; 1 Tim 3.8-13).

Le diacre est un ministère plein, installé dans l’église par les Apôtres. Il se traduit par « serviteur ». Le Diaconat était employé, pour homme ou femme chargée d’un service à l’église. Pour la première fois, les diacres ont vu le jour dans l’église de Jérusalem à l’issu d’un conflit parmi les disciples au sujet de la distribution de la nourriture. Ils ne sont jamais mentionnés comme conducteurs d’église, mais comme s’occupant des choses matérielles, pouvant gérer l’argent car 1 Tim 3.8 qui qualifie les diacres dit « éloignés d’un gain sordide ». Toutefois, selon Actes 11.29-30, les diacres bien que s’occupant des affaires financières, les décisions étaient prises par les Anciens ou conducteurs spirituels : « Les disciples résolurent d'envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée. Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul ».

Les fonctions du diacre étaient spécifiquement matérielles (Actes 6.1-6). Sur la direction du Saint-Esprit et Etienne et Philippe ont été des prédicateurs (Actes 6.8 ; 9.5). Le fait que ces deux frères aient plus tard exercé un autre ministère a donné lieu à des interprétations très équivoques. Bien que le potentiel spirituel de Etienne et Philippe aient été suffisantes pour devenir plus tard conducteur d’église, ils étaient au départ choisis pour servir aux tables. Il est évident que les qualifications des diacres sont aussi élevées que celles des surveillants ou évêques. Il devrait en être de même aujourd’hui.

Un critère sélectif intervient pour le choix du Diacre (Actes 6.3). Sur les 5000 membres que comptait l’église à l’époque, les plus qualifiés le furent par choix sur les critères ci-après :

  1. Jouir d’un bon témoignage
  2. Etre plein d’Esprit Saint
  3. Etre plein de sagesse

Etre approuvé des hommes comme ayant un bon caractère. Il doit être obligatoirement baptisé du Saint-Esprit. Avoir une communion avec Dieu, avoir une bonne vision de la chose spirituelle. Avoir la saine doctrine, aimer la prière et le jeûne, Aimer les frères et aimer l’œuvre de Dieu. Connaître par l’Esprit de Dieu les divers besoins de l’œuvre de Dieu, être homme ou femme de conception. Il doit être mûr dans les paroles et actes, être encadreur, réconciliateur, être régulier au conseil de Dieu pour avoir la direction divine dans les situations.

Les Diacres jouissent d’une grande considération parmi les frères et font partie du collège des Anciens (Phil.1.1 ; Rom.16.1). Ils ont une lourde mission de prière sur l’œuvre de Dieu, sur les Serviteurs de Dieu, devant posséder des facultés exceptionnelles d’encadrement.

L’absence constatée d’un diacre durant deux jours sans passer à l’église est une faute grave (Luc 8.2). La vie de Anne est un exemple modèle dans le service du temple, de la prière et du rôle de la sentinelle (Luc 2.36-38).

En somme, le Diacre doit avoir une vie chrétienne irréprochable :

Le livre de 1 Chron. 9.17-34 donne quelques précisions sur les activités des portiers qui assumaient dans l’Ancien Testament, les fonctions que les diacres dans le Nouveau Testament. Les portiers étaient des lévites assuraient la garde de l’entrée de la tente d’assignation de manière permanente. Ils étaient 212 au total et veillaient sur le lieu saint, aujourd’hui église, et de manière interchangeable pour que le service ne souffre d’aucune interruption. Il y avait parmi les 212, quatre portiers principaux qui assumaient leur fonction en permanence, veillant aussi sur les trésors du sanctuaire de Dieu. Ils passaient des nuits dans les environs du sanctuaire. L’église doit avoir des sentinelles toutes les nuits et selon les Ecritures, le service du Diacre est concerné. Les clés de l’église sont entre les mains des Diacres. L’entretient de l’église doit être journalière par les Diacres alors que certains veillent sur le matériel de l’église et d’autres s’occupent des choses saintes.

L’Apôtre Paul défini ainsi le devoir d’un Diacre (1Tim. 3.1-13) :

  • Etre irréprochable, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalière, propre à l’enseignement (Gen.18.1-18).
  • Avoir une bonne renommée pour sa douceur
  • Pardonnant sans exigence ; être bon
  • Toutes ces paroles doivent être constructives. Il doit être ambassadeur de paix
  • Il doit éviter la cupidité d’honneur ou matérielle, être humble
  • Ne doit pas être égoïste ni partial
  • Il doit instruire et soumettre sa maison à la vie chrétienne
  • Il doit être un chrétien affermi et éprouvé dans la foi
  • Il doit avoir une vie chrétienne convaincue et pratique devant constituer un témoignage de Christ aux païens, être modèle à l’église
  • Il doit être distingué et apprécié par sa manière et sa conduite, ses actes et animé d’un esprit de compréhension, réflexion, conception
  • L’intégrité, la moralité, la doctrine et la dignité doivent refléter ses qualités maîtresses.
  • Il doit éviter médisance, discrimination et avoir une grande discrétion.
  • Il doit s’éloigner de la fraude, revêtir l’intégrité et droiture.
  • Il doit avoir une conscience pure, être juste dans les partages.
  • Il doit haïr les commérages, bavardages etc.

Attribution du Diacre

  1. Gestion matérielle et financière de L’église :
  • Il doit nourrir les étrangers (Rom 16.1-2 ; Rom. 12.13)
  • Prendre soin des Serviteurs de Dieu (3 Jean 5-8)
  • Pouvoir au besoin des orphelins et des veuves (Jacques 1.27 ; Job 29.12)
  • Encadrement des frères persécutés et abandonnés (1Cor. 12.26 ; Héb. 13.3)
  • Paiement des frais de transport des serviteurs de Dieu (Tite 3.13)
  • Encadrement des frères sans emploie ou inoccupés (Tite 3.14)
  • Approvisionnement de la maison de Dieu en nourriture (Mal 3.10 ; 2 Ch.31)
  • Organisation et prise en charge du mariage du serviteur de Dieu en plein temps (Mc 10. 28-30)
  • Gestion de la caisse de l’église en toute âme et conscience devant Dieu (1Tim. 3.8 ; 1 Cor.4.2)
    • Règlement facture eau, électricité, boîte postale
    • Achat pétrole, allumette, entretien
    • Création d’activité pour accroître les revenus de l’Eglise (fermes, champ communautaire ou autres activités rentables, etc.)
      • Réflexion pour aménagement, construction, équipement

2. Surveillance des Biens de l’église

  • assure la conservation de certains documents de l’église
  • Veille sur les nappes, matériel des choses saintes, bancs, tables.
  • Coordonne et s’assure de la bonne évolution des travaux
  • Assure la tenue des cahiers (matériel de l’église, caisse)
  • Veille et entretient les biens de l’église
  • Réception des dons fait à l’église
  • Collaboration avec la direction des œuvres sociales
  • Encadrement des frères endeuillés, démunis, malades, orphelins et veuves
  • Recueil des libéralités pour le soutien des assemblés ou frères démunis et autres (2 Cor. 8.9)

Dans les assemblés où l’église est en location, les frères et sœurs qui connaissent la grâce de Dieu devraient contribuer pour s’acquitter des frais, la caisse n’intervenant qu’en cas d’insuffisance.

3. Prière :

  • Observe les manquements divers et les met devant Dieu.
  • Evalue les dîmes, collectes et :
    • Remercie Dieu
    • Demande la bénédiction de Dieu sur les frères concernés selon les Ecritures
    • Intercède pour la baisse ou la hausse
    • Prie pour les sans emploi
    • Demande au Seigneur de toucher ceux qui ne connaissent pas sa bénédiction à travers le paiement de leurs dîmes, offrandes ou collectes
    • Demande au Seigneur de ne pas permettre qu’il soit versé dans les caisses de l’église de l’argent impur :
      • Salaire de prostitution (Deut. 23.17)
      • Argent de sang (Prov. 15.8)
      • Dons des satanistes (2 Cor. 6.14)

Prie pour couvrir sous le sang de Jésus les finances de l’église, les frères et toutes les entreprises afin de les rendre prospère et inattaquable par Satan et ses agents.

4. Autres devoirs du Diacre :

  • Prière pour son ministère afin d’être dirigé par le Saint-Esprit
  • Recueille les offrandes, dîmes et divers dons donnés à L’église
  • Veille sur la maison du Pasteur afin qu’il n’y manque de rien
  • Veille pour que le domicile du Pasteur soit propre
  • Veille pour que les étrangers et visiteurs chez le Pasteur reçoivent l’hospitalité digne de l’évangile
  • Veille sur l’habillement du Pasteur, lave et change les tenues qui ne conviennent plus
  • Veille sur la nutrition du Pasteur
  • Veille pour qu’il soit souvent en compagnie de son épouse dans les sorties et missions
  • Veille pour que les missions du Pasteur soit toujours en compagnie d’un collaborateur
  • Veille pour que le Pasteur soit au petit soin
  • Veille sur la décoration, la propreté de l’église en perfectionnant ce qui existe, remplaçant ce qui est abîmé
  • Veille sur l’entretien et la bonne utilisation du matériel de l’église
  • Veille sur l’ordre dans l’église avant, pendant et après le culte

Le ministère du diacre commence toujours avant et se termine après les autres.

Les Diacres locaux doivent à la fin de chaque mois dresser pour acheminement, leur rapport mensuel financier et matériel. Le rapport financier doit comporter les entrées et les sorties d’une manière bien détaillée. Le rapport matériel doit comporter la récapitulation des biens de l’Assemblée locale à la fin de chaque année et dans les mois qui suivent, il précisera tout simplement les nouvelles acquisitions, donations ou dotations. Doivent être signalé dans le rapport matériel, tout projet, travaux en cours, l’avancement des travaux, des difficultés rencontrées. Tout manquement, biens détérioré, besoin urgent suivra la même procédure.

Un constat sur état d’indigence des orphelins, veuves et autres nécessiteux fera l’objet d’un rapport mensuel avec appréciation ou point de vue du diacre local ressortant une éventuelle proposition pour venir à bout de cette situation. Un état de récapitulatif annuel des recettes et dépenses par nature sera dès fin décembre envoyé Secrétariat Générale de l’église.

Ce rapport comportera les rubriques : dons, legs, biens meubles et immeubles, dotations diverses.

LES DIACRES Ce sont aussi des Anciens spécialement chargés de l’Administration des biens matériels de l’Eglise locale :

  • Ils sont chargés de la collecte des biens réguliers de l’Eglise, des Dîmes et Offrandes, mais aussi de tous les dons volontaires de tout genre.
  • Ils sont chargés de la distribution pour l’œuvre de Dieu, les Serviteurs de Dieu, l’Eglise locale.
  • L’œuvre sociale sur la base de l’encadrement des veuves et des pauvres est faite par l’Eglise et surtout sous leur direction.
  • Les Diacres étant aussi d’abord des Anciens, peuvent aussi jouer ce rôle dans l’Eglise locale selon le besoin et la nécessité

Qu’est-ce que le Diaconat ?

Dans Actes 4.34-37 il y avait dans l’Eglise de Jérusalem un service spécial ‘‘de distribution’’ des biens rassemblés par le peuple. Dans Actes 6.1-3, ce service a nécessité des responsables spéciaux en dehors des Ministres de la Parole. Dans Romains 16.1-2, l’Apôtre Pal parle de ‘‘donner à plusieurs fidèles et aux Serviteurs de Dieu’’.

Ajoutons à ceci le rôle que jouaient les Lévites et ceux spécialement de ‘‘gardiens du seuil’’ ou portier. La collecte d’argent pour divers usages dans la maison de Dieu (2 Chron 34.8-12)

Les Diacres qui ont don de secours :

Les Diacres sont des Anciens spécialement chargés de l’emploi des ‘‘fonds’’ matériel de l’Eglise locale. Dans l’Ancien Testament, c’étaient certains Lévites qui étaient chargés de l’intendance des offrandes de la dîme et les choses saintes, ainsi que de l’intendance des dons volontaires faits à Dieu (2 Chron 31.11-14).

Ils étaient aussi chargés de la distribution à tous ceux que cela concernait (2 Chron 31.15-18). Il y avait de tels Lévites dans chaque ville pour ce rôle (2 Chron 31.19).

DIACRE ET ANCIEN

Les Diacres sont choisis au même niveau spirituel que les Anciens de l’Eglise

Actes 6.3-5

1 Tim 3.1-7 ……l’Evêque…

1 Tim 3.8-13……les Diacres aussi

Ainsi les Diacres conservateurs de la foi peuvent aussi quand c’est nécessaire :

  • parler du Seigneur comme Etienne (Actes 6.8-14)
  • prêcher Christ comme Philippe (Actes 8.5-8)

Exercice du ministère de Diaconat :

  1. Intendance (comme Econome de Dieu)
  • Rassemblement ou collecte de dîmes, offrandes
  • dons divers faits au Seigneur
  1. Surveillance des biens de l’Eglise
  • Les Diacres font partie du Comité de Surveillance de tout le matériel de l’Eglise (Néh 13.12-13)
  • Ils ont de Dieu le don de secourir (1 Cor 12.28)
  1. Distribution

- aux nécessiteux (selon les besoins)

  • Dans l’Eglise (service et entretien)
  • Dans les ministères donnés à l’Eglise
  • Dans l’Œuvre de Dieu
  • Soins des nécessiteux (pauvres, veuves, orphelins, etc.)
  1. Ministère d’Eglise locale
  • Les Diacres exercent ‘‘leur ministère’’ (service) dans l’Eglise locale ‘‘dans chaque

ville’’ (2 Chr 31.19).

Les Diacres exercent dont leur ministère dans une localité seulement. On peut être Diacre dans une Eglise locale, cependant, dans une autre ville où on va, on ne peut prétendre user des mêmes privilèges.

Les Diacres gardent le respect qui leur est dû s’ils restent fidèles comme le présente la recommandation de l’Apôtre Paul à la Diaconesse Phoebé (Rom 16.1-2).

  1. Les femmes aussi

- Les femmes aussi peuvent exercer le ministère de diaconesse (1Tim 3.11 ; Rom 16.1-2)

  1. Recommandation des Diacres
  • Leur consécration se fait au même niveau que les Anciens (Actes 6.3,6 ; 14.23) Néh. 12.44-45

Nous ne devons pas ignorer au point de négliger les dons que le Seigneur place dans certains des membres fidèles de l’Eglise et que souvent, on ne considère pas comme cela se devrait. Certains membres de l’Eglise peuvent exercer certains dons spirituels sans qu’ils soient pour cela des Ministres de Dieu comme tels (1 Cor 12.28b ; Rom 12.8) :

  • Les dons de miracles se manifestent souvent chez des hommes et des femmes de prière.
  • Le don de gouverner qu’on souvent ceux qui savent mener des groupes et les organiser
  • Le don de guérir
  • Les donateurs qui exercent la libéralité avec miséricorde
  • Les enfants de paix qui exercent la miséricorde

On est souvent tenté de penser que toutes ces choses ne peuvent être accomplies que par des Serviteurs de Dieu. Il faut avoir de la préférence pour de tels hommes, dit l’Apôtre Paul, ainsi que pour tous ceux qui travaillent de cette sorte, en particulier ceux qui le font u nom de l’Eglise pour suppléer à l’absence de responsables nommés dans de tel ou tel domaine (1 Cor 16.13-18).

Dr. André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article

suzy la grâce 22/04/2016 19:57

Merci Daddy.toutes ces choses nous les ignorons c'est ainsi que nous faisions des choses à tord et à travers.merci pour cette enseignements très riche. Love you Daddy

Dr André CHOUBEU 23/04/2016 08:12

Que le Saint-Esprit s'en serve pour l'oeuvre du temple à la gloire du Très Haut. Sois bénie ma petite