LA VIE RETROGRADE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LA VIE RETROGRADE

3 Janvier 2016 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LA VIE RETROGRADE

LA VIE RETROGRADE

Définitions :

Revenir en arrière, perdre ce que l'on avait acquis ; régresser.

Etre opposé au progrès, reculer.

Par application à la foi et à la vie spirituelle :

Il est donc ainsi possible et permis de parler de rétrogradation spirituelle et de «chrétien rétrograde»

« Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme » (Hébreux 10.39).

«Quant à nous, nous ne sommes pas de ceux qui retournent en arrière pour aller se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour être sauvés» (Bible du Semeur)

Comment considérer la rétrogradation ?

La rétrogradation est une possibilité, et un risque qui vient du fait que la vie chrétienne s’inscrit dans la durée et qu’elle nécessite de la persévérance, car elle est une course de fond et non un sprint.

Elle a des symptômes précurseurs. Elle n’est pas une obligation car elle n’est pas inexorable.

Elle a des solutions.

Cependant, cette éventualité doit tenir chaque chrétien en éveil, car personne n’est à l’abri.

C’est un péché, un danger, un fait grave, une chute qui s’amorce en général par un relâchement qui s’aggrave de plus en plus s’il n’y a pas ressaisissement à temps.

Quand on considère l’histoire de l’église d’Ephèse dans les Actes des Apôtres au chapitre 19, et que l’on voit cette remontrance, il y a de quoi trembler.

Apocalypse 2.5 : « Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

Il y a eu abandon du premier amour »

J’ai cependant un grief contre toi : tu as abandonné ton premier amour : tu ne m’aimes plus comme au début ; votre amour des uns pour les autres s’est relâché.

« Allons ! Rappelle-toi de quelle hauteur tu es tombée ! Rentre en toi-même, change d’attitude et vis de nouveau comme au commencement : reprends ta conduite première, retourne à tes œuvres originelles. Si tu ne changes pas, j’agirai : je viendrai et j’ôterai ton chandelier de sa place actuelle, à moins que tu ne rentres en toi-même et que tu ne changes» (Parole vivante)

Y a-t-il vraiment un danger profond ?

« Si le juste se détourne de sa justice et commet l’iniquité, s’il imite toutes les abominations du méchant, vivra-t-il ? Toute sa justice sera oubliée, parce qu’il s’est livré à l’iniquité et au péché; à cause de cela, il mourra » (Ezéchiel 18.24).

A PARTIR DE QUEL MOMENT Y A-T-IL RETROGRADATION ?

Quand doit-on parler de rétrogradation ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir apostasié ou renié le Seigneur comme Pierre l’a fait pour avoir rétrogradé.

Dès que Dieu n’est plus essentiel, il y a rétrogradation.

D’une manière générale, il y a rétrogradation dès qu’il y a recul et retour en arrière par rapport à des décisions et des engagements pris envers Dieu et l’église.

Ces engagements vont depuis ce qui concerne la conversion et le baptême jusqu’à ce qui touche au service et à l’éthique chrétienne.

Le problème pour un certain nombre de personnes est qu’elles ont du mal à inscrire leur foi et leur fidélité dans la durée.

Domaines concernés :

Nous devons dire que tout ce qui constitue la force et la vigueur d’une foi active et vivante est concerné.

Enumérons cependant certains domaines.

Vie de prière, relation avec la Parole de Dieu, service et engagement, assiduité dans l’Eglise, motivation, moralité...

La liste ne peut pas être close.

Précision

: certaines personnes ne peuvent plus assister aux assemblées car elles ont de difficultés relatives à l’âge ou à la santé sans être rétrogrades alors que d’autres peuvent toujours venir à l’église et être cependant rétrogrades de cœur.

LES 10 SIGNES POUR RECONNAÎTRE UN CROYANT RÉLIGIEUX

1- Il ne prie que dans les temples ou dans des lieux publics,

2- Il est prêt à tout pour son assemblée ..., son pasteur mais pas pour Dieu

3- Il ne va à l'église que le dimanche, réunions de délivrance, mais jamais à l'étude biblique.

4-Il est satisfait de son état spirituel.

5- Il se trouve à la fois bon, et pécheur

6- Il aime les apparences de piété, mais renie ce qui en fait la force.

7- Il n'entend pas la voix de son maître.

8- Cette personne accorde beaucoup d'importance aux rituels et aux coutumes.

9- Il ne partage pas sa foi.

10- Il ne connaît pas la parole de Dieu.

8 SIGNES POUR RECONNAITRE UN CHRÉTIEN RÉTROGRADE

1- il préfère marcher avec les incroyants
2 -il est à nouveau attiré par ce qu’il avait rejeté
3- quand il lui... arrive de prier il s’ennuie, il a l'impression de parler seul.
4 - penser à lire sa bible devient un somnifère
5 - il aime critiquer ceux qui sont zélé pour le seigneur
6 - il se plait dans le péché
7 - il n'a plus le courage de prier encore moins de lier le diable
8 - il n'a plus du temps pour DIEU

Textes qui évoquent des situations de rétrogradation.

Abandon du premier amour.

Apocalypse 2.5 :

« Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes ».

Priorité trompeuse de l’activité sur la vie spirituelle pour créer une fausse sécurité.

Apocalypse 2.2 : «Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé ».

Rechute dans de mauvais sentiments entretenus ».

Actes 8.23 : « car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité ».

1 Samuel 18.9 : « Et Saül regarda David d’un mauvais œil, à partir de ce jour et dans la suite ».

Abandon de la grâce et confiance dans les œuvres de la chair et dans la propre justice.

Galates 5.4 : « Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce ».

Retour à l’état d’immaturité et à la vie selon la chair.

1 Corinthiens 3.1 : « Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ? »

Rejet de la croix.

Jérémie 2.20 : « Tu as dès longtemps brisé ton joug, rompu tes liens, Et tu as dit : Je ne veux plus être dans la servitude ! Mais sur toute colline élevée et sous tout arbre vert tu t’es courbée comme une prostituée ».

Et bien d’autres encore, qui parlent d’être rétrograde soit par rapport à la doctrine, à la moralité ou au service et à l’engagement.

Conséquences :

Ils sont systématiquement les mêmes, à savoir :

Perte de la joie du salut, et de son assurance

Cependant, il arrive parfois que le chrétien rétrograde soit réellement orgueilleux et aveuglé qu’il continue de nourrir la prétention de l’assurance du salut alors qu’il s’est éloigné de ses conditions.

Alors, il ne s’agit plus de l’assurance, mais de l’arrogance du salut.

Amertume.

Situation pouvant être pire que celle qui précédait la conversion.

Retour au caractère naturel.

Rechute dans les anciennes passions et dans d’autres.

La moindre excuse est bonne pour se dérober et se soustraire à un service et à un engagement.

Esprit critique par rapport à ceux qui sont fidèles et à l’église.

Défense de causes et de situations injustes.

Orgueil et autojustification.

CAS ET EXEMPLES DE RETROGRADATIONS.

Dans les exemples cités, nous évoquerons aussi le retour à Dieu quand il s’est produit.

Abraham qui descend en Egypte (Genèse 12.10)

Il y eut une famine dans le pays ; et Abram descendit en Egypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

La famine dans le pays est l’expression de la mise à l’épreuve alors que l’on est dans l’obéissance à Dieu.

Retour au point de départ.

Genèse 13.3 : « Il dirigea ses marches du midi jusqu’à Béthel, jusqu’au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï... »

Il vaut mieux revenir là où l’on a dévié plutôt que de s’entêter dans une mauvaise direction.

Revenir à l’autel.

Genèse 13.4 : «au lieu où était l’autel qu’il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l’Eternel.

Le retour à l’autel est une attitude et une démarche qui équivalent à un retour à la croix.

La véritable repentance ne consiste pas en paroles mais en actions.

A l’autel, il y a paiement de la dette de la faute commise et retour à la communion avec Dieu.

1 Jean 1.7 : « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité ».

Partager cet article

Commenter cet article