LA DÉMOCRATIE DANS L’EGLISE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LA DÉMOCRATIE DANS L’EGLISE

26 Mai 2015 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LA DÉMOCRATIE DANS L’EGLISE

Introduction :

On nous disait que la démocratie était le système parfait de gouvernement du peuple par le peuple. A la lumière des actions des illuminatis, les choses sont-elles vraies ? Le peule est-il toujours au courant des décisions ? Les accords secrets des pays occidentaux avec les anciennes colonies se font-ils avec l'accord du peuple ? Piller les nations pauvres pour s'enrichir, est-ce encore et toujours la démocratie ? ‘‘Order ab chao’’, mot d’ordre des grands maîtres de la franc-maçonnerie signifiant ‘‘l’ordre par le désordre’’ consiste à créer des fléaux divers pour instaurer leur sinistre programme, est-il toujours une démocratie ? La démocratie a tellement de méfaits que je me demande si le système de monarchie des empires anciens n’était pas plus adapté qu’à ce que nous vivons aujourd’hui !

Quant à moi, je vote et demeure dans le système de gouvernement théocratique dont Dieu est le Roi éternel. Son règne depuis avant tous les temps n’a ni bavures, ni crimes, ni plaintes justifiées, ni injustices d’aucune espèce.

Aspirons tous à ce gouvernement théocratique de Dieu. Comme chrétiens, rattachons-nous fermement au gouvernement et principes théocratiques de Dieu sans nous compromettre aucunement. Alors comme membres de l’Eglise, institution divine sur terre, agissons dans le sens des desseins divins pour que ne s'accomplissent que le programme de Dieu d’avance planifié. Puissions-nous avec la dernière énergie, combattre, dénoncer et refuser la compromission et les richesses empoisonnées de ces groupes politiques qui cherchent à acheter nos consciences. Proclamons la paix, la justice et l'unité du peuple de Dieu dans la vérité car c'est la seule issue pour rester toujours sous la grâce de la protection divine. ‘‘Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit’’ (Rom 14:17).

Plus que jamais, l’église est polluée par des enseignements, des méthodes, administration et principes calqués non sur le modèle d’en haut, mais d’en bas pourtant, il avait été dit : « selon que Moïse en fut divinement averti lorsqu’il allait construire le tabernacle: Aie soin, lui fut-il dit, de faire tout d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne » (Hébreux 8.5b). Tous sont-ils allés à la montagne de la présence de Dieu poussés par le Saint-Esprit pour recevoir le « job description » de l’activité ou plutôt du ministère qu’ils vont exercer devant Dieu ? Non, car sur coup de tête parce qu’ils s’estiment insatisfaits de ce qu’ils veulent voir et ne voient pas (justement parce qu’ils sont dans un état d’aveuglement spirituel), ils ont senti leur orgueil blessé et leur égo humilié. Aussi, ils ont divisé leur église locale pour aller avec la bande qui s’est attaché à eux par pollution de leur conscience pour disent-ils bâtir leur ministère. Nous constatons que le Pasteur a perdu la vision, alors, nous nous sommes concerté en groupe séparé et avons réalisé sur consensus qu’il faut aller nous chercher ailleurs en fondant un ministère. Dieu n’a pas été consulté, mais la voix du peuple rebelle s’est mise en accord pour construire la tour de Babel.

Soyons non ces hommes que l’on achète avec de l’argent ou des honneurs, mais des hommes fidèles à leur unique Maître Jésus Christ, portant à tout instant contre vents et marées et tout haut, la sainte bannière du Crucifié. Alors, demeurant fidèles comme la boussole l’est au pôle, la gloire de Dieu ne tardera pas à se manifester à travers nos paroles, notre vie entière et nos actions toujours saines et paisibles. Nous pourrons alors être appelés enfants de Dieu, ceux-là dont la cité est au ciel et d’où nous attendons avec empressement, notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ qui revient bientôt pour essuyer nos larmes et nous consoler de toutes les afflictions diverses et injustices subies pendant son paisible règne de 1000 ans.

Pour qu’il en soit vraiment ainsi, faisons de l’Eglise, un champ d’application des vérités divines du royaume de Dieu. Laissons le seul et véritable conseiller politique du gouvernement théocratique nous instruire, nous inspirer pour une transformation qui fera de nous, le modèle du gouvernant des gouvernants, Jésus-Christ. Les poste de l’église ne s’obtiennent ni par vote, ni par corruption ou au plus offrant, mais par le choix du Saint-Esprit à l’instar du modèle de Acte 6. L’église a besoin du nettoyage comme le fis le Pasteur Néhémie pour un retour à la sainteté comme voulue par Dieu.

Il me souvient un Pasteur avait estimé que son père spirituel le retenait dans les jougs de la captivité et avait opté pour la création de son ministère qui pourtant n’était différent de celui de son père que par la lettre ‘‘International’’. Avec son éloquence bien connue, il avait comme Absalom séduit les riches à qui il promettait des postes et fonctions dans la nouvelle église. Puisque la cupidité d’honneur est un poison pour les parvenus, vite, les rebelles se sont rangé au point de faire une contribution prompte pour mettre en exécution leur projet inique. En trois mois, leur vacarme attirait des gens car ils avaient mis de grands moyens de séduction. Alors, un comité des anciens, non selon la parole de Dieu, mais des membres fondateurs a vite vu le jour. C’est dans ce comité que toute décision relative à l’administration de l’église devait avoir lieu. Pour la bonne cause, le fameux comité était constitué d’un juriste, un commerçant, un planteur, un géomètre, un architecte et un homme d’affaire. Au moment des décisions, la tension était toujours si vive qu’on ne parvenait jamais à un compromis ou accord. Alors, aucune solution ni planification spirituelle ne pouvait être apportée. Au moment des débats, chacun réfléchissait selon l’esprit de son activité spirituelle et se refusait d’accepter autre chose que cela car hors de la méthode usuelle dans son domaine, il n’y a pas espoir d’un progrès. Il n’a pas fallu du temps pour qu’un profond désaccord semblable à celui de Paul et Barnabas conduise au pire et l’église fondée sur la démocratie fut fermé non sans grand ravages entres ses dirigeants.

En toute obéissance et en toute adoration au Seigneur, nous devons rester proches de la Parole de Dieu, car elle est la seule « référence » spirituelle. La dispensation de l’église contient toutes les promesses de toutes bénédictions spirituelles, et de la vie éternelle, révélées dans l’Évangile, et rendues certaines, grâce à Christ, et ont une valeur infiniment plus grande ! C’est donc d’en haut que toute décision pour le gouvernement ou la gestion de l’église devrait se faire. Mais en est-il ainsi ?

Bénissons Dieu, car nous avons un Souverain Sacrificateur (Christ) qui subvient parfaitement à notre impuissance spirituelle ! Retournons à la vieille Ecole de Dieu aux pieds du Saint-Esprit et soumettons-nous à Lui pour la construction de l'église locale selon le modèle voulu et attendu de nous.

Débarrassons-nous comme David de tout manteau guerrier roulé dans le sang et avançons avec foi vers celui devant qui tout genoux sans exception ploiera.

Maranatha !

Dr André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article