LE SECRET DE L’AIGLE DANS LA TEMPÊTE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE SECRET DE L’AIGLE DANS LA TEMPÊTE

16 Mars 2015 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LE SECRET DE L’AIGLE DANS LA TEMPÊTE

LE SECRET DE L’AIGLE DANS LA TEMPÊTE

‘‘L’Eternel est lent à la colère il est grand par sa force : il ne laisse pas impuni. L’Eternel marche dans la tempête, dans le tourbillon ; les nuées sont la poussière de ses pieds’’ (Nahum 1.3)

Généralement, lorsque le ciel s’assombrit et qu’une bourrasque s’annonce à l’horizon, les oiseaux sont dans la précipitation et un grand bruit d’ailes se fait entendre. Il suffit juste de lever les yeux, et c’est une débandade sans précédent ; chaque oiseau vole à qui mieux mieux et à ailes déployées pour trouver un refuge. L’aigle quant à lui, s’il ne va pas aller au-dessus de nuée, affrontera de face la tempête. Lorsqu’il est dans le sillage du vent très fort, il se laissera entrainer librement sans effort de battement d’ailes et se verra entraîner tout naturellement au gré de la direction du vent.

Parfois, il cherchera le centre du tourbillon si c’est le cas, et y pénètrera pour ensuite déployer ses ailes afin de pouvoir s'élever encore plus haut. Une merveilleuse leçon de la nature qui nous interpelle à des expériences spirituelles, favorables à notre intimité avec Dieu. L’aigle est le seul oiseau qui ne s’abrite pas ailleurs que dans son nid. Ainsi, s’il est surpris par la tempête, le vent, la tornade ou autre, il foncera à toute vitesse, bravera le mauvais temps qu’il surplombera jusqu’à atteindre son domicile. Quelle leçon pour nous ! L’aigle nous apprend là à connaître transformer les obstacles en opportunités, les défis en avantages et les obstacles en possibilités par la puissance divine agissant en nous au-delà de ce que nous pouvons penser ou imaginer. Plusieurs potentialités en nous se développent ou s’acquiert exclusivement grâce aux épreuves, la disette, la maladie, les attaques spirituelles, les trahisons, la sècheresse passagère... Comme disait quelqu’un : ‘‘ces circonstances défavorables nous sont bénéfiques parce qu'elles sont pour nous comme un catalyseur qui nous permet de nous élever encore plus haut. Pour peu qu'on prend la peine d’analyser toutes ces circonstances et essayer d'en tirer des leçons, elles peuvent nous permettre d'aller de gloire en gloire dans l'exploitation du potentiel que Dieu dans sa grâce, son amour et sa préscience a mis en chacun de nous’’.

Le vent souffle, mais on ne sait d’où il vient, ni où il va. S’abandonner à la direction du vent et se laisser conduire comme le peuple de Dieu dans le désert suivait la direction de la colonne de feu ou de la colonne de nuée est un vrai privilège. De même que la colonne de feu ou de nuée conditionnait la marche du peuple, l’amenant à s’arrêter comme à marcher, de même, le chrétien qui s’abandonne à la direction du Saint-Esprit expérimentera les merveilleuses grâces attachées à la soumission, la consécration et l’abandon total à Dieu. Combien d’enfants de Dieu et serviteurs de Dieu se sont-ils égarés simplement parce qu’ils n’ont pas suivi la direction du Saint Esprit !

Lorsque vient une tribulation et les tempêtes, s’ouvre pour plusieurs, la porte du découragement, des murmures, des plaintes, des accusations, de la haine, de la vengeance, de l’amertume, de la colère et ses corollaires. Pourtant, c’était le moment non de fuir comme le Prophète Elie, en abandonnant le peuple fraîchement délivré du joug de l’idolâtrie et nécessitant un encadrement bien sérieux, mais de s’arrêter et aller au conseil de Dieu pour tirer profit de la situation car il est écrit : ‘‘Quand on viole la justice humaine à la face du Très-Haut, quand on fait tort à autrui dans sa cause, le Seigneur ne le voit-il pas ? Qui dira qu’une chose arrive, sans que le Seigneur l’ait ordonnée ? N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent les maux et les biens ? Pourquoi l’homme vivant se plaindrait-il ? Que chacun se plaigne de ses propres péchés. Recherchons nos voies et sondons, et retournons à l’Eternel’’ (Lamentations 3.35-40).

Retenons : « Les difficultés doivent pousser à l’action et non décourager. L’esprit de l’homme se renforcera dans le conflit. » WILLIAM ELLERY CHANNING.

« Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays » J. F. KENNEDY.

L’épreuve de notre foi, lorsque nous avons Jésus Christ comme l’ancre de notre foi, nous propulsera vers la fermeté, la stabilité et le témoignage de l’œuvre tant de la croix que de la puissance de Christ agissant en notre faveur, et manifestant la gloire de Dieu autour de nous.

Lorsque l’ennemi de nos âmes soulève la tempête à l’intérieure de nos pensées, autour de nous, à l’intérieur de la famille, dans l’église en passant par plusieurs circonstances, ce jusqu’aux frères en Christ, nous devons nous rassurer que garder nos cœurs et pensées captives en Christ est l’ultime voie de recours. Evitons d’êtres des femmes et hommes tumultueux qui ne savent pas fuir la tempête pour se réfugier en Christ.

Dr. André CHOUBEU

Extrait de mon livre en correction intitulé "Les Secrets du Mystère de l'Aigle"

Partager cet article

Commenter cet article

Gasita Sebastien 04/04/2015 19:27

Merci Dr André, je suis ravi par vos ensegnements en rapport avec le secret de l'Aigle qui m'ont fortement édifié. Que l'Eternel vous benisse.