Affranchis en Jésus-Christ - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

Affranchis en Jésus-Christ

13 Mars 2015 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

Affranchis en Jésus-Christ

Affranchis en Jésus-Christ

Romains 8 : 2.

R. H. Guignard

Nous avons bien lu: « AFFRANCHIS de la loi du péché et de la mort ». Affranchi ou libéré, le chrétien possède une vie, et cette vie n'est plus soumise à une loi qui annonce un dénouement « inéluctable » (que l'on ne peut éviter) : la loi de la mort.

C'est en cela que réside la grande PROMESSE du christianisme, soit une vie éternelle, heureuse dans la présence de Dieu. Et nous savons que, au fond de son cœur, le chrétien est tranquille, fortifié, car: « le Saint-Esprit dit à son esprit qu'il EST enfant de Dieu » (v. 16). Mais comment cette nouvelle naissance s'est-elle passée ? Comment est-ce possible ? C'est ce que nous enseigne l'épître aux Romains ch. 8: 1-4.

Trois lois

Dans ce passage, il est fait mention de trois lois

la loi du péché et de la mort,
la Loi, dite de Moïse,
la loi de l'esprit de vie.

Chaque Etat a ses lois: civiles, pénales, militaires et autres règlements ou ordonnances. Le chrétien est invité à s'y soumettre. De tout temps, Dieu n'a pas confié les lois religieuses à l'approbation d'un gouvernement humain. Pour la plupart, les dirigeants de l'homme l'ont compris. Ils ont accordé la liberté de conscience, et cette liberté, l'homme l'apprécie hautement. Il existe aussi nombre de lois dites naturelles. Celle de la pesanteur est la plus connue. Les hommes ont vaincu celle de la terre en passant à celle de la lune. Ce n'était encore que pour un moment! Ils ont dû vaincre celle de la lune pour revenir ! La loi de la gravitation des astres, notre globe compris, a une grande signification pour notre existence. Le cosmos, l'univers n'est pas inerte; au contraire, il est ordré, il obéit à certaines lois, lesquelles ne sont certes pas dues au hasard...

Une loi peut être positive, créatrice, active pour le bien. D'autres sont négatives, répressives, restrictives. Aucune loi n'est neutre; au contraire, elles tendent à un résultat, à un but.

Le sens d'un terme biblique

Avant de pousser plus loin, nous devons donner une explication concernant le mot « chair » (v. 3). « La chair rend (une loi) impuissante ». Ce terme représente, au sens usuel, notre corps, soit nos muscles, nos os, etc. Dans le Nouveau Testament, il comporte un sens plus étendu. Il s'agit bien premièrement de notre corps, mais plus encore de toute notre nature humaine. Quand l'apôtre, parlant de lui-même, dit: « je suis charnel », il nous donne la signification de ce terme. La « chair », c'est notre être tout entier, corps et âme, dominé par la loi du péché, entraîné par une force qui conduit au mal, à la destruction. Notre humanité est dominée par des appétits sensuels qui, lentement mais sûrement, amoindrissent les facultés supérieures de l'amour, de l'intelligence, du raisonnement, de la volonté.

Loi du péché et de la mort

En ajoutant que cette « chair » est « vendue et asservie au péché », l'apôtre donne la valeur, la force et l'étendue de cette loi. Il y a de par l'action de cette dernière une tendance que l'on ne peut éviter, qui entraîne, pas à pas, à la mort. L'apôtre décrit cette tendance, cette action au premier chapitre de l'épître aux Romains. C'est, dans le domaine de l'âme, une chute continue, une lente désagrégation des plus nobles facultés de l'homme, jusqu'à la déraison.

Cette loi a été communiquée à Adam, après la chute. « Tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage, jusqu'à ce que tu retournes à la terre, d'où tu as été tiré; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière » (Genèse 3 : 19). Les effets de de cette loi sont visibles. Nul ne peut la contredire !

La LOI, dite de Moïse

Elle est souvent désignée à notre attention par une majuscule, car elle a été donnée par Dieu au peuple juif, par l'intermédiaire de Moïse. Dans notre texte, nous la trouvons mentionnée deux fois, v. 3 et 4. Dans le premier cas, elle est taxée d'impuissante et dans le second cas, il est spécifié qu'elle comporte une valeur morale, soit une « justice prescrite» par Dieu.

Pourquoi la Loi était-elle impuissante ? La réponse est que la « chair » la rendait impuissante. Nous avons vu plus haut ce qu'est la « chair » et par quoi elle est dominée. Notre humanité, notre être entier ont été souillés par le péché dès la première génération. Or, la Loi a été proclamée par Dieu (pour Israël, comme aussi pour toutes les nations) pour mettre en évidence les péchés, la résistance à l'ordre de Dieu: en un mot démontrer le MAL. Il s'agissait de faire voir et saisir combien les hommes se sont éloignés de leur Créateur. La Loi doit être ce témoin, ce thermomètre face auquel l'homme doit se mesurer et être amené à tourner à nouveau ses regards vers Celui à qui Il doit la vie. La loi est un maître d'école pour nous conduire à Christ.

Impuissante, mais sainte

La Loi est « sainte et le commandement est saint, juste et bon ». « Je vous le dis en vérité avant que le ciel et la terre aient passé, il ne disparaîtra de la Loi ni un seul iota, ni un seul trait de lettre », disait Jésus. Mais il demeure encore et toujours que

la justice prescrite par la Loi

existe et que cette justice doit avoir son accomplissement, sa réalisation, son épanouissement, toute la bénédiction de sa valeur, en nous chrétiens. Nous y reviendrons, mais pour l'instant, nous constatons qu'elle a deux faces: elle condamne ou elle libère.

A. « Maudit soit celui qui ne confirmera point les paroles de cette Loi en les mettant en pratique » (Deut. 27 : 26).

B. « Nous serons tous tenus pour justes, si nous prenons soin de mettre en pratique tous ces commandements devant l'Eternel, notre Dieu, comme il l'a ordonné » (Deut. 6: 25). « L'homme qui les pratiquera vivra par eux » ( Lév .18 : 5).

Une loi de l'Esprit

Après avoir examiné la valeur de cette justice prescrite par la Loi de Moïse, nous revenons à notre thème. La loi de l'Esprit de la vie (littéralement), ou qui donne la vie, nous a affranchis, à cause de l'œuvre du Fils de Dieu.

C'est une loi divine, comme celle de la pesanteur ou de la gravitation. Ce n'est pas une simple vision de notre intelligence.

Notre manière de réaliser le terme « loi » nous le dit: « avoir force de loi, l'autorité de la loi, faire la loi ou faire loi ». Les lois d'une nation ne sont pas neutres; elles sont une force. Nous pourrions ainsi dire: la force de la loi, ou l'action de la loi, ou l'oeuvre de la loi de « l'Esprit de la vie en Jésus-Christ nous a affranchis ».

Nous comprenons qu'il y a eu là, par suite de l'œuvre de Jésus-Christ, une transmission actuelle de vie par le St-Esprit, en un mot: « Dieu l'a fait » (v. 3).

C'est ce que nous constatons: un des attributs de la Loi de Moïse une « justice prescrite » par ladite Loi, a atteint un jour le Fils de Dieu... « En envoyant à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à notre chair pécheresse. Dieu a condamné le péché dans la chair », soit dans la personne de son Fils.

Là, nous pouvons nous arrêter

A. Dieu a condamné le péché (la masse du péché, l'ensemble du péché) dans la chair de son Fils, l'Homme parfait, sans tache, sans péché, sans souillure, et cela à notre place !

B. Et « la justice prescrite par la Loi » a trouvé son aboutissement EN NOUS! Merveille d'amour !

« DIEU L'A FAIT »

Christ l'a accompli,
Christ a porté nos péchés,
Christ a expié nos péchés,
Christ est mort, lui le juste, pour les injustes,
Christ, Agneau de Dieu, s'est substitué à nous.
De la part de Dieu, la condamnation frappant son Fils, le Christ, a été comptée comme valable pour chaque homme.

En JESUS-CHRIST, la loi de l'Esprit de vie nous a affranchis... pour la VIE et la PAIX. C'est une LOI divine.

Source : http://www.promesses.org/arts/28p283-287f.html

Partager cet article

Commenter cet article