LES SEPT ASPECTS GLORIEUX DU CORPS RESSUSCITE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LES SEPT ASPECTS GLORIEUX DU CORPS RESSUSCITE

12 Février 2015 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LES SEPT ASPECTS GLORIEUX DU CORPS RESSUSCITE

LES SEPT ASPECTS GLORIEUX DU CORPS RESSUSCITE

On ne peut décrire le corps nouveau. L’Ecriture y fait seulement quelques allusions figuratives.

  1. Spiritualité :

Le corps d’humiliation est un corps « animal », le corps de gloire sera « spirituel »

(1 Cor 15.44-46) ; ce n’est donc pas l’esprit ni l’âme qui y règnera.

  1. La docilité :

Notre corps actuel est bien souvent un obstacle, limitatif. Le corps de gloire sera entièrement avantageux. Alors que le corps « animal » conserve une certaine indépendance à l’égard de l’esprit, et même s’y oppose souvent ouvertement. (romain 7.5-23 ; 1cor 9.27 ; rom 6.6), le corps de gloire lui, sera complètement régi par l’esprit dans une dépendance sans réserve, instrument parfait et docile à sa disposition.

Supériorité.

Le corps animal en parti indépendant par rapport à l’esprit, est au contraire dépendant des conditions naturelles et par là grandement limité. Le corps de gloire, dépendant quant à l’esprit est, par contre libre à l’égard des conditions naturelles. Avec notre corps actuel, subsiste donc la nécessité de se nourrir et le danger de maladie et de malheur ; Avec le corps glorieux nous sera donné la liberté royale, bien au delà des contingences de la matière, de l’espace et du temps. Ainsi :

- Il peut manger (Luc 24.41-43), mais sans que ce soit une nécessité.

- Supériorité sur la matière

  • Il peut apparaître dans une pièce dont les portes sont fermées (Jean 20.19 ; Luc 24.31-36).

-Liberté à l’égard des lois de l’espace.

-Il est revêtu d’immortalité, dans l’éternité.(1cor 15.54)

-Liberté à l’égard des limitations du temps.

Exaltation.

Le corps actuel est un corps d’humiliation (Phil. 3.21 ; 1cor 15.43). mais le corps à venir est un corps glorieux. Le manque de dignité du présent corps est manifesté par la maladie et la mort, la conception, la naissance et la nutrition (1cor 6.13). Il appartient à la dignité du corps à venir que cessent ces conditions diverses. « à la résurrection, les hommes ne prendront point les femmes, ni les de mari, mais ils seront comme les anges de Dieu, dans le ciel »(Mt 22.30) Cela ne signifie pas qu’ils seront eux même les anges. Mais, sur ce point semblables aux anges. Personne ne devient un ange à sa mort. Mais nous serons en communion avec eux. (Heb. 12.22).

Félicité :

Douleur et peine sont le lot du corps d’humiliation (2cor 5.2-4) ; Les joies célestes sont réservées au corps de gloire : « Ils n’auront plus jamais soif ni faim » (Apoc. 7.16-17) « Il n’aura plus ni murmure ni cri, ni souffrance car les premiers choses auront disparu » (Apoc. 21.4).Semé corruptible, il ressuscite incorruptible, semé méprisable, il ressuscite glorieux, semé dans la faiblesse, il ressuscite plein de force (1Cor 15. 42-43).

Splendeur
Le corps d’humiliation est une pauvre tente ; Le corps glorieux est un palais transparent, lumineux. « Les justes resplendiront dans le royaume du père( Mt 13.43)
- Comme de neige éblouissante (Mc 9.3)
- Comme les étoiles (Dan 12.3) .
- Aux ouvriers désintéressés.= c’est la couronne d’honneur ( 1Thess 2.19 ; Phil 4.1).

Aux modèles du troupeau = c’est la couronne de gloire ( 1Pi 5.3-4).

Le but des jugements, c’est la gloire.

« J’entendis comme une voix d’une foule, comme un bruit de grosses eaux, et un bruit de forts tonnerres disant : Alléluia ! Car le seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne. réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donne-lui gloire ; Car les noces de l’agneau sont venues et son épouse y’ est préparée… « Heureux ceux qui sont appelés au festin de l’agneau ! » ( AP 19.6-9) Le grand jour est venu en effet, ou Dieu a jugé l’ armée des en haut et les rois de la terre ( Esaïe 24.21) où il lui a plu de donner le royaume au « petit troupeau »( Luc 12.32 ) « Je vis des trônes et ceux qui s’y assirent fut donner le pouvoir de juger ( Ap20 4) « Les saints du très-haut recevront le royaume » (Dan 7.18-22). Et parc qu’ils forment « un seul corps », l’individu ne sera pas glorifie avant la communauté. C’est ensemble qu’ils recevront leur portion de « l’héritage des saints dans la lumière » ( Col 1.12), ensemble qu’ils sont un royaume de sacrificateurs et des rois ( AP 1.6 ; 5.10).

Sur le plan de l’histoire, l’ensemble est plus que l’individu. C’est pourquoi celui-ci ne peut être rendu parfait que par une vie avec la communauté rendue parfaite. De là, l’attentent de ceux qui dorment (Héb 11. 40 ; Apoc 6.10-11) ; l’âme en «effet, ne se revêt pas du corps de gloire immédiatement après la mort (1 Cor 15.23 ; Apoc 6.9 ; Héb 12.23) c’est ensemble que les morts en Christ et ceux qui vivront seront « changés et revêtus » lors de l’enlèvement

(2 Cor 5.2-4 ; 1 Thess 4.15).

Car le but n’est pas le seul salut de l’individu, mais la glorification de l’organisation tout entier, non les seules bénédictions individuelles, mais le royaume de Dieu (Mt 6.19).

Aujourd’hui, le monde cosmique universel est sous le gouvernement des princes angéliques régionaux (Dan 10.13,20), demain c’est la compagnie des saints glorifiés qui règnera avec Christ comme Chef, sur les soleils et les mondes (Apoc 22.5 ; Héb 2.5).

Partager cet article

Commenter cet article