LA PROSPÉRITÉ INTÉGRALE (1) - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LA PROSPÉRITÉ INTÉGRALE (1)

16 Décembre 2014 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LA PROSPÉRITÉ INTÉGRALE (1)

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton » (3Jean 1.2)

Introduction :

Peut-on parler d’une prospérité intégrale ? Une possibilité de la prospérité de tout homme est-elle possible ? Si oui, pourquoi tant de misère et de dérapage dans la vie des hommes ? Qu’est-ce que Dieu a-t-il dit dès le commencement ?

Nous analyserons les Ecritures pour en déceler la pensée de Dieu e voir exactement où est-ce que le bas blesse.

Déjà dans le livre de Genèse nous lisons : « Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre » (Genèse 1.26). L’ordre de domination donné à l’homme a été formel et sans limitation de pouvoir dans la sphère de son commandement. Mais pourquoi cette limitation subite ? Plusieurs raisons peuvent s’y trouver :

  • L’ignorance de son identité
  • Le complexe d’infériorité
  • Le milieu environnemental
  • L’absence de croissance intégrale
  • Le complexe du paradigme

Pourtant, l’homme plus que toutes les hommes créatures a eu un statut particulier : « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme » (Genèse 1.27).

Les choses peuvent-elle changer ? Une possibilité du changement a été donnée par la fenêtre qu’a ouverte notre Créateur sur la nouvelle naissance qui nous introduit dans notre origine pour un départ avec Lui e pour Lui dans un processus de régénération qui aboutit à notre maturité exprimée par : « Savoir le mystère qui avait été caché de tous les âges et de toutes les générations, mais qui est maintenant manifesté à ses saints ; auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les Gentils; qui est Christ en vous, l’espérance de gloire » (Col 1.26-27).

En effet, ce retour répond à un but précis : « Selon qu’il nous a choisis en lui avant la fondation du monde, afin que nous soyons saints et sans reproche devant lui en amour, nous ayant prédestinés à être par l’adoption ses enfants par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté; à la louange de la gloire de sa grâce, en laquelle il nous a rendus acceptables dans le bien-aimé » (Eph 1.4-6).

La finalité est notre restauration dans la plan divin de la création afin que nous fassions désormais, non ce que nous voulons, « car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le christ Jésus pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l’avance, afin que nous marchions en elles » (Eph 2.10).

La vraie prospérité intégrale ne peut se trouver que dans l’accomplissement de ce texte sacré qui contient et constitue notre programme d’activité selon Dieu et pour Dieu, surtout par Dieu. D’emblée, le texte introductif de 3 Jean n’est en fait que le résultat d’une continuité d’une action commencé en 1 Jean. Il est facile de constater que 1 Jean fonde notre foi sur l’amour que Celui qui est mort pour nous, restant après sa résurrection, notre unique Avocat auprès du Père si u cours de la marche, une quelconque chute intervenait pour assombrir otre destinée. Cet amour restant le socle de notre relation avec le Créateur, seul gage de notre transition positive vers l’éternité, nous ne devons en aucun cas ni favoriser, ni accepter la compromission avec les faux docteurs décriés dans 2 Jean. Il sera crument dit d’ailleurs que si quelqu’un n’a pas la doctrine de Christ, il n’a ni le Père, ni le Fils ; alors, si quelqu’un venait vers nous, apportant avec lui cette hérésie qui nierait la doctrine de Christ, non seulement, nous ne le recevrons pas, mais nous éviterons même de lui dire saut ; en le faisant, on participerait à ces mauvaises œuvres (2 Jean 10-11).

L’appropriation des recommandations de 1 Jean permettrait de gravir l’escalier de 2 Jean pour entamer le processus de la prospérité intégrale.

Compréhension du thème :

Ce thème par ailleurs désigné par ‘‘Approche holistique ou globale’’ communément appelé ‘‘développement holistique’’.

Compréhension : Lorsqu’on parle de global ou intégral, plusieurs aspects se présentent :

  1. cadre de l'économie : le développement intégral (global) porte sur la santé et l'équilibre humain
  2. L'approche globale de la personne : on en parle lorsqu’il s'agit de l'homme, de sa santé, de sa thérapie.
  3. Les deux aspects précédents se résument dans le développement ou la prospérité de l’homme et tout l’homme

Le mécanisme :

La prospérité intégrale implique donc l’entrainement de l’homme dans un processus de croissance totale par la guérison des facteurs concernés pour leur valorisation. En effet, lorsque la combinaison de toutes les parties de l’homme concernées au progrès, sont soit malades, soit inadaptées ou handicapés juste par ignorance, paradigme, un réveil s’impose pour une mise à jour (update).

Il est nécessaire ici de rappeler que Dieu a créé l’homme dans la perfection totale, ainsi, l’homme dans sa composante possède tout ce qui lui est nécessaire pour remplir le but pour lequel il a été créé. Malheureusement, dès sa naissance, son environnement se dresse comme facteur souvent défavorable et modifie les données divines dans son intelligence. Cet aveuglement de son âme entraine systématiquement le manque de visibilité dans sa conscience et le contact avec le surnaturel (dans ce cas Dieu) devient impossible à cause du noir de sa vision spirituel. Il doit dans l’élan de son âme pour le progrès auquel il est voué, et aspire de tout temps, tâtonner, marchant dans et vers l’inconnu.

C’est pour résoudre le problématique de cette triste réalité que Jésus dans les ‘‘lois du Royaume’’ dit : « L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » (Mt 6.22-23). (à suivre)

Dr. André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article