POURQUOI LES HÉROS SONT-ILS TOMBES ? - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

POURQUOI LES HÉROS SONT-ILS TOMBES ?

22 Octobre 2014 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

POURQUOI LES HÉROS SONT-ILS TOMBES ?

2 Samuel 1.25-27

Introduction :

Une rétrospective avertie laisse voir sur le chemin de la foi chrétienne un nombre considérable de cadavres de très nombreux héros qui jonchent le parcours. Nous nous souviendront que 60.000 homme d’élite tirant l’épée sont sortis de l’Egypte pour Canaan, mais de toute l’église de Moise estimée a 2.500.000 personnes, seuls deux sont entrés a Canaan. Tout le reste est tombé sur le parcours de la foi à cause de diverses fautes autant collectives qu’individuelles. C’est alors que nous pouvons facilement appréhender la pensée exacte du texte suivant :

‘‘Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.

Mais la plupart d'entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu'ils périrent dans le désert. Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d'eux, selon qu'il est écrit: Le peuple s'assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir. Ne nous livrons point à l'impudicité, comme quelques-uns d'eux s'y livrèrent, de sorte qu'il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par les serpents. Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par l'exterminateur. Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber!’’ (1Cor 10.1-12)

Puisque nous sommes engagés aussi sur le même parcours, retenons que nous n’avons pas de nouveaux ennemis, mais les mêmes. Ils peuvent de temps a autre en fonction de notre appel, intimité avec le Seigneur ou autre particularité en nous résultant de la grâce de Dieu, adopter de stratégie différentes, mais retenons-le, ils utilisent les mêmes armes.

Aussi, comme le stipule si bien l’avertissement de 1 Corinthiens 10, ‘‘Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles’’.

Vaudrait-il encore la peine de dire que notre chute face à ces mêmes obstacles ne pourraient être considérée comme une ignorance ? Il est d’ailleurs écrit : ‘‘Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J'oublierai aussi tes enfants.’’

(Osée 4.6).

Puisse Dieu nous aider a tenir bon jusqu'à la fin de notre course comme l’Apôtre Paul.

Le cri de détresse :

Face a la disparition brutale de Saul et de Jonathan, David qui connaissait la stratégie, les stratèges, la capacité, l’efficacité et la compétence de ces deux héros dans le combat, n’a pu s’empêcher de composer une complainte dont la lecture est vraiment douloureuse.

Apres une victoire inédite contre les prophètes de Baal et d’Astarté au nombre de 850 (1 Rois 18.19) lors du défi du Mont Carmel, le Prophète Elie sous les menaces de Jézabel s’enfuit et sous le genêt, il demande la mort. Comment cela est-il possible d’un grand homme de Dieu hors pair qui seul dans l’histoire a fait stopper la pluie pendant trois ans et demi et faire descendre le feu du ciel plusieurs fois ?

Que dirons-nous de Jean Baptiste, née pour présenter Christ au monde, l’ayant fait avec célébrité qui dans sa prison, envoya encore demander a Christ si c’est lui qui devait venir ?

Que penserons-nous de Samson, né pour une cause précise, consacré et oint depuis le ventre maternel, mais qui fut séduit par une prostituée au point de finir sa mission avec les yeux crevés.

Au regard de tout ceci, le héros doit-il fixer les yeux sur ses exploits au mépris de la grâce de Dieu ?

Puisque Dieu est appelé Eternel des Armées, tout soldat de Christ se doit à tout moment comme l’Apôtre Paul de dire avec vérité : ‘‘Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi’’ (1Cor 15.10).

Que vise au juste l’adversaire ?

L’onction divine en nous fait la différence. C’est quand les Philistins ont appris l’onction de David qu’ils se sont levés. Dès que le monde des ténèbres sait que tu as un dépôt, il luttera contre toi jusqu'à ce qu’il y ait victoire ou défaite de leur cote ; mais nous avons en Christ, la capacité par la grâce divine et les moyens que sont la Parole de Dieu. A travers la Bible, il y a des héros qui sont tombé parce qu’ayant oublié les règles de combat.

De tout temps, le diable fait tout pour créer une faille afin de procéder à une attaque ciblée contre sa victime. Bien que l’intention et l’action divines soient absolument absentes de la tentation qui se trouve dans les épreuves, Dieu les envoie comme un remède, mais c’est l’homme seul qui en fait un poison (Jacques 1.14 ; Mt 6.13 ; 1Co 10.13).

Au-delà de la visée très subtile du malin à travers la tentation, la stratégie pour atteindre l’ultime but attendu par les puissances des ténèbres consiste à séduire le héros.

En effet, de la définition du mot Séduire, l’hébreux chânêph, traduit en français par séduire ressort dans son sens premier l’expression salir, spécialement dans la dimension morale autrement dit corrompre, polluer, profaner, dénaturer.

La compréhension va plus loin et s’applique à : suborner, duper, tromper, illusionner, berner, abuser, corrompre, acheter, éblouir, aveugler, égarer, perdre, fourvoyer, appâter, attirer, altérer, modifier, changer, gâter, pourrir, putréfier, endommager, détériorer, dégrader, flétrir, affaiblir, ébranler, fausser, trafiquer, truquer, maquiller, déformer, contrefaire, dénaturer, tronquer, mentir.

Le mécanisme de séduction est le suivant : le diable miroite une contre vérité dans l’esprit de l’homme et créé un doute pour semer la confusion. Dieu a-t-il réellement dit ? Le mot réellement n’est pas employé de manière hasardeuse, mais vise un but sérieux. Réellement introduit un doute dans la pensée de la femme. Entre l’incertitude et la vérité elle a l’embarras et alors un vide se crée dans son esprit. Le diable saisira alors l’occasion pour dire Dieu sait que. Cette contre vérité semblera si évidente que la femme croira sans hésitation, ayant été corrompu dans ses idées, pensée et entendement. De même que l’obéissance physique ne l’est en réalité qu’après l’avoir été en esprit, la chute n’intervient que lorsque la victime a été vaincue spirituellement. Manifestement, quand l’intelligence apprécie et adopte, la volonté ne peut que conduire le corps à l’exécution.

1-Ils ont tourné le dos au combat (Psaumes 78.9-11)

-Ils n’ont pas gardé la loi de la guerre.

-Le soldat est un homme de guerre et il n’y a pas de facilité sur les choses de Dieu, il faut le courage.

Il ne garda point les alliances de Dieu ; ils ne gardèrent point la loi de Dieu.

Le héros ne doit pas refuser de marcher selon la loi de Dieu.

Les guerres saintes sont les guerres de l’Eternel et il faut les stratégies divines pour combattre :

« L’Eternel dit à Moïse: Ecris cela dans le livre, pour que le souvenir s’en conserve, et déclare à Josué que j’effacerai la mémoire d’Amalek de dessous les cieux. Moïse bâtit un autel, et lui donna pour nom: l’Eternel ma bannière.

Il dit: Parce que la main a été levée sur le trône de l’Eternel, il y aura guerre de l’Eternel contre Amalek, de générations en générations (Ex 17.14-16)

David tomba très bas en péchant avec la femme de Urie le Hethien parce qu’il était chez lui au moment ou Israël était dans le champ de bataille.

2- Ils mirent en oubli les choses de Dieu

Chacun doit connaître ses origines. Connaître d’où je viens. Celui qui ne connaît pas ses origines est un homme instable. Comment est la doctrine fondamentale de ta foi ? Nous sommes nés pour servir Dieu et ne pas le faire équivaudrait a s’écarter du but de la création.

3- Ils avaient oubliés que l’appel, l’élection, la fidélité sont les critères de sélection divine (Jg 7.1-7)

L’auto proclamation des titres et fonctions deviennent des principes que Dieu ignore pourtant.

Plusieurs sont Apôtres ou autres par prophétie

4- Ils avaient oubliés la grâce de Dieu pour entamer les murmures (1 Cor 10.10)

Les murmures, les commérages, les préjugés, les fausses conceptions, les justifications sont le lot d’un grand nombre

5- Ils avaient abandonné le pouvoir de Dieu pour devenir idolâtres (1 Cor 10.7)

Lorsque la présence de Dieu quitte plusieurs hommes de Dieu comme ce fut le cas de Saul, au lieu de s’humilier pour revenir a l’Eternel, ils s’allient aux démons et sorciers pour s’acquérir une puissance (1Sam 28.5-8).

6- Ils étaient tombés dans l’impudicité (1 Cor 10.8)

Le signe de la fin tel que donné par le Seigneur Jésus Christ est plus d’actualité que jamais. L’immoralité sexuelle dans les églises locales est aussi accentuée que dans le milieu païen. Il y a les femmes de ministère, entendons concubine des Pasteurs ; à défaut de se masturber, les jeunes sœurs deviennent des lesbiennes et les jeunes frères en Christ se masturbent, qualifiant ces abominations de normales. Les divorces sont à la mode et nul ne s’en inquiète et l’abomination est installée en lieu saint.

7- Ils avaient négligé la miséricorde de Dieu pour tenter Dieu (1 Cor 10.9)

Le problème de pardon, de véritable foi en Dieu dans sa Parole, de compassion voire de l’amour mutuel est criarde car les scandales sont nombreux et toujours justifiés. La raison prévaut sur la justice de Dieu de telle sorte que même l’injustifiable devient justifiable et des doctrines sont crées au jour le jour pour soutenir voire légaliser les abominations.

8- Ils avaient été séduits par de gain sordide ou salaire d’égarement (Jude 11)

Des textes bibliques hors contextes sont cités pour dépouiller les biens des fideles. L’accent est plus mis sur la richesse spirituelle plus que la richesse spirituelle qui devait conditionner la croissance des biens matériels.

9- Ils s’étaient plongés dans la rébellion et la révolte contre les serviteurs de Dieu (Jude ; Nbre 16)

Voici les termes rebelles de leur propos : ‘‘C'en est assez ! car toute l'assemblée, tous sont saints, et l'Éternel est au milieu d'eux. Pourquoi vous élevez-vous au-dessus de l'assemblée de l'Éternel ?’’ (Nombres 16.3).

Cette déclaration parfois banale est une véritable rébellion contre Dieu. Jésus dit :

‘‘Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé’’ (Mt 10.40).

‘‘En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui reçoit celui que j'aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé’’ (Jean 13.20).

L’Apôtre Paul plus tard ira loin en disant : ‘‘Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur à le pouvoir de l'affermir’’ (Romains 14.4).

Se rebeller, juger, parler mal et monter des coups bas contre un serviteur de Dieu, celui là que Dieu connait et a choisi est simplement chercher sur soi la malédiction de Dieu.

10-Ils avaient oublié la voie de sanctification pour se plonger dans le manger et le boire (Jude 12)

L’illustration de 1Rois 13 est largement suffisante pour démontrer que Satan utilise toujours sa vieille stratégie du jardin d’Eden, a savoir le manger et le boire pour faire chuter les héros (Romains 14.17).

11-Ils avaient oublié la purification de leurs anciens péchés (2 Pierre 1.9)

Plusieurs frères et sœurs comprennent mal le sens de la grâce au point de vivre continuellement dans le péché parce que la grâce de Dieu est là. Par le baptême d’eau, le croyant apporte un témoignage extérieur à sa foi intérieure. Comment ne pas comprendre que le vieil homme est enterré et que le nouvel homme en Christ qui sort des eaux du baptême doit exprimer son identification à la vie victorieuse de la résurrection de Christ ? (Romains 6.1-16)

12-Ils étaient oisifs et stériles ayant rejeté la croissance spirituelle sont devenus aveugles (2 Pier 1.9)

La marche avec Christ doit obligatoirement obéir aux principes spirituels, lesquels consistent comme les enfants d’Israël dans le désert à suivre la nuée, symbole de la révélation divine par le Saint-Esprit pour avancer dans le programme de Dieu. Nombreux sont ceux qui croient être avec Dieu alors qu’ils ont été longtemps rejetés. Certains se sont avancés sans Dieu vers une destination étrangère pendant que d’autres sont restés loin voire très loin de Dieu. C’est a juste titre que Denis Mock a écrit : ‘‘l’Eglise est un organisme spirituel, conduit par des hommes spirituel, avec une parole spirituelle, utilisation des méthodes spirituelle pour une fin spirituelle’’ (Ministère de l'Eglise/ Administration/ Enseignement). Tout principe intellectuel ou humain pour diriger l’église conduira à l’introduction du feu étranger dans le service de Dieu. Nous devons retenir que les deux fils d’Aaron en moururent (Lévitique 10)

13-Ils se moquèrent des anciens oubliant que les stratégies de combat peuvent changer en leur défaveur

‘‘Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose!’’ (1Rois 20.11)

14. Ils ne portèrent pas de respect aux leaders et les jugèrent :

a) Attitude a adopter devant un leader en faute

- Bien que Dieu aie rejeté et que la royauté aie été selon Dieu, la conduite à son égard :

‘‘Samuel dit à Saül: Je ne retournerai point avec toi; car tu as rejeté la parole de l'Éternel, et l'Éternel te rejette, afin que tu ne sois plus roi sur Israël’’ (1Sam 15.26)

Le signe de rejet total de Saul est confirmé :

‘‘Et comme Samuel se tournait pour s'en aller, Saül le saisit par le pan de son manteau, qui se déchira. Samuel lui dit: L'Éternel déchire aujourd'hui de dessus toi la royauté d'Israël, et il la donne à un autre, qui est meilleur que toi’’ (1Sam 15.27-28).

La position irréversible de Dieu :

‘‘Celui qui est la force d'Israël ne ment point et ne se repent point, car il n'est pas un homme pour se repentir’’ (1Sam 15.29).

Attitude du Prophète Samuel a l’égard de Saul :

‘‘Saül dit encore: J'ai péché! Maintenant, je te prie, honore-moi en présence des anciens de mon peuple et en présence d'Israël; reviens avec moi, et je me prosternerai devant l'Éternel, ton Dieu. Samuel retourna et suivit Saül, et Saül se prosterna devant l'Éternel’’ (1Sam 15.30-31).

Samuel continue le service en préservant Saul et le peuple de l’interdit : (1 Sam 15.32-33)

Attitude de David, oint roi face à Saul : (1Sam 13.-14).

  • Saul est jaloux de David et cherche à le tuer, mais David se préserve du mal :(1Sam 18.7-9).
  • Saul tente de tuer David : (1Sam 18.10-12).
  • Saul utilise des stratégies pour tuer David, mais David resta l’intègre et Dieu l’élevait (1Sam 18.13-16,21).
  • La vie de Saul est livrée entre les mains de David, mais David refuse de porter main sur l’Oint de Dieu

(1Samuel 25.5-9 ; 1Sam 26.7-11).

  • Réaction de David face au roi oppresseur : (1Sam 26.18-25).
  • Réaction de David à la nouvelle de la mort de Saul : (2Sam 1.1-27)
  1. Un homme arrive auprès de David pour annoncer la mort de Saul et déclare être l’auteur de sa mort, juste pour chercher la faveur de David :

même que David mis a mort le menteur, ceux qui tuent par les paroles, les commérages, les complots sont spirituellement morts

  1. A la nouvelle de la mort de Saul, David déchire ses vêtements et jeûne jusqu’au soir réputation de David n’aurait pu être établie sans cette attitude négative de Saul à son endroit.
  2. David fait une complainte sur la mort de Saul et Jonathan

Avant de parler négativement de la mort d’un autre, savons-nous si la notre serait pire ?

Qu’aurais-tu fait si tu était David en entendant cette nouvelle ?

Puisse chacun relire attentivement les propos ci-après de David sur Saul et Jonathan pour saisir la profondeur de la pensée divine devant les situations ! Bien que Saul fut ennemi, David se contenta pas de la salir, le noircir, mais il reconnut ses valeur et en pleurait la perte. Il ne regarda pas avec empressement le trône royale qui était pourtant le sien, mais dans l’humilité, il se remettait ainsi a Dieu qui seul peut aider a mieux faire. De nos jours, on aurait non seulement jubilé, mais on aurait proclamé tout haut : Voila, je vous l’avais dit, Saul n’avait plus Dieu, c’était juste qu’il tombe devant l’ennemi. Puisse la lecture de ces propos nous servir désormais car Dieu ne se plait pas à voir la chute d’un géant :

(2Sam 1.21-27)

Chaque homme doit avoir un mentor (entendons ici un coach) : Paul avait Barnabas pour mentor ; Josué avait Moïse. La présence à nos côtés de telles personnes nous conduit à une espèce de formation interactive qui nous fonde sur des principes de transformation active et pratique à effet visible dont l’impact autour de nous n’a plus besoin d’autres expressions que ‘‘venez et voyez’’.

« Il s'appliqua à rechercher Dieu pendant la vie de Zacharie, qui avait l'intelligence des visions de Dieu; et dans le temps où il rechercha l'Éternel, Dieu le fit prospérer » (2 Chron 26.5)

CES OBSTACLES QUI CAUSENT LA CHUTE DES HÉROS

Attitude exemplaire de David :

Après la mort de Saul, David pouvait s’ériger immédiatement en roi car il avait été oint de manière officielle par Samuel et tout le peuple savait que Dieu était avec lui. Da manière prophétique, Dieu établit devant deux personnes la preuve irréfutable de l’onction royale sur David :

  1. Chez Eliab, grand frère de David :

Il nous souvient que dans 1Samuel 16, Dieu envoya le Prophète Samuel pour oindre le roi selon le cœur de Dieu dans la famille d’Isaï. Lorsque lui et les Anciens de Bethlehem y entrèrent, il se dit, en voyant

Éliab: Certainement, l'oint de l'Éternel est ici devant lui. Mais la réponse de Dieu fut sans équivoque :

‘‘Et l'Éternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur’’. Probablement, Eliab n’avait pas digéré cette déception car son droit d’ainesse qui lui conférait automatiquement le titre d’héritier se voyait ainsi ôté. Lorsque la prescience divine voulue que leur père envoya le jeune David recouvert de l’onction royale pour donner à manger a ses frères ainés en guerre. Mais voici la réaction d’Eliab : ‘‘Éliab, son frère aîné, qui l'avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Et il dit: Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu laissé ce peu de brebis dans le désert? Je connais ton orgueil et la malice de ton cœur. C'est pour voir la bataille que tu es descendu’’. La réponse très empreinte d’un sens bien élevé de leadership de David fut : ‘‘Qu'ai-je donc fait? ne puis-je pas parler ainsi?’’. Et ensuite il adopta à l’ endroit de son ainé qui méprisait la personnalité royale qu’il incarnait : ‘‘Et il se détourna de lui pour s'adresser à un autre, et fit les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois’’.

Par cette attitude, nous découvrons la maturité de David et un sens développé de leadership. La victoire de David sur Goliath devant Eliab qui comme les autres ont battu retraite devant Goliath attestera le choix de Dieu sur son oint David.

  1. Chez Saul, roi d’Israël :

Saul quant à lui sans le savoir avait procédé à une passation de commandement avec David lors de la guerre contre les Philistins. En effet, lorsque Goliath avait semé la terreur au point où tous les vaillants guerriers d’Israël avait fait volte face. Dieu suscita David. Lorsqu’il vint se présenter comme potentiel adversaire du Philistin, il s’était au préalable renseigné de la récompense donnée au vainqueur et voici ce qui était dit par le roi Saul : ‘‘Si quelqu'un le tue, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille, et il affranchira la maison de son père en Israël’’ (1Sam 17.25,38).

Dans ce texte il est des choses importantes :

-le roi le comblera de richesses

-il lui donnera sa fille

-il affranchira la maison de son père en Israël

  • Saül fit mettre ses vêtements à David : le vêtement du roi est l’emblème de la royauté.
  • il plaça sur sa tête un casque d'airain : Dans Esaïe 59.17, l’Éternel se coiffe du « casque du salut » pour défendre l’homme, c’est-à-dire que le salut de l’homme est l’acte qui « couronne » toute l’œuvre divine.
  • et le revêtit d'une cuirasse : la cuirasse protège la poitrine contre les balles et flèche qui peuvent atteindre le cœur.

Lui qui est le chef de l’armée de son peuple se dépouille de son armure et en revêt David qui systématiquement prend sa place. Apres donc la mort de Saul, David attend l’action de Dieu pour son intronisation physique par un processus normal (2Sam 2.4-7).

Dans une attitude de trahison de son chef d’armée, David agit avec intégrité (2Sam 2.27-39)

La troisième onction de David (2Sam 4.1-12).

Et puis vient enfin l’heure de l’élévation :

L’élévation a de tout temps été l’objet de tractation, de lutte, de coup bas, de toutes sortes de mauvaises pratiques et démarches, mais tout ce qui est de Dieu se fait dans la paix selon qu’il est écrit (Jacques 3.13-18).

C’est donc dans cet aspect paisible que David sera au vue de sa vie juste, sollicité par tout le peuple qui reconnaitra enfin ses actions même au temps du roi Saul. Ce qui est de Dieu, même si ca semble tarder, s’accomplira en son temps. David reçoit la troisième onction royale (2Sam 5.1-4).

Dr. André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article