L’INVINCIBILITÉ DE L'EGLISE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

L’INVINCIBILITÉ DE L'EGLISE

21 Février 2014 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

L’INVINCIBILITÉ DE L'EGLISE

L'invincibilité de l'Eglise

(Matt 16.18)

Introduction :

Mon désir, si je pouvais formuler un vœu, serait celui de voir tous comprendre à la traversée de l’an que l’Eglise de Jésus Christ dont nous sommes membres par grâce est invincible. Puissions-nous dans notre esprit, au-delà des circonstances physiques accepter par la foi cette réalité spirituelle, la confesser et agir afin de voir le plein triomphe de l’Eglise dans sa dimension prophétique.

En fait, l’invincibilité de l’Eglise telle que annoncée par Jésus Christ est-elle réelle ? Pourquoi tant de dérapages ici et là ? Pourquoi les échecs à gauche et à droite ? Pourquoi les dépressions, le désespoir, le découragement de ceux-là qui sont membres de l’église. Le vrai problème est non celui de Dieu, mais des membres de l’Eglise qui n’ont pas compris qu’est-ce que Jésus a dit, qui sont-ils devant les hommes, qui sont-ils aux yeux du monde, quels est leur responsabilité entant membre de l’Eglise, quelle est la mission de l’Eglise, voire son fonctionnement. Il est évident que l’homme qui porterait entre ses mains l’arme la plus puissante du monde, mais qui ne connait ni son fonctionnement ni comment la manier serait le plus vulnérable qui soit. Telle est l’état et le statut de plusieurs chrétiens. Dans les lignes qui suivent, nous nous pencherons sur la compréhension de ce que Jésus a dit par "Et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle" (Matt 16.18). S’il est dit que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre l’Eglise, c’est en rapport à sa mission et son autorité puisqu’elle a le pouvoir de lier et de délier. Dans ce cas, son institution, sa constitution et son instruction doivent avoir une signification et un impact profond dans cette déclaration du Seigneur Jésus. En fait quel est ce secret de l’invincibilité de l’Eglise ?

  • L’INSTITUTION DE L’EGLISE :

‘‘Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église’’ (Mat 16.18).

Jésus ici, institue l’Eglise en remplacement d’un ancien système dont le judaïsme était le garant depuis longtemps et qui n’avait jamais atteint le standard du culte agréable au Très Haut. Jésus voulais dire, je bâtirai mon Eglise (Assemblée : ekklesia) dont la structure et le fonctionnement répondront aux normes de Dieu, différemment de vos Assemblées (qahal) qui n’ont malgré ses multiples pratiques n’avaient jamais satisfait les principes de Dieu pour une adoration normale. Par l’institution de l’Eglise, Jésus apporte non une réforme, mais une refonte (correction) complète de l’ancien système basée sur la loi mosaïque. De la base de la loi de Moïse, Jésus passe à la grâce et la vérité : « car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus–Christ » (Jean 1.17). L’innovation supplémentaire que Jésus apporte est cette autorité qui est donnée à l’Eglise.

Pourquoi l'Eglise ?

Parce que :

  • Christ lui-même l'a instituée (Matt 16.18-19)
  • Le Saint-Esprit l'a constituée (Actes 2 et 1 Cor 12.13) "baptisés par un seul Esprit pour (lui) former un seul corps")
  • Les Apôtres étaient membres des églises locales (1 Pierre 5.1 ; Hébreux 10.25 : "n'abandonnez pas votre rassemblement"
  • C'est dans la volonté de Dieu et dans son plan : (Prov. 18.1 "Celui qui se tient à l'écart ne recherche que son désir". Dieu désire faire connaître sa sagesse à travers l'Eglise aux principautés et pouvoirs dans les lieux célestes (Eph 3.9).
  • Elle est la base du témoignage collectif et individuel face au monde (témoignage oral, attitude et vie (Matt 28.19-20 ; Actes 13.1-4; 17.17)
  • Chaque chrétien a besoin de l'église locale pour croître dans la foi au Christ et dans sa connaissance (Eph 4.11-15 ; 1 Thes 5.11-14 ; Col 3.16). L'Eglise, elle, a besoin de chaque chrétien qui apporte ses dons pour son édification collective.
  • Elle est appelée à être "le sel de la terre et la lumière du monde" (Matt 5.13-16)
  • LE POUVOIR DE L’EGLISE

Jésus ne partira pas en laissant son institution (l’Eglise) vide de sens. Il fera une déclaration inhabituelle en ces mots : « Jésus s’approcha et leur dit : Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre » (Mt 28.18). Dans un certain sens, Il a toujours eu pleine autorité. Mais là, Il parle en tant que Chef de la nouvelle création. Depuis sa mort et sa résurrection, Il a le pouvoir d’accorder la vie éternelle à tous ceux que Dieu lui a donnés (Jean 17.2). Comme Premier-né de toute la création, Il a toujours détenu l’autorité. Mais maintenant qu’Il a achevé l’œuvre de la rédemption, Il a autorité en tant que Premier-né d’entre les morts, « afin d’être en tout le premier » (Col 1.15, 18). L’expression tout pourvoir « exousia » qui tire son origine de exesti signifie habilité, privilège implique la force, la capacité, la compétence, la liberté de commander, de juger, de gouverner surnaturellement, gouvernant avec puissance, prenant contrôle en exerçant l’autorité. Autrement dit, l’exercice du pouvoir incluse la notion de manifester la puissance pour asseoir l’autorité du pouvoir qui a été reçu.

Ainsi, les portes du séjour des morts : littéralement « les portes de l’Hadès » (ou du « Schéol »). L’expression se trouve dans le cantique d’Ezéchias : « Je me disais : quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années ! » (Esaïe 38.10). L’image évoque une forteresse ou une prison où sont enfermés les morts, et dont les verrous résistent aux efforts des sauveteurs. Elle signifie que l’Église prend l’offensive et que son Chef va piller les possessions de Satan : « Comment quelqu’un pourrait–il entrer dans la maison d’un homme fort et s’emparer de ses biens sans avoir d’abord lié cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison » (Mt 12.29 ; 1Pierre 3.18-20).

Par ailleurs, "Et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle" (Matt 16.18). Le mot "porte" a le sens de protection et non pas de conquête. Une porte de maison sert à protéger ses habitants. En revanche, les portes d'une prison servent à empêcher les prisonniers de sortir. "Prévaloir" (katischuo) veut dire "maîtriser", "tenir emprisonné"-

  • "Jésus nous a libérés du pouvoir des ténèbres pour nous transporter dans le royaume de son Fils bien-aimé" (Col 1.13). Les portes de l'enfer n'y peuvent rien contre nous. Nous avons été emprisonnés par les ténèbres et nous avons été libérés par le Christ, en vertu de son œuvre rédemptrice.
  • "Les portes de l'enfer", c'est aussi Satan et sa cohorte se liguant contre l'Eglise de Christ. Ces "portes" ne pourront s'ouvrir pour détruire l'Ekklesia. Elle est protégée par le Seigneur et ses armées. Ce sont nos "ennemis à la porte" (Ps 127.5)
  • L'expression "Les portes du Hades" se réfère à la mort également (Job 17.16; Ps 9.13; Es 38.10). Jésus a "vaincu le monde" (Jean 16.33) et son prince, Satan, à la croix. Le texte dans Col 2.15 est instructif: "il a dépouillé les nations et les autorités et les a livrés publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix". Sans doute, l'apôtre faisait allusion au spectacle triomphant de l'armée Romaine traversant la capitale de l'empire. Il fallait voir ce cortège triomphant passant devant l'empereur et les sénateurs, ayant à sa tête le général vainqueur, suivi des prêtres portant de l'encens, des officiers, de l'armée traînant derrière elle les esclaves captifs. Et le peuple leur lançait des fleurs. Pour Paul, le Christ victorieux est aussi à la tête de son armée invincible. Satan a été vaincu de fait, et son Eglise reste invincible. Bien plus, la "bonne odeur de Christ" de l'Eglise monte vers le ciel constamment (2 Cor 2.14). Nous restons plus que vainqueurs dans notre "bon combat de la foi" (1 Tim 6.12), et les tribulations les plus diverses n'y prévaudront point contre nous (Rom 8.26-39). L'Eglise reste invincible dans cette lutte quotidienne acharnée (Eph 6.10-13). Elle est sous la puissante protection de Dieu.

Or, "le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous ses pieds" (Rom 16.20) pour la victoire de facto, finale (Apoc 19.11-20.6; 20.7-14) qui se déroulera en plusieurs étapes.

  • LA MISSION ET L'AUTORITE DIVINES DE L'EGLISE (Matt 18.19-20)

Une clef est le symbole de l'autorité. "Malheur à vous scribes, vous avez enlevé la clef de la connaissance et vous avez empêché d'entrer ceux qui le voulaient" (Luc 11.52).

  • Pierre, sur la base de sa propre confession du Christ révélée par le Père, peut, à son tour proclamer l'Evangile et ouvrir - avec les clefs reçues du Seigneur - le royaume des cieux. Il a ainsi ouvert le royaume aux juifs (Actes 2) aux Samaritains (Actes 8.14-17) et aux nations (Actes 10.44-48).
  • C'est Pierre. les apôtres et d'autres frères qui ont exercé cette autorité par la prédication de l'Evangile (Actes 2.14-36,37-41 ; 3.12-26 (Pierre) ; 4.5-22 (Pierre et Jean) ; 7.1-53 (Etienne) ; 8.14-17 Pierre et Jean) ; 8.26-40 (Philippe) ; 10.22-48 (Pierre); 11.19-21 (les chrétiens de Jérusalem dispersés par la persécution) ; 11.22-25 (Barnabas) ; 13-28 (Paul) ; 15.39 (Barnabas et Marc).
  • C'est aussi l'Eglise de Christ qui a cette mission divine d'apporter l'Evangile aux perdus. En annonçant l'Evangile, elle aide ainsi les âmes à passer des ténèbres à la merveilleuse lumière de Jésus-Christ. La phrase "tout ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans les cieux" (Matt 16.19) devrait être traduit littéralement "tout ce que tu lieras sur la terre, aura été lié dans le ciel. En suivant la volonté de Dieu dans l'obéissance à sa Parole, nous ne ferons que confirmer ce qui a déjà été fait dans le ciel. Ce passage est en quelque sorte l'explication de Matt 18.18 "tout ce que vous lierez…". Par notre attachement ferme au Christ et à sa Parole, nous recevons dans une certaine mesure le discernement de l'authenticité d'une conversion.

Il en est de même de la discipline "tout ce que vous délierez"…. de croyants tombés dans des péchés graves et qui doivent être sanctionnés de différentes manières:

  • Ananias et Saphira (Act 5) dont le jugement arriva par leur décès immédiat
  • l'inceste qui fut excommunié de l'église de Corinthe et livré à Satan pour la destruction da la chair (1 Cor 5.1-13)
  • celui qui méprise les avertissements (Tite 3.10-11) tombe sous coup de l'isolation et du jugement
  • les faux docteurs Hyménée et Alexandre qui furent livrés à Satan (1 Tim 1.20)

L'Eglise a reçu l'autorité d'exercer cette discipline (Mat 18.15-20; Tite 2.15). Mais cette discipline est toujours exercée dans l'espoir d'une restauration de la personne sous discipline (2 Cor 7.9). Ceci dit, gardons-nous de nous ériger en justiciers. Ce n'est que dans des cas graves et après avoir procédé selon Matt 18.15-20 qu'une telle discipline devra être exercée, et cela dans l'humiliation et la tristesse devant le Seigneur, qui lui seul connaît et sonde les cœurs. Nous pouvons faillir, nous tromper dans nos jugements. C'est toujours dans la crainte du Seigneur qu'il faut exercer une telle discipline.

Autres aspects de l'Eglise

  • 3 bases concernant l'Eglise:
  • L'institution de l'Eglise se situe dans Matthieu 16.13-20
  • La constitution de l'Eglise est réalisée historiquement à la Pentecôte, événement unique (Act 2)
  • L'instruction sur l'Eglise se trouve dans les Epîtres de Paul
  • Absolus et non-absolus concernant l'Eglise

Les absolus sont au dessus de toute culture et se dégagent dans la Parole

  • Fonctions: (anciens, diacres, ministères, "déclarer", "parler", "proclamer", "prêcher", "témoigner", baptiser, enseigner, encourager, exhorter, fortifier, consoler, édifier, etc.) Ces fonctions sont permanentes
  • Principes: Ils sont permanents (se réunir en assemblée, prier, prendre le repas du Seigneur)
  • Organisme: Il englobe tous les chrétiens authentiques et tire sa vie de Christ (le Corps de Christ)
  • La Vérité: C'est d'abord une Personne, puis, la Parole incarne ce qu'elle a dit. (Dieu, Jésus-Christ, la Parole; Jean 14. 6-7; 17.17)
  • Le message: La Bonne Nouvelle est un absolu divin et non négociable (l'Evangile, la Parole)

Les non-absolus varient selon les siècles, les cultures et sont toujours soumis en premier lieu aux Ecritures

  • Formes: Elles varient selon les siècles, les cultures (comment l'église se réunit)
  • Exemples et modèles: Nous avons de multiples formes et modèles qui constituent tous un ensemble complémentaire (selon chaque culture, l'Eglise se réunit sous diverses formes)
  • Organisation: L'Eglise peut comporter diverses structures qui peuvent varier d'une communauté à l'autre. (diverses structures administratives)
  • Tradition: Elle est toujours soumise à la Vérité de la Parole et tout se mesure selon les Ecritures. Une tradition naît en général d'une confession de foi et est en danger de s'éloigner au fil des années de la vérité. Il faut toujours l'examiner et la mettre en accord avec les Ecritures (Act 17.16)
  • Méthodes: Les méthodes peuvent différer les unes des autres selon les cultures pour apporter l'Evangile, témoigner, prêcher, instruire.
  • Les 4 piliers de l'Eglise selon Actes 2.42

La persévérance dans

  1. l'enseignement des apôtres

L'instruction biblique est à la base du reste. Les disciples étaient enseignés par le Seigneur et toutes les instructions nécessaires à la vie de l'Eglise ont été transmises aux apôtres (1 Jean 4.6;

  1. la communion fraternelle

Elle touche toute la vie de l'Eglise. Toutes les Epîtres mettent l'accent sur le partage, la communion fraternelle qui englobe l'amour fraternel, l'édification, l'encouragement, l'avertissement, l'exhortation et le soutien mutuels.

  1. la fraction du pain

Elle est le point central des rencontres: le sacerdoce universel des croyants y est exercé. Le mémorial de la mort de Christ et de sa résurrection prend la principale place au jour du Seigneur (le premier jour de la semaine (Act 20.7). On se réunit en premier lieu pour adorer Dieu et pour célébrer la mort du Seigneur (1 Cor 11.23-33; Act 20.7).

  1. la prière

Elle reste la respiration divine de l'individu, de la famille, de l'Eglise (Matt 18.19-201 Tim 2.1-8) Il y a diverses formes de prières (requêtes, prières, intercessions, actions de grâces)

  • Le sacerdoce universel des croyants

Luther rédigea en 1520 un pamphlet polémique "à la noblesse allemande" contre le concept romain sur le ministère sacerdotal. C'est de là que provient cette expression "sacerdoce universel des croyants". Elle est correcte et devrait être appliquée dans l'Eglise.

Texte d'appui: 1 Pi 2.4-9

  • Chaque croyant une "pierre vivante" pour s'approcher directement de Dieu (2 Pi 1.4)
  • Nous formons tous "la maison spirituelle"
  • Nous avons tous part au "saint sacerdoce" (Ex 19.6)
  • Nous offrons tous des "victimes spirituelles" que sont les prières, les louanges, les actions de grâces (Ps 50.14,23; 107.22; 141.2; Héb 13.15-16)
  • Nous devons tous annoncer les "vertus du Seigneur" (1 Pi 2. 9)

Ce sacerdoce consiste en

  • des louanges à Dieu (ministère de l'adoration)
  • de l'évangélisation du monde, le témoignage face aux non-croyants (ministère de la parole)
  • de l'édification de l'Eglise (ministères de la Parole)
  • de l'intercession pour les croyants et pour le monde (ministère de la prière)

En quoi se résume ce sacerdoce universel de tous les croyants ?

  1. Consécration à Dieu (Rom 11.1-2). Toute notre vie lui appartient. Nous nous offrons d'abord nous-mêmes à Lui (2 Cor 8.5) et nous nous gardons des souillures du monde à l'instar des sacrificateurs de l'ancienne alliance (Lév 10.8-9; 21.7)
  1. Sacrifices de louanges. Nous avons un libre accès (Heb 10.20 alors que dans l'ancienne alliance seuls les sacrificateurs y avaient accès). Nous offrons ces louanges à Dieu (1 Pi 2.4-9; Apoc 1.6; 5.8; 8.3). Rendez toujours grâces pour tout à Dieu le Père au nom de notre Seigneur Jésus-Christ (Eph 5.20)
  2. Intercession (1 Tim 2.1). Dans l'ancienne alliance, le souverain sacrificateur portait les noms des 12 tribus sur son cœur (Ex 28.9,29; 39.6-7)
  3. Témoignage en vie et en paroles (Act 1.8. Nous sommes porteurs de paroles de vie (Phil 2.15-16).
  4. Edification mutuelle. Instruisez-vous mutuellement (Col 3.16). Les sacrificateurs enseignaient au peuple la loi de l'Eternel (2 Chron 15.3; Néh 8.13-18; Mich 3.11). Exhortez-vous mutuellement (Col 3.16; 1 Thes 5.11). Portez les fardeaux les uns des autres (Gal 6.2). Entretenez-vous par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels; chantez et célébrez le Seigneur de tout votre cœur (Eph 5.19). Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Christ (Eph 5.21). Ayez soins les uns des autres (1 Cor 12.24-25).
  5. Miséricorde, bienfaisance, libéralité (Héb 13.16; Phil 4.18; 2 Cor 9.11-14)

Conclusion du sacerdoce universel de tous les croyants

  • Le sacerdoce universel concerne tous les croyants. Tous appelés à se consacrer à Dieu, à l'adorer et le louer, à témoigner, à intercéder, à s'édifier mutuellement et à exercer miséricorde et compassion.
  • Le ministère universel concerne les services divers de chacun. Cela est l'équivalent de l'équipement du sacrificateur dans l'ancienne alliance. Chacun exerce son don et son ministère spécifique selon 1 Co3 12.7 et 1 Pi 4.10-11.
  • Il y a donc une responsabilité collective de la vie de l'Eglise dans tous les aspects de la vie. En voici quelques exemples:
  • tous prennent position contre ceux qui divisent l'église (Rom 16.17)
  • tous sont responsables d'exercer la discipline contre l'immoralité (1 Cor 5.2)
  • tous sont responsables en cas d'un procès public d'un frère contre un autre (1 Cor 6.5)
  • tous sont responsables en cas de désordre à l'occasion du repas du Seigneur (1 Cor 11.17)
  • tous sont appelés à redresser tel frère repris en faute (Gal 6.1)
  • tous doivent avertir ceux qui vivent dans le désordre et en cas d'insoumission aux Ecritures de s'éloigner d'un tel frère (1 Thes 5.14)
  • Les points suivants concernent tous, sans exception:
  • Instruction, exhortation et vigilance (Col 3.16; 1 Thes 3.11; Héb 10.24-25)
  • L'organisation (1 Cor 11.33-34; 14.39-40; 16.22)
  • La discipline (Rom 16.17; 1 Cor 5.3-5;11; 6.1-6; 16.22; Gal 6.1; 2 Thes 2.14)
  • La croissance spirituelle en Christ (Rom 15.14; 1 Co3 14.31; Eph 4.15; Phil 2.4; Col 3.16; 1 Thes 5.11)

La Mission de l'Eglise selon Matthieu 18.18-20

  • Les 4 "tout" dans ce texte
  • L'omnipotence du Seigneur: "tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre"
  • Son ordre concernant notre témoignage: "Allez, faites des toutes les nations des disciples"
  • Son ordre concernant notre instruction: "Baptisez-les (les disciples) au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit"
  • Sa présence permanente en nous et au milieu de nous: "Voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde"
  • L'Eglise et les Actes

Les Actes donnent l'historique de l'Eglise primitive. Ce n'est pas toujours normatif, surtout dans les événements divers. Nous n'y trouvons en conséquence pas de prescriptions comme dans les Epîtres, surtout celles de Paul. Voici les étapes historiques principales qui ne se répéteront pas, à l'instar de celles de l'ancienne alliance:

  • La Promesse d'envoyer le Saint-Esprit pour former l'Eglise et faire des disciples les témoins puissants (Act 1.8)
  • La naissance de l'Eglise par la descente du Saint-Esprit pour former l'Eglise à la Pentecôte (Act 2)
  • L'Evangile apporté aux Juifs (à Jérusalem): l'Eglise de Jérusalem (Act 1 - 7)
  • L'Evangile apporté aux Samaritains (Act 8)
  • L'Evangile apporté aux nations (12 - 28)
  • Les 2 impératifs de l'Eglise selon Matthieu 28.18-20
  1. Evangélisation: "Faites disciples"

Quelques principes bibliques pour l'évangélisation:

  • La puissance de l'amour (Jean 13.34) maintenir les relations dynamiques dans l'Eglise (Rom 13.8; 1 Thes 3.12; 2 Thes 1.3; 1 Pi 1.22; 1 Jean 3.11,23; 4.11-12,21; 2 Jean 5)
  • La puissance de l'unité (Jean 17.21,23) "UN" (1 Cor 12.13; Eph 4.3 ("unité de l'Esprit) Eph 4.13 ("unité de la foi"); "d'un seul cœur" (Act 1.14; 2,1,46 ; 4.24; 5.12; 8.6; 12.20; 15.25; Rom 15.16)
  • La puissance de la communication comme témoignage: "parler" (Act 4.31), "évangéliser" (5.42); "enseigner" (4.2; le peuple 5.25,28); "proclamer" (8.5-6); "témoigner" (1.8) "dialoguer" (17.2-3)
  • La puissance d'une vie exemplaire: Act 2.42-47; Rom 13.9; 2 Cor 3.2; Col 4.3-6; 1 Thes 4.11-12; 1 Tim 6.1; 1 Pi 2.12,18; 3.2-7.10,15

Quelques impératifs pour l'évangélisation:

  • Chaque église locale doit manifester l'amour, l'unité, une règle de vie chrétienne dans tous les domaines,
  • Chaque chrétien doit être un témoin par l'amour fraternel (Jean 13.34, par l'amour du prochain (Rom 13.9, par une attitude correcte (1 Pi 2.12; 1 Cor 6.1) par l'humilité (1 Pi 2.18) et par un témoignage correct (1 Pi 3.15)
  • Un des objectifs importants doit être l'intégration rapide des nouveaux croyants dans l'Eglise (Prov. 18.1). L'individualisme-. produit partiel de l'opulence a trop marqué l'Occident, et nous devons veiller à une intégration saine et équilibrée des croyants dans l'Église. L'accueil chaleureux, la communion fraternelle, le partage, sont primordiaux.
  • Gagner des familles est un objectif important. Exemples dans les Actes et le reste du N.T.: Zachée (Luc 19.9; Lydia (16.15), le geôlier (16.31-34), Corneille (Act 10) Crispus (18.8); 1 Cor 1.16; Onésiphore (2 Tim 1.16) Philémon 1). La famille crée un impact. Les parents ont le devoir d'enseigner ou d'instruire les enfants dans la crainte de Dieu (Deut 6.7; Jos 24.15; Proverbes).
  • Développons le discernement et l'encouragement de ceux qui ont un appel pour la mission extérieure
  • Cherchons constamment de nouveaux chemins pour atteindre les non-croyants.
  1. Instruction: "Enseignez-les"

L'édification de l'Eglise est le second impératif de l'Eglise.

Développement des 3 vertus

1 Cor 13.13: la foi, l'espérance et l'amour : Eph 1.15-18; Col 1-3-4; 1 Thes 1.2-3; 2 Thes 1.3-4; 1 Tim 1.5; 1 Pi 1.20-22; Héb 10.22-24. Ces 3 vertus poursuivies nous mènent à la maturité spirituelle

  • La foi: Eph 1.5 (en Jésus-Christ); 1 Thes 1.3; 5.8 (œuvre de la foi); 2 Thes 1.3 (foi élargie); 1 Tim 1.5 (foi sans hypocrisie), 1.19 (garder la foi (l'ensemble des Ecritures; de la doctrine biblique); Phim 5 (envers Jésus et pour tous les saints) Héb 10.22; Heb. 1.1 (assurance des choses qu'on espère); 1 Pi 1.25 (en Dieu)
  • L'espérance : Eph 1.18; Col 1.5 ; 1Thes 1.3; 5.8; 1 Tim 1.1; 4.10; 6.17; Tite 1.2; 2.13; Héb 10.23; 1 Pi 1.3,25.
  • L'amour : 1Cor 13.4-9; Eph 414-16; Phil 1.9-10; 1Jean 3.11,23 ; 4.7,11 ; Col 3.12-14
Quelques principes pour l'édification de l'Eglise
  • La Parole inspirée, inerrante, base et priorité absolue: "faites disciples… les enseignant" (Matt 28.19-20); persévérer dans l'enseignement des apôtres (Act 2.42) apporter "le pur lait de la Parole pour croître quant au salut" (1 Pi 2.2). Le mot "didasko" est employé env. 100 fois dans le NT. Dans les Actes, la moitié de ce terme est employée par rapport aux chrétiens et l'autre moitié par rapport aux non-chrétiens.
  • Le relations: avec Dieu d'abord (verticalement), et avec les autres frères (horizontalement): "Que vous ayez communion avec nous, car notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ (1 Jean 1.3). C'est la "koinonia" la communion fraternelle", le partage. Cela implique
  • La prière collective: Act 1.14 (les 120 croyants ensemble, "priaient continuellement"); Act 2.42 (persévérer dans la prière); Rom 12.12; Col 4.2 (exhortation à la prière); Eph 6.18; 1 Thes 5.17 (tout le temps, sans cesse); Phil 4.6 (exposer tout à Dieu); 1 Tim 2.1-8 (supplications, prières, intercessions, actions de grâces). Tout cela se passe dans le contexte de la communauté locale. Prier "les uns pour les autres" (1 Thes 4.14-18; Jacques 5.13-16; 1 Pi 4.7-10; Act 12.12). Prier ensemble pour la proclamation de l'Evangile (Act 4.23-31). Rendre grâces ensemble (Eph 5.20; Phil 4.6; Col 4.2; 1 Thes 5.17-18). Paul demande à l'église de prier pour lui (Eph 6.19; 2 Thes 3.1). Paul prie pour les églises (Rom 1.8; Eph 1.16; 3.14; Phil 1.9-10)
  • Le chant collectif: L'A.T. est rempli d'exemples. Jésus et les disciples chantaient des Psaumes (Marc 14.26). C'est un moyen d'instruction, d'exhortation, d'avertissement, de témoignage (Eph 5.19; Col 3.16). "hymne" est une composition poétique non inspiré, un psaume de louange en quelque sorte. La raison de nos chants: expression de notre attitude envers Dieu et les autres.
  • L'offrande collective: c'est une qualité de vie relationnelle qui est un témoignage face au monde. Gal 6.10 (pratiquer le bien envers tous, spécialement envers les frères en la foi); Act 2.44-45 (partager les produits des biens selon les besoins); Rom 12.13 (Subvenir aux besoins des saints, exercer l'hospitalité): 1 Cor 16.1-4 (les offrandes réunies chaque premier jour de la semaine à l'église locale pour l'œuvre de Dieu); 2 Cor 8.3-4 (donner de plein gré selon nos possibilités) 2 Cor 9.6-15 (la libéralité selon nos possibilités, car Dieu récompensera notre libéralité provenant du cœur); Phil 1.5 (prendre part (koinonia) à l'Evangile par ses biens)1 Thes 5.15 (rechercher toujours le bien, soit entre vous soit envers tous). " Corinthiens 8 - 9 nous montrent un christianisme relationnel, qui aura sa répercussion même dans le monde.
  • Le repas collectif: Selon Act 20.7, nous pouvons déduire que l'Eglise primitive se réunissait le "premier jour de la semaine" (dimanche) pour "rompre le pain". L'institution de la Cène avait été faite par le Seigneur: Matt 26.26-28 "prenez, mangez, ceci est mon corps… Buvez en tous, ceci est mon sang". Selon Act 2.42, l'église persévérait aussi "dans la fraction du pain". On prenait le repas du Seigneur même plusieurs fois par semaine dans les maisons (Act 2.46-47).

Ce mémorial est décrit dans 1 Cor 11.28-34 et constitue la principale partie du rassemblement. La Cène est donc un repas que l'on prend en mémoire du Sauveur mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification.

Il semble avoir été lié à des repas de communion dans l'église de Corinthe (1 Cor 11.20-22). "Faites tout pour la gloire de Dieu, soit que vous mangiez, soit que vous buviez" (1 Cor 10.31).

Quelques impératifs pour l'édification de l'Eglise

  • La priorité de l'édification à l'église locale

Eph. 4.11-13. La "koinonia" (communion, partage, participation) dynamique

  1. l'Eglise, corps de Christ, composée de croyants, des personnes régénérées de l'Esprit
  2. l'Eglise doit se réunir régulièrement
  3. l'Eglise doit avoir des conducteurs qualifiés (1 Tim 3)
  4. l'Eglise exercice une discipline sous diverses formes envers ceux qui violent les principes bibliques sur la vie chrétienne
  5. L'Eglise maintient les grands axes bibliques, le baptême d'eau, l'enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain, la prière
  • La connaissance de base des Ecritures doit être prodiguée aux croyants

Paul passe une année à Antioche (Act 11.25)

Paul et Barnabas passent à Lystre, Icône, Antioche pour "affermir l'âme des disciples, les exhorter à demeurer dans la foi" (Act 14.22)

Paul passe une année et demie à Corinthe "à enseigner parmi eux la parole de Dieu" (Act 18.11) en "se consacrant entièrement à la parole" (11.5)

Paul passe trois ans à Ephèse (Act 19). "Pendant deux ans, il prit les disciples à part et eut des entretiens chaque jour dans l'école de Tyrannus" (v. 9-10). En Act 20.31, il rappelle les anciens d'Ephèse que "pendant 3 ans, il n'a cessé nuit et jour d'avertir chacun des disciples".

Depuis Athènes, il envoie Timothée à l'église locale de Thessalonique "afin de les affermir et de les exhorter dans l'intérêt de leur foi pour que personne ne soit ébranlé dans les tribulations présente" (1 Thes 3.2)

Paul dans sa 1ère lettre au Corinthiens écrit à cette église que Timothée leur "rappellera mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les églises" (4.17)

Paul exhorte Tite, son collaborateur à "dire ce qui est conforme à la saine doctrine" aux églises de Crète (Tite 2.1; 1.5).

Pierre exhorte les "élus qui sont des étrangers dans la dispersion au Pont, en Galatie, et Cappadoce, en Asie et en Bithynie" (1 Pi 1.1) de "désirer comme des enfants nouveaux nés le lait non frelaté de la parole, afin que par lui vous croissiez pour le salut" (2.2-3).

  • La connaissance des Ecritures doit être menée en profondeur

Nécessité de faire connaître Dieu, la Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, ses attributs, ses voies

Transmettre une connaissance compréhensible des messages de Dieu à l'homme

L'épître aux Ephésiens a comme but d'amener cette église au delà d'une simple connaissance, à passer de l'état d'enfance à celui de d'état d'homme fait. Paul prie qu'ils soient remplis "d'un esprit de sagesse" et "que leur cœur soit illuminé" (1.16-19) et qu'ils "soient fortifiés dans l'homme intérieur" (3.14-19) en progressant dans la foi et dans l'amour de Dieu. C'est plus qu'une connaissance intellectuelle ou superficielle.

Il faut un équilibre entre la connaissance de la Parole de Dieu, notre relation avec Dieu et les frères et notre témoignage face aux non-croyants, ce qui se résume à: connaissance - communion - communication. Aucun de ces 3 aspects ne doit être négligé

  • L'Equipement des croyants en vue du service dans l'église

Eph 4.11-12, 15-16; 1 Pi 4. Le corps de Christ est un organisme vivant, dont la sève est la vie de l'Esprit.

  • Développement de la qualité d'une vie de famille

Eph 5.24-33 nous exhortent à une qualité de vie relationnelle entre mari et femme; et Eph 6. 1-4 entre parents et enfants. Des familles fortes constituent des églises fortes (Deut 6.6-9)

Deut 8.18 nous exhorte de garder l'humilité en cas de succès dans nos entreprises permis par Dieu: Nous avons un mauvais exemple en Israël: "une autre génération qui ne connaissait pas l'Eternel ni l’œuvre qu'il avait accomplie pour l'Eternel" (Juges 2.10)

Si les époux ne font pas l'expérience de la vraie communion (koinonia), communication, et partage entre eux, ils ne pourront pas non plus la faire dans l'Eglise. "Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché" (1 Jean 1.7).

  • Développement dans l'église du 21e siècle des formes et structures adéquate

Les absolus de la Parole restent: les principes, bases, fonctions permanents.

Attention, ne suivons ni formes, ni traditions ni structures humaines comme des absolus, ou comme une théologie. La Parole reste notre seule norme de foi et de vie.

développement normal d'une église locale

La réflexion qui suit a été tirée du livre Le Développement de l'Eglise de Christian Schwarz (éditions Empreinte Temps Présent, 1996). L'auteur fait une approche originale en opposant la tendance d'une méthode technocratique aux principes d'une croissance naturelle. Nous exposons simplement les 8 critères de qualité relevés par l'auteur suite à son l'analyse de centaines d'églises de différentes tailles.

8 Critères de qualité

Selon notre propre expérience, ces critères s'avèrent pertinents et trouvent leur appui dans les Ecritures. Ils confirment entièrement notre exposé qui précède ces principes bibliques.

  1. Des responsabilités déléguées

Il est important de ne pas confondre les projets avec les personnes. Chaque église doit d'abord composer avec les frères et sœurs que le Seigneur y a placés. 1 Cor 12 est un exemple comment une église locale devrait fonctionner. Un corps a plusieurs membres dont chacun a sa fonction spécifique. Il est indispensable que les conducteurs de l'église locale découvrent les divers dons des membres et les aident à les développer. Il faut donc former, soutenir, motiver et accompagner les membres avec cet objectif en vue. Ensuite, il faut les responsabiliser pour leur(s) tâche(s) déléguée(s). C'est un travail en équipe qui est délégué par les conducteurs qui veillent à ce qu'il soit bien exécuté. Les conducteurs doivent apprendre à déléguer les tâches dans l'église. Cela fait partie du ministère d'un conducteur.

  1. Des ministères selon les dons

Les passages de Rom 12.3-8; 1 Cor 12 - 14; Eph 4.7-16 et 1 Pi 4.7-11 sont clairs à ce sujet. Dieu a accordé au moins un don à chacun. Les anciens doivent aider à discerner ces dons chez les membres du corps de Christ local. Nos engagements dans l'église devraient correspondre à nos divers dons. Une enquête menée, écrit Christian Schwarz, a révélé que 80 % des frères et sœurs ignorent leur(s) don(s). Une ignorance à ce sujet peut "tuer" une église. Nous vous renvoyons également aux quelques lignes que nous avons consacrées au "sacerdoce universel des croyants" dans cette étude. L'adoration, les prières, les chants, la libéralité, le témoignage, par exemple, sont exercés par tous. En revanche, il y a ceux qui ont des dons divers d'évangélistes, d'enseignants, de direction, de miséricorde, etc. Le discernement pour découvrir les dons est une tâche importante pour les anciens, et la formation à exercer ces divers ministères l'est également. On ne peut jamais recevoir assez de formation biblique. Notre éducation biblique est d'ailleurs continue jusqu'à notre dernier souffle. Nous n'avons jamais fini d'apprendre à marcher dignement de l'appel de notre Seigneur Jésus-Christ. Tous nos ministères servent à l'édification de toute l'église (1 Cor 4.12)

  1. Une spiritualité enthousiaste

Cela n'a aucun rapport avec une exaltation malsaine. L'enthousiasme, le dynamisme, la joie, se communiquent. Cela est bien plus qu'assister simplement aux rencontres d'église, ou adhérer à une confession de foi aussi biblique qu'elle soit. Jésus nous a donné la "vie éternelle en abondance" (Jean 10.10). "Nous avons tout pleinement en Christ" (Col 2.10). Cela "déteint" sur les autres. Une foi authentique, une vie de prière, une consécration réelle au Seigneur, vécues de paire avec l'orthodoxie de la doctrine biblique confèrent au chrétien cette spiritualité enthousiaste. Si l'église possède cette qualité en ces membres, d'autres viendront se joindre à elle.

  1. Des structures efficaces

Souvent, la tradition exerce une influence négative sur la croissance de l'église. Ce n'est pas parce que l'on a toujours fait ainsi dans notre église que l'on ne puisse pas revoir les structures pour les adapter aux temps et aux circonstances actuels dans un monde en pleine mutation. D'autre part, de constantes restructurations et remaniements peuvent aussi être destructeurs pour une église. Il faut une structure en harmonie avec la vie. N'ayons donc pas peur de réfléchir sur nos structures internes de l'église locale. Nous avons reçu la grâce et les capacités de créer, former et structurer une église dans son organisation interne, restons donc toujours attachés aux principes bibliques qui sont permanents.

  1. Des cultes édifiants

Comme l'église est "une habitation de Dieu en Esprit" (Eph 2.22), nos cultes devraient être célébrés dans la présence de Dieu. Les éléments de l'adoration, de la fraction du pain, de l'enseignement et de l'exhortation bibliques devraient être présents au culte. Quand l'Esprit est à l'œuvre il influence le culte et son déroulement. Cela ne signifie nullement que les choses doivent se passer dans le désordre et la confusion. Dieu est un Dieu d'ordre et de paix (1 Cor 14.33). Les messages bien préparés sous le regard de Dieu servent à nous instruire, nous exhorter, nous encourager, nous édifier et nous corriger. C'est aussi au culte que nous éprouvons de la joie et vivons la communion avec nos frères et sœurs. Nous partageons ce que nous avons vécu pendant la semaine: joie, peine, témoignages, etc., et nous nous édifions mutuellement dans notre foi.

  1. Des groupes de maison

Il est toujours avantageux de former de petits groupes de maison pour l'étude de la Parole et son application pour la vie quotidienne. Cela peut s'effectuer de différentes façons. On peut procéder par thème, par livre de la Bible, par formation plus complète à différents niveaux.

  1. Une évangélisation adaptée

Sachons qu'il n'y a aucune méthode idéale qui garantisse un "succès". Chaque chrétien témoigne déjà du Seigneur. Mais tous ne sont pas évangélistes. L'église locale doit s'adapter aux problèmes et besoins de nos contemporains non-chrétiens. Il faut examiner les courants modernes, la situation de notre entourage et dresser ensemble un plan des besoins et des possibilités pour atteindre les gens de notre ville. L'Evangile se partage. Faisons-nous donc des amis. Invitons-les, partageons avec eux les problèmes de la vie, et n'ayons pas peur de leur parler aussi de notre propre fragilité face aux épreuves de la vie, mais avec la différence que nous trouvons toujours refuge en un grand Dieu et Christ, et que nous avons une espérance fabuleuse au delà de la vie présente.

  1. Des relations amicales

Soignons aussi les rencontres en dehors des réunions. L'hospitalité est un point très important. L'amour fraternel manifesté dans la vie quotidienne fait des miracles. Cela peut s'extérioriser pas une aide concrète dans les domaines les plus divers de la vie, par une visite aux malades, un repas, un échange en discussion, la lecture de la Parole et la prière, etc. L'amour de Christ devrait imprégner toutes nos activités quotidiennes.

Conclusion :

Nous arrivons à la fin de notre étude sur l'Eglise selon le Nouveau Testament. Repassons ces choses dans nos cœurs et attelons-nous à changer ce qu'il y a à changer, à consolider ce qui est à consolider, et à établir ce qui reste à établir. Restons fermement attachés à la Parole. Dieu bénira et ajoutera à l'église ceux qui doivent être sauvés (Actes 2.47)

Dieu bénisse toute votre chère Communauté et vous enrichisse en Christ, le Chef de l'Eglise, notre bien-aimé Seigneur et Sauveur qui revient bientôt enlever son Eglise pour l'introduire dans la gloire. "Maranatha!

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous" (1 Cor 16.22-23).

Dr André CHOUBEU

Partager cet article

Commenter cet article

celine piche 23/02/2014 05:56

Vraiment fort apprécié cette enseignement complet sur l'Eglise de Christ ! ..... Les portes du séjour des morts ne prévaudraient point ect ...Jésus disait donc aux disciples que sa morts ne l'empêcherait pas de bâtir son Église ....Un peu plus loin Mtt 16 v21 parle de sa mort ,,,Il prévoyait donc sa mort et sa victoire par la résurrection ....Amen ! Merci mille x André Choubeu !

Dr. CHOUBEU 28/02/2014 22:34

Cher Prosper, la Parole de Dieu est certaine. Accrochons nous à ses déclarations et sa puissance se manifestera en nous

Dr. CHOUBEU 28/02/2014 22:31

Que l’Éternel te bénisse chère Céline. Sois toujours comblée

prosper katty 23/02/2014 19:50

je vous remercie infiniment pour la profondeur des revélations que vous me faites à travers vos
enseignements. c'est pourquoi en christ nous sommes plus que vainqueurs.Christ de par sa mort et sa résurrection a reçu tout pouvoir . Le diable est vaincu.Les valeurs , principes du royaume doivent nous permettre de bâtir le royaume de Dieu-merci

Dr. CHOUBEU 23/02/2014 06:32

Sois puissamment bénie chère Céline et que la grâce divine te comble.