LE MINISTÈRE DE L’APÔTRE - Le blog de Dr André CHOUBEU
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dr André CHOUBEU

LE MINISTÈRE DE L’APÔTRE

4 Janvier 2014 , Rédigé par Dr André CHOUBEU Publié dans #Enseignements

LE MINISTÈRE DE L’APÔTRE

LE MINISTÈRE DE L’APÔTRE

1 Corinthiens 12.28 : ‘‘Et Dieu a établi dans l’Eglise premièrement des Apôtres, deuxièmement des Prophètes, troisièmement des docteurs; ensuite il y a le don des miracles, puis les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses sortes de langues’’.

Ephésiens 4.11 : ‘‘C’est lui qui a donné les uns comme Apôtres, les autres comme Prophètes, les autres comme Évangélistes, les autres comme Pasteurs et docteurs…’

Définition

Origine du Mot “Apôtre” : Le mot Grec “apostolos” veut dire celui qui est envoyé. Le mot “apostolos” était utilisé dans le monde Grec classique en référence à un émissaire ou ambassadeur. Il était utilisé pour une flotte de bateaux qui était envoyée avec le dessein d’établir une nouvelle colonie. Il était utilisé pour l’Amiral qui commandait ou l’officier de la flotte et il était utilisé en référence à la nouvelle colonie qui était établie.

Alors le mot “apôtre” dans son utilisation implique une relation fidèle à ceux par qui ils furent envoyés, et une fidélité à la mission et dessein pour lesquels ils furent envoyés.

Un apôtre est celui qui est envoyé avec l’autorité d’en haut pour établir des églises sur une seule fondation certaine et bien solide de la Parole de Dieu.

Il doit fortifier les églises existantes par la saine doctrine de fondation et par des enseignements pratiques venant de la Parole. Il est au-dessus des dénominations, agissant comme autorité sur tout le Corps de Christ (Eglise) pour laquelle il a été mandaté par le Saint-Esprit.

Il exerce son ministère avec confiance et autorité ayant une connaissance révélée par le Saint-Esprit.

Il fonctionne dans tous les dons du ministère et opère dans tous les dons du Saint-Esprit. Il peut ainsi exercer aisément comme Prophète, Evangéliste, Pasteur ou Docteur sans difficulté aucune, surtout pas dans un aspect ou un esprit de prééminence ou domination mais de service exclusivement.

L’exercice de son ministère jouit d’une relation personnelle et profonde avec Dieu et a une relation de “père” avec ceux à qui il pourvoit. La notion de paternité est indispensable dans l’apostolat. L’Apôtre Paul ne dira-t-il pas expressément : ‘‘Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile’’ (1 Cor. 4.15). Il devient très clair par ce texte que tout Ministre de Dieu indépendant à l’égard de la réformation apostolique et prophétique exerce en dehors du programme de Dieu.

Des signes, des prodiges et des miracles de guérison se manifesteront continuellement dans pendant l’exercice du ministère d’Apôtre.

Le don du ministère apostolique est reconnu et reçu comme une relation du Saint-Esprit pour certaines églises et autres ministères et s’impose facilement comme Ministre de Dieu partout où il va, le témoignage de Dieu l’accompagnant. Cette relation avec le trône de grâce n’est nullement affectée par une quelconque organisation humaine ou dénomination. De par sa relation spirituelle, l’Apôtre gouverne et apporte une discipline nécessaire, une responsabilité, un équilibre et une protection contre la déception dans la vie des croyants, des ministères et des églises.

Le Ministère de l’Apôtre et celui du Prophète fonctionnent intimement car l’apostolat incarne la révélation qui est du prophétique et la sagesse qui favorise une harmonie pour de résultats qui honorent Dieu dans son Eglise, pour nommer et ordonner les anciens, confirmer l’appel de Dieu sur la vie de certains croyants et les établissant dans le fonctionnement du don du ministère dans lequel Dieu les a appelés.

Les croyants seront établis et libérés dans l’opération des dons du Saint-Esprit par l’imposition des mains. L’apôtre fonctionne et parle avec autorité mais il est un homme sous autorité parce qu’il rendra compte aux autres Apôtres et anciens qui l’ont envoyé.

Définir l'apostolique :

Clarifier l’apostolique

La grâce apostolique dans l’église, La technologie d’impactation, Le bénéfice de la grâce apostolique, l’impactation de la sagesse,

Ce qu’apportent les apôtres, Le renforcement du gouvernement dans l’église.

Définir le gouvernement

L’apôtre et l’église

Éphésiens 4:11-12

Équiper les saints pour l’œuvre du ministère.

Pour l’édification du corps du Christ.

Actes 4:33

« Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. »

Le but de ces dons est de communiquer à l’église la grâce qui est sur eux pour produire un mouvement vers la maturité, la plénitude, la connaissance, la capacité dans l’église.

Communiquer (impactation) est le transfert direct des ressources spirituelles ou grâces divines, ou l’accès à la dimension de l’Esprit de Dieu par la dimension terrestre de l’homme.

Les Apôtres sont envoyés par Dieu pour équiper les saints avec la dimension qui est sur eux.

Comment se réalise l’impactation

Principes dans Matthieu 10:41

« Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste. »

Par extrapolation : « celui qui reçoit un Apôtre en qualité d’Apôtre, recevra une récompense d’Apôtre »

Romains 1:8-13

Communiquer (impactation) : à affermir à encourager à foi mutuelle.

Être envoyé doit engager : un objectif, un élan, une direction, une destination.

Paul veut prêcher l’évangile aux Saints à Rome : Rom 1:15, bien qu’il ait dit précédemment dans Rom 1:8 … que votre foi est connu dans le monde entier.

Les bénéfices de la grâce apostolique

Pour parler des bénéfices du ministère apostolique, il faut présupposer qu’il y a un flot des ressources ou « grâce » venant de la position apostolique vers l’église.

Éphésiens 4:12 : …pour l’équipement des saints.

Équipement = « katartismo » = équiper ou perfectionner.

C’est le mot duquel dérive le mot artisan. Il transporte le concept d’un artisan qui moule ou sculpte d’un bloc de matière première une forme d’art ou de beauté.

Le mot porte le sens de former une chose selon un standard déjà approuvé.

Pour comprendre les bénéfices du ministère apostolique nous allons examiner les composantes de cette impactation de la grâce apostolique ou des ressources apostoliques.

Les bénéfices de la grâce apostolique

Un métier suppose un processus de formation, d’instruction, de sacrifice dans l’apprentissage. Indirectement, il faut de la matière bien définie, bien articulée par rapport au but. Il faut un professeur et un étudiant (apprenti), un père et un fils…

2 Timothée 4.5 : Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Il est nécessaire d’avoir un architecte (et bien sur des maçons, des hommes de métier pour bâtir ainsi), une maquette bien précise, à construire (il y a un temps nécessaire à la construction avec des actions intentionnelles et bien exactes).

1 Corinthiens 12.7 : Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.

Les bénéfices de la grâce apostolique

Philippiens 3.16–18 : Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas. Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant.

1 Thessaloniciens 5.11–14 : C’est pourquoi exhortez réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres comme en réalité vous le faites. Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. Ayez pour eux beaucoup d’affection, à cause de leur œuvre. Soyez en paix entre vous. Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous.

L’environnement apostolique force vers la maturité. Apoc 2.2-4

Hébreux 5.12 : Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.

L’impactation de l’esprit de sagesse

Les Apôtres sont des hommes sages.

Luc 11.49 : C’est pourquoi la sagesse de Dieu a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; ils tueront les uns et persécuteront les autres…

Matt 23.34: C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages (apôtres) et des scribes (docteurs). Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécutez de ville en ville…

L’impactation de l’esprit de sagesse

1 cor 3:10 (la grâce comme un sage architecte)

Il y a plusieurs sortes de sagesse sur la terre :

La sagesse qui vient du fait qu’on ait vécu longtemps sur la terre, elle s’acquiert chronologiquement.

La sagesse qui vient de l’étude de la Parole du Seigneur. Cela dépend également du temps et de l’effort personnel. Mais la sagesse des apôtres est une grâce, un don du Seigneur. Regardons ensemble quelques qualités de la sagesse.

La sagesse est :

La puissance de bâtir Proverbes 24:3-4

la force de l’avancement, la promotion spirituelle Proverbes 4:7-9

Assurer la droiture des voies spirituelles Proverbes 4:11-12

Le cœur du combat territorial Proverbes 21:22; Ecclésiaste 7:19

La capacité de comprendre les desseins cachés Proverbes 8:22-31

Ce qu’apportent les apôtres

La puissance de bâtir

L’exactitude de la révélation divine

La force de la paternité

La réalité du gouvernement

La communication d’une force de percée pionnière

La libération d’un niveau plus élevé de combat spirituel (décrets, proclamations)

La manifestation d’un plus haut niveau du caractère de Christ en nous

L’élévation du positionnement personnel à travers le partenariat et le travail en réseau.

Renforcer le gouvernement dans l’église

Titre 1:5 « que tu mettes en ordre… selon mes instructions »

Salomon est un type de l’apostolique

2 Chr 5:2 et 10 « rien que les tablettes de la loi »

Hébreux 9:1-4 le contenu de l’Arche : le bâton d’Aaron, le pot de Manne et les tables de la loi.

Il y a une différence entre le contenu dans Hébreux et le contenu dans chroniques. Salomon représente l’environnement de bâtisseur apostolique qui ôte de devant la présence de Dieu (l’Arche) tous les éléments qui font référence à la désobéissance et à la rébellion du peuple. Tout ce qui était seulement resté est les tablettes de la loi qui représentent le gouvernement et la Parole du Seigneur à Son église.

Il est évident que personne n’a ouvert l’Arche pour y ôter ce qu’elle contenait d’autre. (Comment ont-ils donc disparus ?)

1 Samuel 6:19

Dieu a tué 50 000 hommes de Beth-Shémaesch pour avoir regardé l’Arche.

La Manne : Exode 16:1-4, 32-34

Le Bâton : Nombres 17:1-10

Ces deux articles de l’Arche font référence à la rébellion et aux mauvais comportements au milieu du peuple.

Mais dans l’ordre de Salomon ces articles sont tous ôtés, ce qui indique que dans la dimension de l’apostolique, l’ordre et le gouvernement de Dieu sont affirmés au milieu de son peuple.

Définir le gouvernement

Le gouvernement est la puissance d’apporter une réglementation et un impact divin sur l’humanité et les systèmes démoniaques sur la terre, dans le but de permettre aux desseins éternels de Dieu de se poursuivre sur la terre selon Ses plans.

Certains aspects de la vie de la communauté ont besoin du gouvernement (réajustement divin) pour permettre que les buts de Dieu se poursuivent et s’accomplissent sans opposition !

LA DIMENSION DES MINISTÈRES APOSTOLIQUES

  1. Jésus-Christ – Le Grand Apôtre

Comme le Grand Apôtre, Jésus n’est pas venu par Lui-même, Il était envoyé par Son Père. Il a fait seulement ce pourquoi il était envoyé. Ceux qui l’ont reçu, ont reçu le Père. Comme le Grand Apôtre, Il devient le patron du ministère pour tous les autres Apôtres.

Hébreux 3.1 : C’est pourquoi, frères saints qui participez à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de notre confession de foi, Jésus.

Jean 5.30 : Moi, je ne peux rien faire par moi-même: selon ce que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

Jean 6.38 : Car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Le Ministère de l’Apôtre

Hébreux 3.1,2 : C’est pourquoi, frères saints qui participez à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de notre confession de foi, Jésus. Il a été fidèle à celui qui l’avait établi, comme Moïse le fut, dans toute la maison de Dieu.

L’apôtre devait être une extension et une manifestation visible actuelle de celui qui l’envoyait. Jésus était le grand Apôtre envoyé par le Père, pour établir l’église et fidèlement représenter la volonté du Père.

Hébreux 10.7 : Alors j’ai dit: Voici: je viens, - dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet – Pour faire, ô Dieu, ta volonté.

  1. Douze Apôtres de l’Agneau

Les douze premiers Apôtres furent appelés et nommés par Jésus pendant Son ministère terrestre. Dans le livre de l’Apocalypse, on fait référence à eux comme “les douze Apôtres de l’Agneau.”

Apocalypse 21.14 spécifie que la muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau. Paul parle de ces douze comme “les Apôtres supérieurs” en ces termes : ‘‘Or, j’estime que je n’ai été inférieur en rien aux Apôtres prétendus supérieurs’’ (2 Cor 11.5).

  1. Les Apôtres Fondamentaux

Après les douze Apôtres, le Seigneur a suscité Paul et Barnabas (Actes 13.1-3), Jacques (Jacques 1.1), Jude (Jude 1.1) et les autres qui ont positivement contribué au fondement de la doctrine de l’Eglise. Sans eux en effet, le fondement de l’Eglise n’aurait pu être posé avec autant de précision.

  1. Les Apôtres des Nations

Ce sont ceux qui ont été au cours de l’histoire de l’Eglise, suscités par le Saint-Esprit pour accomplir une mission précise dans la restauration ou l’expansion du Royaume. A un moment précis de l’histoire, Martin Luther su engager sa foi pour protester contre l’église Catholique romaine et ramener la doctrine du salut par la foi et non par les œuvres. En 95 points, il s’est illustré en défenseur de la foi chrétienne et le Saint-Esprit l’a mandaté et soutenu pour cette mission délicate.

QUALIFICATIONS D’UN APÔTRE

Parce que les Apôtres étaient Anciens dans l’église, manifestement ils devaient rencontrer les qualifications des Anciens qui sont données dans 1 Timothée 3.1-7 et Tite 1.6-9.

Le Ministère de l’Apôtre est la manifestation du cœur et de l’amour du Père céleste et par conséquent, un Apôtre doit aussi avoir le cœur et l’amour d’un vrai père. L’Apôtre Paul pourra affirmer sans ambiguïté : ‘‘En effet, quand vous auriez dix mille précepteurs en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Christ-Jésus par l’Evangile. Je vous exhorte donc; soyez mes imitateurs’’ (1 Cor 4.15,16). Pour aller plus loin, Paul affirmera son attitude paternelle à l’égard de ses enfants spirituels par sa conduite empreinte d’amour : ‘‘Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit. L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal, il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il espère tout, il supporte tout’’ (1 Corinthiens 13.1,4-7).

Signes, Prodiges, Miracles

Un apôtre doit constamment avoir des signes, des prodiges et des miracles se produire dans son ministère. Les signes distinctifs de l’apôtre ont été vus à l’œuvre au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles. La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes par les Apôtres (Actes 2.43).

La marcher dans l’humilité est une caractéristique importante dans la vie de l’Apôtre. Il est clairement établi que Dieu ne s’intéresse pas à l’œuvre plus qu’à l’ouvrier. Paul le prouvera par ces paroles : ‘‘Nous n’avons pas cherché la gloire qui vient des hommes, ni auprès de vous ni auprès des autres; et pourtant, comme Apôtres de Christ, nous aurions pu nous imposer. Mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. Comme une mère prend soin de ses enfants’’ (1 Thess 2.6-8 ; 1 Cor 4.9-13).

Il devient évident de préciser que l’aspect de l’humilité de l’Apôtre ne doit pas être une raison d’indolence car il incarne l’autorité spirituelle pour imposer l’ordre en vue du règne absolu de Dieu. Un apôtre doit être disposé à parler et écrire avec autorité quand il est nécessaire de corriger ou d’apporter la discipline dans l’église (2 Cor 10.8-11).

Nous ne le dirons pas assez, la manifestation de l’autorité apostolique ne doit pas empêcher le cœur de serviteur qui doit animer la vie de l’Apôtre. Par ce cœur de serviteur, l’Apôtre doit a un cœur qui est à souffrir des épreuves et persécutions comme Jésus (Mt 20.28 ; Romains 1.1 ; 2 Cor 11.23-28).

L’EGLISES ET LE MINISTÈRE DE L’APÔTRE

Un Apôtre est envoyé à partir d’une église locale en obéissance au Saint-Esprit comme missionnaire pour prêcher l’Evangile et établir de nouvelles églises et ministères (Actes 13.2,3).

L’apostolat n’est pas simplement l’établissement de nouvelles églises locales, mais bien évidemment la pose de la Fondation doctrinale dans ces églises en vue de stabilité spirituelle pour une croissance équilibrée et rationnelle. En effet, les Apôtres travaillant avec le Prophète, en tant que ‘’sage maître constructeur ’’ pour établir une fondation solide sur la révélation de Jésus-Christ et de Sa Parole sur laquelle l’église locale sera bâtie.

Le ministère de l’Apôtre est premièrement d’établir la fondation par une doctrine solide, nommer et mettre sur pied une direction solide dans l’église locale (1 Cor 3.9-15 ; Rom 15.20 ; 1 Cor 9.1,2). C’est là ce qu’affirme Eph 2.20 en ces termes : ‘‘Vous avez été édifiés sue le fondement des Apôtres et des Prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l’angle’’.

Nous constaterons à l’exemple de l’Apôtre Paul que le fondement certain ne pourra se faire sans la mise sur pied d’Ecoles Bibliques dont le but est de former les croyants à l’évangélisation miraculeuse et à une vie chrétienne victorieuse. Par-là, il sera très facile de reconnaître l’appel sur certains croyants pour les cinq dons du ministère et de les former pour le ministère auquel Dieu les a appelés (Actes 19.9b-11).

La mission de l’Apôtre s’étend aussi dans l’édification et l’affermissement des églises existantes afin qu’elles demeurent dans ‘’la foi commune qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

L’histoire de l’Eglise à travers les Actes que les Apôtres nommaient et ordonnaient des Anciens dans chaque église qu’ils avaient établie : ‘‘Ils firent nommer pour eux des anciens dans chaque église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur en qui ils avaient cru’’ ((Actes 14.23).

L’Apôtre exercera le ministère avec les Prophètes pour confirmer l’appel de Dieu sur la vie de certains croyants, ranimant la flamme de l’amour de Dieu dans plusieurs vie que menace une ruine spirituelle (1 Tim 1.18 ; 2 Tim 1.6 ; Rom 1.11).

L’unité dans l’action de l’Apôtre est indispensable ; une église locale qui a déjà une relation avec un Apôtre et qui fonctionne sous son autorité peut aussi reconnaître et recevoir un autre Apôtre si le ministère de cet Apôtre peut aider à équiper les saints pour le travail du ministère.

Cependant, alors que ces Apôtres exerceront à cette église locale en particulier, ils n’auront pas la même autorité gouvernante comme celle de l’Apôtre reconnu par ce corps de croyants. Ces Apôtres devront être très prudents et ne pas dire quelque chose qui ne serait pas en harmonie avec l’Apôtre qui est reconnu et accepté par l’église locale.

Le don du ministère de l’Apôtre sera reconnu par les croyants de l’église qui l’envoie parce que Dieu l’a confirmé à l’église locale à travers le ministère des Prophètes et des Anciens.

Même devant la persécution et des menaces sur sa vie, un Apôtre opère avec assurance et autorité (Actes 4.29-31).

Nous n’oublierons jamais que dans l’Ancien Testament, les Écritures furent écrites principalement par les Prophètes. Le Nouveau Testament fut écrit principalement par les Apôtres. A l’âge de l’église, ce sont les Apôtres au lieu des Prophètes qui parleront et opéreront avec la plus grande autorité.

Un apôtre opère avec révélation, connaissance et compréhension de la Parole de Dieu (Galates 1.11 ; Ephésiens 3.5).

L’apôtre est appelé dans son don du ministère comme tous les autres dans les cinq dons du ministère. Cependant, il devra grandir et se fortifier jusqu’au temps où son don du ministère, comme Apôtre, sera reconnu et commencera sa fonction alors qu’il sera envoyé par son église locale pour faire le travail d’Apôtre. Pendant ce temps, il fonctionnera dans un ou tous les autres dons du ministère comme Évangéliste, Pasteur, Enseignant ou Prophète.

Alors que le ministère apostolique commence, l’instrument entre les mains de Dieu continuera aussi à faire le travail de l'Evangéliste, du Pasteur, de l’Enseignant ou du Prophète en plus de ses fonctions qui sont spécifiquement les fonctions de l’Apôtre.

Un apôtre est l’exemple de quelqu’un qui a une relation profonde avec Dieu. Paul disait qu’il avait vu Jésus. Il marchait dans une relation profonde avec Dieu et était continuellement un exemple pour tous les croyants (1 Cor 9.1 ; 1 Cor 11.1 ; 2 Cor 6.3-10).

L’apostolat et la relation de père :

Lorsqu’un Apôtre aura une relation spéciale de père avec ceux qu’il édifie dans le cadre de son ministère, il se doit de rendre cette relation étroite et respecter ceux qui fonctionnent dans les cinq dons du ministère et tous les croyants de ces églises locales. Il doit par ailleurs avoir le cœur d’un père aimant. Pour atteindre les objectifs de Dieu attachés à son ministère, il se doit d’aimer, éduquer, encourager, instruire, gouverner et exhorter les Anciens et les croyants dans les églises. Il doit alors les guidera aimablement dans la voie qu’ils devront prendre pour plaire à Dieu. Dans ce cas, sa relation restera celle d’un père aimant qui se soucie ardemment de chacun des membres de sa propre famille. Il doit travailler sa vie pour véhiculer ou manifester une révélation de l’image véritable de notre Père céleste à tous ceux dont il prend soin (1 Cor 4.14-17 ; Philip 2.22 ; 1 Thess 2.6-12 ; Rom 15.17-19 ; 2 Cor 12.12 ; Actes 2.42-43 ; Actes 5.12a)

Dans cet aspect, l’Apôtre agit envers le troupeau du Seigneur sous sa garde avec l’esprit d’humilité, élevant le Seigneur dans tout ce qu’il fait encore moins lui-même ou ses exploits (2 Cor 1.24 ; 1 Pierre 5.2. Généralement, on pense que l’Apôtre est comme celui qui est au-dessus de la pyramide d’un gouvernement traditionnel d’homme ou comme quelqu’un qui est un officier de premier rang et qui dirige ceux qui sont sous lui avec autorité. Pourtant, au regard de la vision divine, le ministère d’Apôtre est comme celui qui est le plus bas. Il est celui qui avec le Prophète établit les fondations. Pour bâtir une fondation, on ne se tient pas à l’estrade pour donner des instructions aux ouvriers ignorants. Plutôt, on s’associe à eux, on les initie, on les forme pour les rendre capables avant de les employer. L’Apôtre exerce son ministère et parle avec une grande révélation ayant une autorité spirituelle. Mais toujours, cette autorité selon Dieu ne doit venir que du cœur de quelqu’un qui se s’est humilié lui-même et est devenu un serviteur. Le ministère de l’Apôtre n’est pas de haut en bas, mais de bas en haut. L’exemple de Moïse est réellement révélateur. Son autorité et sa fonction dans le gouvernement de l’église sont reconnus, non pas à cause de son titre mais à cause de sa fonction dans le corps de Christ. Les premiers Apôtres parlaient d’eux-mêmes comme serviteurs (Tite 1.1 ; Rom 1 .1 ; Phil 1.1 ; Jacques 1.1 ; 2 Pierre 1.1 ; Apoc 1.1).

L’AUTORITE D’UN APÔTRE

L’Apôtre parle avec l’autorité d’un père, mais il est aussi un homme sous l’autorité. Ne peut parler avec l’autorité de Dieu qu’une personne qui est sous autorité et qui a une relation juste avec les autres. Il doit rendre compte aux autres Apôtres et anciens qui l’ont envoyé (Mt 8.9,10 ; 2 Cor 1.24 ;

2 Cor 10.8 ; Luc 22.24-27).

Le dessein de l’autorité apostolique n’est autre que de gouverner les églises locales, les édifier, amener la discipline nécessaire, la responsabilité, l’équilibre et la protection pour chacune d’elle. A cet effet, l’apôtre utilise son autorité pour amener la discipline nécessaire à une église locale, ses dirigeants et si nécessaire à des croyants en particulier qui n’ont pas reçu la discipline par les Pasteurs ou les anciens de cette église (1 Cor 4.14,15,21 ; 1 Cor 5.1-5 ; 2 Cor 13.2-4 ; Actes 19.17-20 ; 1 Cor 16.1-4 ; Eph 4.14 ;

Col 2.6,7 ; Hébreux 13.17).

L’Equipe du Ministère : Pour bien atteindre son objectif, l’Apôtre dirige fréquemment une équipe apostolique. Les croyants, qui formeront cette équipe, peuvent inclure d’autres qui fonctionneront dans les cinq dons du ministère. L’équipe peut inclure également ceux qui sont appelés dans les cinq dons du ministère, mais qui sont en période de préparation pour le temps où ils seront ordonnés et envoyés. L’équipe peut aussi inclure ceux qui fonctionneront dans le ministère d’aide. Chacun des membres de l’équipe sera en relation proche avec l’église locale. Les uns les autres, ils devront accepter et suivre la direction spirituelle de l’Apôtre. Ils devront travailler ensemble au premier rang dans l’évangélisation, établissant de nouvelles églises et écoles Bibliques, et dans la surveillance de reconstruction et du développement des églises existantes. Ce sont des croyants qui ont été choisis par Dieu, reconnus par les anciens, qui ont l’appel, l’initiative et la vision et qui sont remplis du Saint-Esprit pour aider à l’avancement du royaume de Dieu dans le monde (Actes 14.23 ; 2 Tim 2.2 ; Actes 19.10 ; Actes 5.3 ; 1 Cor 3.1-3)

RELATION DE L’APOTRE AVEC L’EGLISE LOCALE

L’église qui envoie l’Apôtre fournira une couverture pour l’Apôtre mais elle ne sera pas considérée comme ‘’église mère’’ pour les églises qui seront établies. Les églises sont couvertes par le ministère de l’Apôtre et non par d’autres églises locales.

Cette couverture doit être volontaire et venir du cœur et qui est le résultat d’une relation profonde et personnelle entre l’Apôtre et l’église locale.

Il doit y avoir une entente entre l’Apôtre et les Anciens de l’église locale pour que la relation n’apporte pas seulement le don du ministère apostolique, mais apporte aussi le gouvernement de ce ministère apostolique. Alors que la relation apostolique doit être celle d’un père, comme dans une famille fonctionnelle, il devra continuer à fonctionner dans ce rôle. Cependant, alors que les enfants arrivent à maturité la relation devra changer et grandir entre l’Apôtre et l’église locale.

L’Apôtre et l’église locale doivent être engagés l’un envers l’autre et comprendre clairement ce que cette relation veut dire et à quoi s’attendre. L’église locale doit être disposée à reconnaître et recevoir le ministère de l’Apôtre incluant son rôle assigné par Dieu et son gouvernement.

Le modèle Biblique de donner pour les missions dans le Nouveau Testament était celui du support financier de l’Apôtre ou de l’équipe apostolique. Les jeunes églises avaient le support financier des autres églises à travers le ministère de l’Apôtre. Alors qu’elles seront établies, elles aussi, à leurs tours, aideront à l’établissement d’autres églises à travers le ministère de l’Apôtre.

D’autres, qui exercent dans le ministère de l’équipe apostolique ou qui exercent en dehors de l’église locale comme Prophètes, Evangélistes ou Enseignants sont supportés par l’église locale qui les envoie. Quand un besoin financier survient dans les églises locales et qu’une aide financière est nécessaire, l’Apôtre fait connaître le besoin aux autres églises locales où il exerce son ministère.

LES APÔTRES DANS L’ÈRE DU ROYAUME

La motivation derrière les enseignements qui fait des Apôtres les têtes de l’Eglise sont des tentatives pour emmener la domination, la seigneurie et le contrôle sur les autres œuvres qui sont plantées et administrées par les Pasteurs fidèles, Enseignants et Évangélistes. La compréhension sur base des Ecritures est qu’il doit y avoir une pluralité d’anciens/ainés, et le leadership sur une Eglise locale qui est constituée des cinq dons ministères. Nulle part dans la première Eglise vous trouverez une Eglise locale qui fut dirigée par un Apôtre, Pasteur ou ancien en tant que leader unique ; mais l’Eglise été dirigée par une pluralité d’hommes. Cause pour laquelle l’Apôtre Paul souligna le fait que les choses devaient être mises en ordre, que les anciens devaient être ordonnés (Tite 1.5). Ceci emmène sur la scène le conseil apostolique et presbytère qui œuvrent vers l’établissement des buts de Dieu.

Conclusion :

L’apôtre n’est pas lié définitivement à une communauté locale particulière même si, comme Paul, il y séjourne quelques années.

  • Il veille de façon générale à la foi, à la vie, à l’unité et à l’action de l’Eglise.
  • Il a la responsabilité d’administrer les directives prophétiques.
  • Il a le charisme de prier pour que les croyants reçoivent le Saint-Esprit ou l’un ou l’autre des dons spirituels (Actes 8.17; 19.6; Rom 1.11; 2 Tim 1.6).
  • Il forme les cadres et les consacre dans leurs ministères particuliers, par exemple les anciens et les diacres (Actes 14.23; Tit 1.5).
  • Il est responsable de l’enseignement donné (Actes 2.42).
  • Il exerce la discipline dans les cas graves (Actes 5.1; 1 Cor 5.1-6; 2 Cor 2.6-11).

Partager cet article

Commenter cet article